Le magazine de la vie politique dans la région Sud

plage du Prado plages Marseille Bouches-du-Rhone Provence-Alpes-Cote d'Azur PACA amenagement artificiel du littoral

15,2 M€ investis dans la région pour les projets en faveur de l’eau

L’agence Rhône Méditerranée Corse, établissement public de l’Etat sous tutelle du ministère de l’environnement, qui a pour mission la reconquête du bon état de l’eau et des milieux aquatiques, a financé, au cours du troisième trimestre 2020, 170 projets portés par les collectivités, entreprises, agriculteurs et associations pour améliorer la qualité des eaux et des milieux aquatiques, en Provence-Alpes-Côte d’Azur. Cela représente 15,2 M€ investis pendant les trois derniers mois pour des projets en faveur de l’eau.

Plage du Prado plages Marseille Amenagement artificiel du littoral

Depuis fin juin, l’agence de l’eau soutient la reprise des investissements, dans le domaine de l’eau, qui ont cependant été freinés par la crise sanitaire. De juillet à septembre 2020, elle a en fait financé 170 projets portés par les collectivités, entreprises, agriculteurs et associations pour améliorer la qualité des eaux et des milieux aquatiques, en Provence-Alpes-Côte d’Azur. Elle soutient ainsi la reprise des investissements en faveur de l’eau et de la biodiversité. Dans le cadre de son appel à projets «Rebond Eau, Biodiversité, Climat», elle adapte et élargit temporairement ses aides financières pour inciter tous ses partenaires à se mobiliser pour la transition écologique.

Ce sont 54 % des aides (8,2 M€) qui ont été attribués aux opérations d’amélioration de l’assainissement et de l’eau potable, portées par les collectivités, avec 5,4 M€ pour réduire les rejets de pollution domestique, dont 2 M€ pour améliorer la collecte des eaux usées, notamment par temps de pluie (1,7 M€, dont 0,6 M€ pour déconnecter les eaux pluviales du réseau d’assainissement et les infiltrer) et 3,4 M€ pour les traiter, dont 3 M€ consacrés à la gestion des boues d’épuration (2,1 M€ pour leur valorisation en biogaz sur la station d’Avignon et 0,9 M€ pour leur hygiénisation préalable à tout épandage, en lien avec la crise sanitaire) ;

Ce sont 2,8 M€ pour l’eau potable, dont 2,5 M€ pour mettre à niveau les équipements des communes en zone de revitalisation rurale.

° 20 % des aides (3,1 M€) bénéficient aux milieux aquatiques, notamment pour restaurer le fonctionnement naturel des cours d’eau (1,6 M€), animer les actions à conduire (0,9 M€), et soutenir la reconquête de la biodiversité dans le cadre de l’appel à projets lancé en 2020 (0,4 M€).

° 13 % des aides (1,9 M€) visent des économies d’eau en irrigation agricole (0,7 M€) et en réparant les fuites sur les réseaux d’alimentation en eau potable (1,2 M€).

Enfin, 7 % des aides (1 M€) contribuent à la réduction des rejets toxiques industriels et 6 % (0,9 M€) à des actions de surveillance, de connaissance et de communication sur les rivières et le milieu marin.

Deux exemples ont été évoqués par l’Agence de l’eau.

Une subvention de 854 400 € a été attribuée à la société publique locale «La Ciotat Shipyards», dans le cadre d’une opération de contrat de baie Marseille-Golfe de Fos. Cet exploitant d’infrastructures de réparation et d’entretien des yachts de plaisance sur le site des anciens chantiers navals de la Ciotat, va réduire les rejets à la mer de substances toxiques issues de ses activités.

A l’occasion du développement de la nouvelle plateforme d’accueil de méga yachts de plus de 80 mètres, elle prévoit d’étanchéifier la totalité de la surface consacrée à la réparation navale (soit 4,2 hectares, dont 2 hectares existants), de collecter et traiter les eaux de ruissellement et de carénage. Ces travaux contribueront à améliorer la situation actuelle, car les plateformes de travail existantes ne sont pas étanchéifiées et seule une partie des eaux de carénage est traitée par un dispositif d’ailleurs obsolète.

Vue aerienne Vue aerienne du littoral La Ciotat.

Le Syndicat mixte des eaux de la région Rhône Ventoux, à Carpentras, a reçu quant à lui, une aide de l’agence de l’eau de 1,7 M€. Le syndicat poursuit l’amélioration du rendement de son réseau d’alimentation en eau potable. Il engage un important programme de renouvellement des conduites fuyardes là où la ressource est en équilibre fragile et les rendements insuffisants (Sables ocres et blancs de Bédoin/Mormoiron). Planifiée sur 3 années, la première tranche 2020 de ce programme prévoit de remplacer 9,5 kilomètres de canalisations vétustes, sensibles aux casses et fuyardes sur les communes de Villes-sur-Auzon, Mormoiron et Malemort-du-Comtat. Pour ces travaux, qui devraient générer une économie d’eau estimée à 13 000 m3 par an.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles récents
A la Une

Elections : le vote par procuration rendu un peu plus aisé avrec Maprocuration

Avec l’entrée en service de la télé-procédure “Maprocuration” et la possibilité d’être porteur de deux procurations, le vote par procuration est désormais un peu facilité …

Lire la suite →
Actualités

Raymond Bartolini, l’un des prévenus au procés Guérini, est décédé.

Il n’aura pas assisté au résultat du procès le 28 mai 2021. Raymond Bartolini, âgé de 74 ans, l’un des onze prévenus dans le procès …

Lire la suite →
A la Une

Emmanuel Macron va supprimer l’ENA et la remplacer par un “Institut du service public”

Emmanuel Macron a annoncé le 8 avril 2021 qu’il allait “supprimer l’ENA” (Ecole nationale d’administration) pour la remplacer par un “Institut du Service public” (ISP), …

Lire la suite →