Le magazine de la vie politique dans la région Sud

maryse-joissains-copie

Aix-en-Provence : Maryse Joissains retire sa délégation à Françoise Terme, adjointe au maire qui a tenu des propos racistes

Françoise Terme, coordinatrice du quartier Jas de Bouffan à Aix-en-Provence, a partagé en octobre plusieurs “blagues” racistes sur son compte Facebook.

La maire Maryse Joissains lui a retiré le 14 novembre 2020 sa délégation.

Tout est parti de publications Facebook. Françoise Terme, adjointe au maire d’Aix-en-Provence, a partagé plusieurs “blagues” racistes sur les “Arabes”, au mois d’octobre. Ce n’est que deux mois plus tard que l’opposition s’en est emparé. Le 12 décembre, l’élu de gauche Cyril Di Méo publie sur son site des publications partagées par Françoise Terme. “C’est d’un racisme crasse, écrit-il. Nous demanderons des sanctions au prochain conseil municipal qui se tient mercredi 16 décembre à 14 heures à l’amphitéâtre de la Verrière à la Méjanes. Il y en marre de ce racisme ambiant et décomplexé”. Le Parti socialiste d’Aix-en-Provence dénonce des propos “indignes, explicitement racistes contre les arabes”. Cyril Di Méo annonce avoir saisi le procureur et demande la démission immédiate de l’élue.

 

Quelques heures après, Maryse Joissains, actuellement hospitalisée après un malaise, a fait savoir qu’elle retirait à Françoise Terme sa fonction de coordinatrice du Jas de Bouffan. L’édile annonce également la nomination de Salah Khouiel en tant que coordinateur de ce quartier à l’ouest d’Aix-en-Provence. “La sanction sera durement ressentie mais elle est mesurée, nécessaire et justifiée. J’invite toutes les populations au calme dans un moment où la France souffre et a besoin de nous tous”, a-t-elle écrit.

Françoise Terme a publié ensuite une information sur Facebook intitulée “Clarification suite à des propos qui n’ont pas été tenus”. L’adjointe explique que ces publications racistes “ont malheureusement transité par l’intermédiaire de [s]on profil Facebook, sans qu’à aucun moment [elle] ne cautionne leur contenu”. Elle prend acte de la décision “sage” de Maryse Joissains.

Françoise Terme met en cause son âge et son manque de maîtrise des outils informatiques : “A 73 ans, après une carrière professionnelle de simple employée, sans aucun diplôme, je reconnais volontiers ne pas savoir utiliser ni maîtriser la complexité technique, pour une femme de mon âge, des réseaux sociaux. Je ne sais pas même ouvrir un compte Facebook, le mien ayant été ouvert par un tiers”. Françoise Terme met en avant son passé difficile, sa “maladresse”, sa “fragilité”. “Je partage cette hyper-sensibilité à la douleur d’autrui avec Maryse Joissains-Masini”, ajoute-t-elle.

Salah Khouiel, le nouveau coordinateur du Jas de Bouffan, est ingénieur informatique. Il est actuellement le premier suppléant de Jean-François Dubost en matière de Smart City et Data.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles récents
A la Une

Elections : le vote par procuration rendu un peu plus aisé avrec Maprocuration

Avec l’entrée en service de la télé-procédure “Maprocuration” et la possibilité d’être porteur de deux procurations, le vote par procuration est désormais un peu facilité …

Lire la suite →
Actualités

Raymond Bartolini, l’un des prévenus au procés Guérini, est décédé.

Il n’aura pas assisté au résultat du procès le 28 mai 2021. Raymond Bartolini, âgé de 74 ans, l’un des onze prévenus dans le procès …

Lire la suite →
A la Une

Emmanuel Macron va supprimer l’ENA et la remplacer par un “Institut du service public”

Emmanuel Macron a annoncé le 8 avril 2021 qu’il allait “supprimer l’ENA” (Ecole nationale d’administration) pour la remplacer par un “Institut du Service public” (ISP), …

Lire la suite →