Le magazine de la vie politique

DSCN4255

Aix-en-Provence : One Voice manifeste contre la production de fourrure animale

Créée par Muriel Arnal en 1995 sous le nom d’Aequalis, l’association qui s’appelle Talis en 1998, devient One Voice en 2000. Le nom fait écho à l’unité des combats chère à Théodore Monod, son parrain qui l’a soutenue dès le départ. Son positionnement très radical et militant, mais aussi la non-violence, sont au cœur de chacune de ses actions. Elle est à Aix-en-Provence les 13 et 14 février 2021 pour défendre l’éthique animale. Jean-Marc Governatori, représentant de la coordination écologiste, participait à cet événement majeur pour la défense des animaux.

Défenseur des droits des animaux humains et non-humains, Théodore Monod plaçait le respect de la vie au cœur de ses préoccupations et prônait la non-violence pour dénoncer la cruauté. «Il n’y a qu’une voix, celle de tous les êtres vivants qui ne peuvent être distingués par leur espèce d’appartenance», évoquait t-il. Une voix, un combat tel est donc le slogan de l’association One Voice.

Gandhi a démontré que la non-violence n’est pas une utopie. Elle est une voie de sagesse et d’action politique capable de relever les défis de notre temps. C’est celle que One Voice a choisie pour son combat, la seule qui soit respectueuse de tous et capable de faire reculer la cruauté.Créée par Muriel Arnal en 1995, l’association de loi de 1908 de droit alsacien-mosellan, milite activement pour la défense des animaux et de la nature. Elle agit en France et dans le monde pour le respect de la vie sous toutes ses formes. Elle dénonce l’exploitation animale et ses conséquences pour les individus concernés, pour la planète et pour les humains.

   

Elle défend une éthique animale et planétaire. Elle combat pour tous les êtres sentients, pour la reconnaissance du statut de personne animale et celle du lien entre les violences exercées sur les animaux et les humains. «Opposer humains et animaux n’a pas de sens, toutes les souffrances sont liées. Il n’y a pas des mais une seule violence, qui s’exerce quelle que soit la victime», estime Corinne Boubot, référente nationale.

Défilés et lobbying

One Voice développe des campagnes de lobbying et de sensibilisation en s’appuyant notamment sur le travail d’investigation de ses enquêteurs et des rapports d’experts. Elle travaille avec des ONG internationales, des sanctuaires et des refuges partout dans le monde. «Entre souffrance pour les lapins ainsi que sur de nombreux animaux et lieux favorisant l’émergence de virus mortels, les trois derniers élevages à fourrure de France doivent être fermés immédiatement et définitivement», a souligné Corinne Boubot.

L’association One Voice sera dans quinze villes de France, dont Aix-en-Provence, aux Allées provençales, les 13 et 14 février 2021, pour demander l’interdiction de l’élevage de fourrure. Lors des deux journées, une trentaine de militants ont arboré des masques de lapin et des pancartes pour dénoncer la cruauté dont font l’objet ces animaux victimes de violences de la part des hommes. «Derrière l’industrie de la mode se cachent une cruauté et une violence inouies qui sont au-delà de notre imagination», a précisé Corinne Boubot.

Cette manifestation a reçu le soutien précieux de plusieurs mouvements politiques et notamment de la coordination écologiste rassemblant les trois mouvements Génération Ecologie, présidé par Delphine Batho, Cap 21, présidé par Corinne Lepage et Alliance Ecologique Indépendante, présidé par Jean-Marc Governatori. Le secrétaire général de ce mouvement avait d’ailleurs tenu personnellement à participer physiquement aux côtés des militants de cette association à cette action destinée à mettre en exergue les violences dont font l’objet les animaux.

Cruauté et violence

L’exploitation de lapins angoras pour leur laine est cruelle. Enfermés et isolés dans des petites cages, leur calvaire durera de longues années, rythmé par des séances d’épilation aussi douloureuses qu’effrayantes. 9 000 tonnes de poils de lapin seraient commercialisées chaque année dans le monde, en majorité par la Chine.

Le secteur français, après une forte croissance, est passé de 2 000 élevages dans les années 1980, à moins d’une centaine aujourd’hui. «Laissées libres de leur pratique, ces structures, qui exploitent de quelques dizaines à plusieurs centaines de lapins angoras, sont pourtant source d’une grande souffrance», explique Sylviane Réau, responsable de l’association dans le département.

Si l’on sait le sort des lapins dans les élevages chinois, depuis une enquête réalisée en 2013, les enquêteurs de One Voice ont révélé que leur sort en France n’est guère meilleur. Les images et photos qu’ils ont rapportées sont sans appel. L’épilation, réalisée trois fois par an, dure en moyenne entre 20 et 45 minutes par lapin. Après la séance de torture, ils finissent quasi rasés. Les poils du dos sont retirés quelques jours après. De nombreux lapins succombent à un choc thermique ou tombent malades car leurs cages ne sont que sommairement isolées.

Prisonniers sur une table

Plusieurs méthodes sont employées pour récolter les poils. La plus courante est l’épilation sur table. Le lapin est immobilisé, le corps étiré sur une table en bois, attaché par une patte avant et une patte arrière. Les lapins sont des animaux de proie, donc toujours prêts à s’enfuir. Prisonniers sur la table, leur stress est immense. «Nos investigateurs en ont vu certains se débattre voire hurler pendant plusieurs secondes avant même le début de l’épilation», relate Sylviane Réau.

Mais le pire est à venir. Empoignés par la peau du cou ou du ventre, par une patte ou même la tête, mis dans des positions qui n’ont rien de naturel, on leur arrache les poils par poignées, souvent avec un peu de peau aussi… Les parties génitales ne font pas exception. Les cris stridents qu’ils poussent ne suscitent au mieux que des moqueries. L’épilation sur les genoux, observée dans un seul élevage sur de jeunes lapins, est encore plus choquante: la tête en bas, coincés entre les jambes et tenus d’une main par les pattes, tandis que l’autre arrache les poils…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles récents
A la Une

Le Club de l’Immobilier Marseille Provence met à l’honneur l’Afrique dans le cadre de la Journée de l’Immobilier

Cette année, le Club de l’Immobilier renoue avec deux événements majeurs, la Journée et la Nuit de l’Immobilier, tenue pour l’heure secrète. Cette journée qui …

Lire la suite →
Actualités

Une aide exceptionnelle de 100 euros pour les bénéficiaires du chèque énergie

Lors d’un déplacement consacré à la rénovation énergétique à Chilly-Mazarin, le Premier Ministre Jean Castex a annoncé que les 5,8 millions de ménages modestes bénéficiant …

Lire la suite →
A la Une

Primaires écologistes : Yannick Jadot en tête, affrontera Sandrine Rousseau. Le niçois Jean-Marc Governatori arrive cinquième.

Les résultas de la primaire écologiste ont été proclamés le 19 septembre à 17h. Yannick Jadot et Sandrine Rousseau se qualifient pour le second tour. …

Lire la suite →