Le magazine de la vie politique

Alliance Villes Emploi veut peser dans le débat des présidentielles

Insertion, territorialisation, commande publique responsable et transition écologique sont les quatre axes de travail sur lesquels les élus du réseau des collectivités impliquées dans l’insertion, l’emploi et la formation vont plancher dans les semaines à venir. L’objectif : sortir un livre blanc en prévision des élections présidentielles.

En séminaire de rentrée au Sénat le 17 septembre, les élus d’Alliance Villes Emploi (AVE) ont fixé leur feuille de route pour les semaines et mois à venir. En présence de Nathalie Delattre, la présidente du réseau, sénatrice de la Gironde et vice-présidente du Sénat, la dizaine de membres du bureau élargi et de l’équipe technique qui se retrouvaient pour la première fois en présentiel depuis dix huit mois, mais aussi depuis les dernières élections municipales, ont consolidé les axes stratégiques et les priorités de l’association à partir des préoccupations locales des élus en vue d’affiner leurs modalités de mise en œuvre.

Quatre thématiques de travail ont été sélectionnées: l’insertion, la territorialisation des politiques publiques, la commande publique responsable et les enjeux en termes d’emploi de la transition écologique. Après validation de ces axes par le conseil d’administration à la fin du mois, des groupes de travail vont être prochainement mis en place avec des élus référents.

S’il n’y a pas de changement majeur dans ces axes, les responsables d’AVE ont confirmé l’inflexion de fonctionner en transversalité et à l’échelle d’un écosystème local. En effet, le haut-commissaire à l’emploi et à l’engagement des entreprises au ministère du Travail a rendu visite aux membres d’AVE et mis en avant « la force et la capacité du réseau à faire sauter les cloisonnements entre les politiques sociales et le développement économique dans une logique systémique ».

Cette transversalité se traduit notamment par la capacité du réseau à faire travailler les acteurs ensemble et pas d’un côté ceux de l’insertion et de l’autre les entreprises ou encore les acteurs de la formation. «Notre force est aussi d’avoir pour porte d’entrée le territoire et le bassin d’emploi, plutôt qu’une thématique ou une politique publique. Au service de cette dynamique et de cette ambition, nous développons des outils tels que les Plie, les maisons de l’emploi, les facilitateurs de la clause sociale», a stipulé la sénatrice Nathalie Delattre.

Les résultats de ces travaux seront formalisés dans un livre blanc en fin d’année afin de mettre en avant les préoccupations et les ambitions des quelque 200 adhérents du réseau qui souhaitent notamment peser dans les débats de la présidentielle, mais de façon transpartisane à partir de la parole d’élus de terrain de tout bord politique qui croient au volontarisme local sur ces questions.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles récents
A la Une

Des marqueurs clés du changement climatique battent de nouveaux records en 2021

Quatre marqueurs clés du changement climatique ont battu de nouveaux records en 2021, a indiqué l’ONU, prévenant que le système énergétique mondial conduit l’humanité à …

Lire la suite →
A la Une

L’ancien ministre Alain Griset jugé à Lille pour abus de confiance

Alain Griset, qui a exercé pendant plus de 30 ans la profession de chauffeur de taxi, doit répondre d’abus de confiance au dépens de la …

Lire la suite →
A la Une

Aix-Marseille Université et le Fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la Fonction publique perpétuent leur engagement en faveur de l’emploi des personnes en situation de handicap.

La convention, en faveur de l’emploi des personnes en situation de handicap, initialement signée en 2018 pour une durée de quatre ans, a permis d’initier …

Lire la suite →