Le magazine de la vie politique

Biodiversité : deux nouveaux appels à projets pour la restauration d’écosystèmes dégradés

L’Office français de la biodiversité a lancé ce 19 juillet deux appels à projets pour la restauration écologique d’écosystèmes dégradés. L’un, MobBiodiv’Restauration – deuxième session, mis en œuvre dans le cadre de France Relance et doté de 3,5 millions d’euros de crédits, vise à soutenir des projets de restauration d’écosystèmes terrestres secs, ainsi que les fonctionnalités et les espèces qui y sont inféodées.

Les porteurs de projets, qui ont jusqu’au 24 septembre prochain pour faire acte de candidature via une plateforme dédiée peuvent être des associations agréées au code de l’environnement, des collectivités et leurs groupements et les conservatoires botaniques nationaux.

Le 16 juillet à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), Bérangère Abba, secrétaire d’État chargée de la biodiversité, a dévoilé la liste des lauréats de la première session de cet appel à projets Mob BiodivRestauration 2021.

38 nouveaux projets situés en Hexagone et en Outre-Mer ont ainsi été sélectionnés parmi 85 candidats pour un montant de 4,05 millions d’euros, dont 3,57 millions d’euros sur fonds France Relance et 0,48 million d’euros sur fonds propres de l’OFB. La majorité de ces projets intègrent un volet de mobilisation des citoyens : sensibilisation du grand public ; chantiers participatifs ; accompagnement des élus ; aménagement de sentiers d’interprétation.

Le deuxième appel à projets lancé ce 19 juillet, doté de 2 millions d’euros de crédits de l’OFB, est dédié à la restauration écologique des milieux humides dans les départements et collectivités d’Outre-Mer. Cet appel à projet « Restauration écologique des milieux humides en Outre-Mer » a pour objectif de mettre fin aux pressions directes sur ces milieux et/ou de lancer des actions de restauration sur les sites dont les pressions à l’origine de la dégradation ont été supprimées ou fortement réduites.

Les opérations d’acquisition de connaissance pourront être éligibles lorsqu’elles sont un préalable à la planification d’opérations de restauration de grande ampleur, précise l’OFB. Les porteurs de projets – collectivités territoriales, EPCI, établissements publics d’État ou locaux, groupements d’intérêt public, associations, fondations, propriétaires privés d’espaces ouverts au public – peuvent déposer leur candidature jusqu’au 10 septembre via une plateforme dédiée. À noter, des spécificités d’éligibilité sont prévues dans les annexes 1 des règlements des appels à projet pour les collectivités d’outre-mer du Pacifique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles récents
A la Une

L’ancien ministre Alain Griset jugé à Lille pour abus de confiance

Alain Griset, qui a exercé pendant plus de 30 ans la profession de chauffeur de taxi, doit répondre d’abus de confiance au dépens de la …

Lire la suite →
A la Une

Aix-Marseille Université et le Fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la Fonction publique perpétuent leur engagement en faveur de l’emploi des personnes en situation de handicap.

La convention, en faveur de l’emploi des personnes en situation de handicap, initialement signée en 2018 pour une durée de quatre ans, a permis d’initier …

Lire la suite →
A la Une

Governatori et Lepage associent leurs actifs face à Nupes

Il a les troupes, elle a la notoriété, ils ont décidé de faire basculer la politique française. Hier à Paris s’est concrétisée une fronde anti …

Lire la suite →