Le magazine de la vie politique

janzé2_tcm55-73645_tcm55-73640_640x456

Certificats d’économies d’énergie : de nouveaux programmes en faveur de l’usage du vélo

Promouvoir l’usage du vélo au quotidien grâce à la construction d’abris sécurisés ou à la livraison active de colis, tel est l’objet de deux programmes éligibles au dispositif des certificats d’économies d’énergie, qui courront jusqu’en 2025.

Paru le 22 septembre, un arrêté valide deux programmes d’innovation en faveur de l’usage du vélo dans le cadre du dispositif des certificats d’économies d’énergie (CEE), l’un tourné vers la mobilité, l’autre vers la logistique. Le coup de pouce vélo, lancé en mai 2020, qui s’est arrêté au printemps dernier, aura notamment permis de financer 1,9 million de réparations.

Les collectivités peuvent désormais se tourner vers le programme “Alvéole +” (Apprentissage et Local Vélo pour Offrir une Liberté de mobilité Econome en énergie), porté par la Fédération française des usagers de la bicyclette (FUB), dont l’objectif est la création de 100.000 nouveaux emplacements vélos équipés et/ou sécurisés, d’ici au 31 décembre 2024, notamment auprès de pôles d’échange multimodaux (gares ferroviaires ou routières, stations de tram), des écoles et établissements d’enseignement, des collectivités et lieux publics, des copropriétés, des bailleurs sociaux et des espaces logistiques pour vélo-cargos.

La prise en charge sera à hauteur de 40% hors zone à faibles émissions (ZFE) et de 50% en ZFE, détaille la Direction générale de l’énergie et du climat (DGEC), qui insiste sur le financement à 100% de l’accompagnement de cibles spécifiques (immeubles multi occupants, établissements scolaires et stationnement des vélos cargos).

L’arrêté prévoit par ailleurs l’évolution du programme Colis Activ’, porté par Sofub, filiale commune à la Fub et Sonergia avec un budget augmenté de 1,2 TWhc jusqu’au 31 décembre 2024 pour atteindre 1,984 TWhc.

Ce programme est au service de la livraison de colis du dernier kilomètre en mode actif en ville en finançant une partie du surcoût associé dans plusieurs territoires volontaires et prêts à le co-financer.

L’extension proposée envisage un élargissement géographique des actions de cyclologistique à destination prioritairement de douze collectivités qui disposeront d’une ZFE-m à court terme (Métropole d’Aix-Marseille-Provence, Métropole Nice-Côte d’Azur, Métropole Toulon-Provence-Méditerranée, Toulouse Métropole, Montpellier- Méditerranée Métropole, Eurométropole de Strasbourg, Métropole Rouen-Normandie, Paris, les EPT du Grand Paris, Métropole de Lyon, Métropole de Grenoble et le Grand Reims).

L’enveloppe supplémentaire du programme devrait atteindre 6 millions d’euros, pour permettre de livrer au minimum 17 millions de colis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles récents
A la Une

Un salon fédérateur, didactique et passionnant pour les maires de la région Sud

La convention annuelle des maires de la région Sud se tiendra, le 22 octobre 2021, au Palais du Pharo, à Marseille. Son thème sera cette …

Lire la suite →
A la Une

Rénovation énergétique : les professionnels craignent un nombre de passoires thermiques plus élevé que prévu

La Fnaim (Fédération nationale de l’immobilier), l’Unpi (Union nationale des propriétaires immobiliers) et l’association Plurience qui regroupe les treize plus gros acteurs du marché de …

Lire la suite →
Actualités

Le festival Image de ville propose une projection du film L’Étang de Berre de Camille Goujon

Ce projet a pour sujet l’histoire de l’Étang de Berre, en partant de l’observation d’une collection de cartes postales ayant pour sujets les sites industriels …

Lire la suite →