Le magazine de la vie politique

Certificats d’économies d’énergie : de nouveaux programmes en faveur de l’usage du vélo

Promouvoir l’usage du vélo au quotidien grâce à la construction d’abris sécurisés ou à la livraison active de colis, tel est l’objet de deux programmes éligibles au dispositif des certificats d’économies d’énergie, qui courront jusqu’en 2025.

Paru le 22 septembre, un arrêté valide deux programmes d’innovation en faveur de l’usage du vélo dans le cadre du dispositif des certificats d’économies d’énergie (CEE), l’un tourné vers la mobilité, l’autre vers la logistique. Le coup de pouce vélo, lancé en mai 2020, qui s’est arrêté au printemps dernier, aura notamment permis de financer 1,9 million de réparations.

Les collectivités peuvent désormais se tourner vers le programme « Alvéole + » (Apprentissage et Local Vélo pour Offrir une Liberté de mobilité Econome en énergie), porté par la Fédération française des usagers de la bicyclette (FUB), dont l’objectif est la création de 100.000 nouveaux emplacements vélos équipés et/ou sécurisés, d’ici au 31 décembre 2024, notamment auprès de pôles d’échange multimodaux (gares ferroviaires ou routières, stations de tram), des écoles et établissements d’enseignement, des collectivités et lieux publics, des copropriétés, des bailleurs sociaux et des espaces logistiques pour vélo-cargos.

La prise en charge sera à hauteur de 40% hors zone à faibles émissions (ZFE) et de 50% en ZFE, détaille la Direction générale de l’énergie et du climat (DGEC), qui insiste sur le financement à 100% de l’accompagnement de cibles spécifiques (immeubles multi occupants, établissements scolaires et stationnement des vélos cargos).

L’arrêté prévoit par ailleurs l’évolution du programme Colis Activ’, porté par Sofub, filiale commune à la Fub et Sonergia avec un budget augmenté de 1,2 TWhc jusqu’au 31 décembre 2024 pour atteindre 1,984 TWhc.

Ce programme est au service de la livraison de colis du dernier kilomètre en mode actif en ville en finançant une partie du surcoût associé dans plusieurs territoires volontaires et prêts à le co-financer.

L’extension proposée envisage un élargissement géographique des actions de cyclologistique à destination prioritairement de douze collectivités qui disposeront d’une ZFE-m à court terme (Métropole d’Aix-Marseille-Provence, Métropole Nice-Côte d’Azur, Métropole Toulon-Provence-Méditerranée, Toulouse Métropole, Montpellier- Méditerranée Métropole, Eurométropole de Strasbourg, Métropole Rouen-Normandie, Paris, les EPT du Grand Paris, Métropole de Lyon, Métropole de Grenoble et le Grand Reims).

L’enveloppe supplémentaire du programme devrait atteindre 6 millions d’euros, pour permettre de livrer au minimum 17 millions de colis.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles récents
A la Une

Des marqueurs clés du changement climatique battent de nouveaux records en 2021

Quatre marqueurs clés du changement climatique ont battu de nouveaux records en 2021, a indiqué l’ONU, prévenant que le système énergétique mondial conduit l’humanité à …

Lire la suite →
A la Une

L’ancien ministre Alain Griset jugé à Lille pour abus de confiance

Alain Griset, qui a exercé pendant plus de 30 ans la profession de chauffeur de taxi, doit répondre d’abus de confiance au dépens de la …

Lire la suite →
A la Une

Aix-Marseille Université et le Fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la Fonction publique perpétuent leur engagement en faveur de l’emploi des personnes en situation de handicap.

La convention, en faveur de l’emploi des personnes en situation de handicap, initialement signée en 2018 pour une durée de quatre ans, a permis d’initier …

Lire la suite →