Le magazine de la vie politique

David_Lisnard_2020

David Lisnard, maire LR de Cannes, parraine Jean-Luc Mélenchon mais ne le soutient pas.

David Lisnard, maire LR de Cannes et président de l’Association des maires de France, a annoncé le 20 février 2022 donner son parrainage au candidat de la France insoumise Jean-Luc Mélenchon par souci civique et pour que les démagogues ne jouent pas les victimes. «J’ai décidé de parrainer le candidat dont je suis le plus éloigné, puisque je suis classé à droite, qui est Jean-Luc Mélenchon. Je combats ardemment ses convictions, ses idées et ses valeurs, mais il doit pouvoir concourir», a précisé l’édile dans son bureau de l’Hôtel de Ville.

Il a rappelé qu’il soutient Valérie Pécresse (qui dispose déjà d’environ 2.000 parrainages). Il prend cette initiative à titre personnel et non pas au nom de l’AMF, pour montrer que les parrainages ne valent pas soutien.

Le leader de la France insoumise n’a pour l’instant que 370 paraphes sur 500 malgré ses 10% d’intentions de vote. « Si Jean-Luc Mélenchon, ou Marine Le Pen, qui a une implantation ancienne avec un parti politique important et qui est deuxième dans les sondages, ou Éric Zemmour qui a une dynamique, ne pouvaient pas se présenter, cela serait une grave atteinte à la démocratie« , a-t-il aussi justifié,

Il a par ailleurs rappelé: «Au-delà des maires, les parlementaires, les conseillers régionaux ou départementaux peuvent donner des parrainages… et les invitant à faire en sorte que l’ensemble des candidats représentatifs puissent concourir».

L’AMF a plusieurs fois rappelé que les règles de parrainage ne dépendaient pas des maires puisqu’elles sont le fruit d’une loi organique. «Il faudra absolument changer ces règles, j’ai fait des propositions en la matière», a évoqué David Lisnard, en mentionant le double parrainage, le retour à l’anonymat ou des parrainages citoyens en plus des parrainages d’élus.

En même temps, à moins de deux semaines de la clôture des inscriptions, les états-majors de trois des candidats Marine Le Pen, Eric Zemmour et Jean-Luc Mélenchon sont mobilisés à passer des appels tous azimuts aux élus du pays à la quête de leurs parrainages. Le Conseil constitutionnel, qui publiera mardi et jeudi de nouvelles listes de parrainages actualisées, a fixé au vendredi 4 mars, 18h, la date butoir pour présenter ses 500 signatures et se déclarer formellement candidat.

Le président du Modem François Bayrou, allié d’Emmanuel Macron, a mis en garde contre un tsunami démocratique si ces candidats ne pouvaient pas se présenter. Il a annoncé que le collectif appelé « Notre démocratie », une banque de parrainages pour aider les candidats qui font plus de 10% d’intentions de vote, a réuni environ 80 élus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles récents
A la Une

Approvisionnement en électricité : un décret donne le feu vert à une reprise d’activité des centrales à charbon

C’était l’une des mesures de la fameuse loi pouvoir d’achat pour répondre à un besoin exceptionnel lié à un contexte non prévisible, eu égard à …

Lire la suite →
Actualités

Le Geres et l’Ademe proposent un guide de bonnes pratiques pour les entreprises et collectivités en matière de compensation carbone

La France s’est fixée l’objectif d’atteindre la neutralité carbone à l’horizon 2050. Cet objectif se traduit par un engouement des acteurs publics et privés autour …

Lire la suite →
A la Une

Requalification des centres anciens : quelle dynamique pour les espaces publics ? L’exemple d’Apt

L’association Envirobat BDM organise la troisième rencontre de l’EnviroFORUM le 12 octobre de 9h30 à 16h à La Micro-Folie, Les Romarins, rue Cély, à Apt …

Lire la suite →