Le magazine de la vie politique

Des Légions d’honneur au caractère particulier en 2021

Les nouvelles promotions de la Légion d’honneur et de l’ordre national du Mérite rendent hommage aux Français investis dans la lutte contre la crise sanitaire

3884 personnes sont distinguées aujourd’hui dans la Légion d’honneur et l’ordre national du Mérite, dans une édition spéciale du Journal officiel publiée ce matin.

63% des nouveaux décorés le sont au titre de leur engagement dans la lutte contre la Covid-19, ainsi que l’a souhaité le Président de la République, grand maître des ordres nationaux.

Quatre promotions civiles sont aujourd’hui regroupées : la promotion du 14 juillet 2020 et celle du 1er janvier 2021 de la Légion d’honneur, ainsi que les deux promotions de l’ordre national du Mérite qui auraient être dû publiées en mai et novembre 2020. Elles ont été décalées de manière à permettre de récompenser lespersonnes qui s’investissent dans la crise sanitaire depuis de longs mois, et seront suivies de nouvelles nominations en 2021.

Par ailleurs, la Médaille de l’engagement face aux épidémies, créée en 1885, sera prochainement réactivée et viendra compléter ces attributions desordres nationaux. Lespromotions du jour sont à parité et respectent les contingents annuels assignés aux ministres, en charge de faire les propositions d’attribution. Ainsi, 1229 personnes sont décorées de la Légion d’honneur : 1087 chevaliers, 111 officiers, 21 commandeurs, 7 grands officiers et 3 grand’croix. Parmi elles, 40 personnes décédées des suites de la Covid-19 sont nommées chevaliers à titre posthume ainsi que le permet le code de la Légion d’honneur pour les personnes «tuées dans l’accomplissement de leur devoir».

Dans l’ordre national du Mérite, 2655 personnes sont distinguées, réparties entre 2385 chevaliers, 225 officiers, 35 commandeurs, 7 grands officiers et 3 grand’croix. Parmi les décorés pour leur investissement dans la lutte contre l’épidémie, on constate une grande diversité d’activités, ce qui témoigne de la forte mobilisation des Français dans l’effort national. Se dessine également une prédominance de personnes issues du secteur de la santéet appartenant à tout niveau hiérarchique.

Christian Estrosi, maire de Nice, promu officier de la Légion d’honneur

Tous les récipiendaires ont fait preuve d’un engagement particulier, réinventant l’organisation de services hospitaliers et de gestion du personnel, mobilisant leurs équipes pour faire avancer la recherche scientifique, modifiant l’activité de leur entreprise pour concourir à la production de matériel de santé, assurant la continuité des services de l’Etat sur tout le territoire, usant de leur notoriété pour récolter des fonds, soutenantles entreprises, apportant parfois bénévolement leur secours auxpersonnes en difficulté, ou encore imaginant des dispositifs culturels innovants et participant à la continuité de l’enseignement scolaire.

Frédéric Vigouroux, maire de Miramas, promu chevalier de la Légion d’honneur

A ces activités civiles, il convient de rappeler l’engagement des militaires qui ont été récompensés dans des promotions des ordres nationaux publiées en octobre dernier. Certains décorés des nouvelles promotions civiles sont connus du grand public mais la plupart œuvredans l’ombre.

Leur investissement dans la crise vient s’ajouter à la carrière de chacun, ce qui permet de satisfaire au critère de 20 années de services exigées pour la Légion d’honneur et 10 années exigées pour l’ordre national du Mérite. Néanmoins 18 personnes sont distinguées sans remplir pleinement ces durées ainsi que le permet le code de la Légion d’honneur et de l’ordre national du Mérite pour des «services exceptionnels nettement caractérisés».

Les deux promotions honorent par ailleurs pour environ 37% des personnes issues de tous secteurs d’activité et s’investissant pour l’intérêt général sans lien direct avec la crise sanitaire mais au profit de leurs concitoyens depuis de nombreuses années.

Fondée par Napoléon Bonaparte en 1802, la Légion d’honneur est la plus élevée des distinctions nationales françaises. Elle compte 92 000 membres, récompensés pour leurs «mérites éminentsacquis au service de la nation». L’ordre national du Mérite est le second ordre national après la Légion d’honneur. Il comprend 185 000 membres honoréspour leurs «mérites distingués», manifestés «soit dans une fonction publique, civile ou militaire, soit dans l’exercice d’une activité privée».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles récents
A la Une

Emmanuel Macron mettra en place avec Élisabeth Borne un nouveau gouvernement d’action début juillet 2022

Emmanuel Macron a demandé à la Première ministre Élisabeth Borne de lui présenter en fin de semaine prochaine des propositions pour un nouveau gouvernement d’action …

Lire la suite →
A la Une

Le Domaine du Parc Rambot, dans la cité du Roy René, lauréat de la Pyramide d’Argent 2022

La 19ème cérémonie des Pyramides d’Argent, organisée par la FPI Provence, a mis à l’honneur huit programmes immobiliers, lors d’une soirée tenue le 23 juin …

Lire la suite →
Actualités

Le conseil départemental des Bouches-du-Rhône investit pour les provençaux

Les conseillers départementaux, se sont réunis ce jour à l’occasion de la séance publique et de la commission permanente. Ils ont voté une série de …

Lire la suite →