Le magazine de la vie politique

Des nouveaux Horizons apparaissent pour Edouard Philippe

Quinze mois après son départ de Matignon, l’ancien premier ministre Edouard Philippe, désormais maire du Havre, a lancé le 9 octobre 2021, son propre parti politique appelé Horizons. L’objectif est de participer activement à la constitution d’une nouvelle offre politique et d’élargir vers la droite le socle de soutiens à Emmanuel Macron.

L’ancien Premier ministre, ex LR, a lancé aux côtés de plusieurs édiles dont Patrick de Carolis, maire d’Arles ou Christophe Bechu, maire d’Angers, son parti baptisé Horizons dans sa ville du Havre où il est le premier magistrat. «Nous avons choisi ce nom par ce qu’il faut voir loin», a déclaré Edouard Philippe. Puis il a rajouté : «Avec Horizons, nous allons définir une stratégie pour la France. C’est une aventure collective.»

Les objectifs sont clairs pour lui : «Nous désirons préferer la sérénité à la fébrilité. Notre positionnement c’est devant avec une logique de partenariat, de rassemblement. La deuxième ligne est le soutien au président de la République afin que les cinq années qui viennent soient des années utiles.»

Puis il a affirmé, faisant fi devant à toutes les interrogations et face aux critiques de certains le soupçonnant de vouloir faire cavalier seul: «Trés clairement, mon objectif en 2022 est qu’Emmanuel Macron soit réélu.» Puis il a renchéri :«Si c’est une bannière, nous serons derrière» a t-il assuré tout en demandant «une égalité de traitement au sein de cette maison commune avec LREM, Agir et le Modem.»

Lors de son allocution, émaillée de références à Valérie Giscard d’Estaing, Nicolas Sarkozy et même Alexandre Dumas, Edouard Philippe a évoqué quatre transformations extrement massives et signifiantes que devra affronter le pays sur le plan de la démographie, de l’environneent, de la géopolitique et de la technologie. Il a défendu pour répondre à ces transformations les concepts de constance et de cohérence.

Edouard Philippe a appelé tout d’abord à remettre de l’ordre dans nos comptes et dans nos rues. Dans un autre registre, il a défendu son idée de porter à 65 ans voire à 67 ans, l’âge de départ à la retraite. En clôture de son intervention, il a estimé que «la réélection d’Emmanuel Macron passera pour lui un élargissement de sa base électorale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles récents
A la Une

Présidentielle 2022 : l’eurodéputé RN Gilbert Collard rallie l’équipe d’Eric Zemmour

Le député européen Gilbert Collard membre du RN a souhaité rallier la campagne présidentielle d’Eric Zemmour. Il l’a annoncé en prélude d’un meeting du candidat …

Lire la suite →
A la Une

Présidentielle 2022 : Macron à dix longueurs de plus que Pécresse et Le Pen, toutes deux à égalité à 15%, selon un sondage Ipsos Sopra

S’il n’est pas encore candidat officiellement, Emmanuel Macron arriverait largement en tête du premier tour de la présidentielle si celui-ci avait lieu demain, avec 25% …

Lire la suite →
Actualités

Un récital exceptionnel de musique klezmer par le trio Vanderfayfl (flûte vagabonde).

Le fameux trio Vanderfayfl, spécialisée dans la musique Klezmer, n’avait pas pu se produire en décembre 2021 suite à la crise sanitaire et à la …

Lire la suite →