Le magazine de la vie politique

JLF

EELV s’insurge contre le projet de voie LEO

Renaud Muselier, président de la région Sud, propose un investissement important dans le réseau autoroutier avec une hausse de 54M€.

Pour EELV, cette politique ne peut qu’entrainer une plus grande pollution de l’air dans la région. «En tant qu’écologistes, nous ne pouvons que dénoncer cette politique du tout voiture emblématique de la mandature de Renaud Muselier», a estimé Jean-Laurent Félizia, responsable du pôle écologiste.

Autre source de courroux pour ces mouvements politiques, le projet de voie LEO : «Nous prenons aussi connaissance avec stupeur d’une délibération visant à financer par la région le projet de contournement d’Avignon appelé LEO. Ce projet, parfait exemple de la politique des LR et de Renaud Muselier, est obsolète et anachronique dans le contexte actuel, que ce soit sur le plan sanitaire, climatique ou de la préservation de la biodiversité.»

La LEO est censée être un contournement d’Avignon reliant l’A7 et l’A9, mais dans son tracé actuel, ce ne serait ni plus ni moins qu’une voie qui arriverait en plein milieu de la ville d’Avignon. «A court terme, on va générer dans cette zone une énorme pollution atmosphérique due aux voitures particulières mais surtout aux poids lourds. C’est-à-dire en plus du trafic actuel sur la route de Marseille qui est déjà largement saturée aux heures de pointe et qu’il n’est pas prévu de recalibrer, il y aurait le trafic provenant de cette nouvelle voie LEO (une quasi autoroute)», estime Jean-Laurent Félizia, responsable du pôle écologiste.

D’une manière générale, l’ire est grande chez l’ensemble des formations politiques du pôle : «Outre ce non sens en terme écologique, sanitaire et politique, ce tracé va traverser la ceinture verte d’Avignon et de la Durance, détruisant tout un écosystème et une économie agricole. Cette quasi-autoroute va détruire une zone humide unique et irremplaçable tout en expropriant les exploitants agricoles.»

Pour Jean-Laurent Flizia, il apparaît ainsi : «Dans cette période de changement climatique où la reherche d’une agriculture urbaine et la préservation des espaces verts urbains sont primordiales, Renaud Muselier nous propose exactement l’inverse, une solution du siècle dernier.»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles récents
A la Une

Primaire du Pôle écologiste : Le tribunal donne raison à Jean-Marc Governatori et Corinne Lepage

La décision vient de tomber aujourd’hui. Le tribunal du Palais de justice de Bobigny a rejeté le 29 juillet 2021 la décision de suspension de …

Lire la suite →
Actualités

Elections – Fin de mandat : une allocation facilite le retour à la vie professionnelle

Les présidents et les vice-présidents d’un conseil départemental ou régional qui étaient en fonction avant les élections des 20 et 27 juin et ont perdu …

Lire la suite →
A la Une

Plans climat-air-énergie territoriaux : près de 90% des intercommunalités assujetties ont approuvé leur document

Selon une étude que vient de publier l’ADCF-Intercommunalités de France, près de 90% des intercommunalités de plus de 20.000 habitants, pour lesquelles la mise en …

Lire la suite →