Le magazine de la vie politique

EELV s’oppose au grand pont entre Salin-de-Giraud et Port Saint-Louis-du-Rhône

Le 2 novembre 2021 s’est terminée une enquête publique concernant la construction d’un pont pour traverser le Grand Rhône entre Salin-de-Giraud et Port-Saint-Louis-du-Rhône. EÉLV PACA tient à rappeler l’aberration de ce projet.

Nouriati Djambae, conseillère départementale EELV, a interpellé la présidente du département à ce sujet, lors du dernier conseil départemental, en octobre 2021: «Ce projet ouvre une brèche pour la traversée de la Camargue, il va attirer les poids lourds et les voitures, cela est scandaleux! Or, nous sommes au cœur d’un site classé réserve de biosphère et d’un Parc naturel régional.»

Avant d’être un haut lieu touristique prisé des européens et des français, la Camargue est la première zone humide de France par sa superficie et le deuxième plus grand delta de Méditerranée derrière celui du Nil.

La Camargue a été façonnée au fil des siècles par la nature et les hommes. Elle a développé une forte identité culturelle et un patrimoine naturel unique car la Camargue est le berceau de nombreuses espèces animales et végétales.

Les vertébrés sont représentés par 75 espèces de poissons, 15 d’amphibiens, 6 de reptiles, 32 de mammifères et 412 d’oiseaux dont 111 espèces nicheuses régulières. Elle joue un rôle majeur pour certaines espèces d’oiseaux parce qu’elle abrite l’essentiel de la population reproductrice comme le flamand rose, le cygne bewik ou les oiseaux migrateurs. Sur les 4700 espèces de plantes à fleurs recensées en France, plus de 1500 sont présentes en Camargue.

Véronique Coulomb et Andrée Reversat, les représentantes du groupe local EELV d’Arles, dénoncent depuis plusieurs mois, ce projet qui serait désastreux pour la Camargue et qui n’a rien d’une solution durable: «Au vu du réchauffement climatique que sera devenue la Camargue en 2030/2050? Le pont construit pour durer au moins un siècle, est-il cet outil opportun pour le département de cette nouvelle dépense vue la montée des eaux? On est en droit de s’interroger sur l’intérêt financier pour la collectivité.» Le tracé retenu, dit du «Sud Vigueirat», a ainsi été qualifié de destructeur pour l’environnement.

Au-delà de la destruction de 140 à 200 hectares d’espaces naturels et agricoles, c’est l’ensemble de cette zone qui serait défigurée. L’équilibre vital et l’unité de ce territoire en seraient totalement bouleversés, de façon irréversible. Ces destructions, en particulier celles des marais, ne pourront pas être «compensées» comme le prévoit la loi (ERC).

En conséquence, pour préserver le Rhône, les populations et le vivant, qui en vivent, et tout particulièrement, son embouchure qui forme le delta de la Camargue, EÉLV PACA demande à ce que le projet d’un pont sur le Grand Rhône soit abandonné et que des pistes d’amélioration du bac existant soient étudiées avec attention. Au niveau régional, le parti écologiste soutient également la reconnaissance d’un statut juridique du Rhône car la reconnaissance de droits permettrait de protéger juridiquement ce fleuve et sa biodiversité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles récents
A la Une

Arnaud Bastide prend les rênes de la Fédération des Promoteurs Immobiliers de Provence

Élu le 10 novembre dernier à la présidence de la Fédération des Promoteurs Immobiliers Provence pour un mandat de 3 ans, et succédant à ce …

Lire la suite →
Actualités

Jean-Daniel Beurnier succède à Agnès Grangé à la présidence de KEDGE Business School

Le Conseil d’Administration de KEDGE Business School vient de nommer Jean-Daniel Beurnier à la présidence du Groupe à l’issue de l’Assemblée Générale qui s’est tenue …

Lire la suite →
Actualités

Alpes-de-Haute-Provence : les autocars Payan de Sisteron sur la voie de la transition énergétique

Après l’installation d’une cuve de 20 m³ du nouveau carburant 100% colza français Oleo100 sur le site dignois de la société Payan, permettant à sept …

Lire la suite →