Le magazine de la vie politique

Corinne-Innesti

Election présidentielle : la CPME dévoile ses 76 actions concrètes pour les PME

François Asselin, président de la CPME national, a présenté le livre blanc de la CPME « Cap France PME 2022-2027 » le 10 février 2022 à Paris. Pour que le prochain quinquennat soit celui de toutes les PME, la CPME et sa délégation dans les Bouches du Rhône préisidée par Corinne innesti, formule cinq axes stratégiques dont découlent 76 propositions concrètes à destination des candidats à l’élection présidentielle.

Pour Corinne Innesti, présidente de la Cpme 13, l’enjeu de l’élection présidentielle est fondamental pour les entreprises. «Cette élection présidentielle doit être l’occasion de prendre de la hauteur et de redessiner une trajectoire pour nos entreprises».

La crise sanitaire a révélé des failles mais aussi de nouveaux besoins, de nouvelles aspirations. Des questions fondamentales, comme valoriser et redonner goût au travail, simplifier la vie des entrepreneurs, développer le tissu économique local ou accélérer les transitions des PME doivent être au centre des débats. «La France ne doit pas décrocher du peloton par rapport à ses voisins européens. Qu’il s’agisse des impôts de production ou du coût du travail il nous faut, a minima, viser à rejoindre la moyenne européenne».

De la même façon, il est impératif de se poser la question de la responsabilité des décideurs privés et publics. Le droit de l’entreprise se complexifie, mettant à mal la prise de risque par les entrepreneurs, pourtant essentielle au dynamisme de l’économie. Aussi, il faut pour Corinne Innesti, diffuser la culture PME. «Si la transition écologique et la transition numérique sont incontournables, il ne faut pas oublier l’évolution démographique qui nous contraint à repenser notre modèle social en prenant en compte les réalités du terrain et en réformant les retraites».

Autre point clé, la réforme de la fonction publique. La question n’est pas tant celle des effectifs, que celle des missions et du rôle de l’Etat. «Avec une dette publique qui dépasse les 115% du PIB, on ne peut plus longtemps mettre la poussière sous le tapis. Réformer la sphère publique, développer l’ancrage économique territorial et préserver la souveraineté économique de notre pays sont les piliers sur lesquels une politique doit s’appuyer pour construire la France de demain», a t-elle estimé.

Et Corinne Innesti de conclure, «Les entreprises sont des acteurs majeurs de la société. Il est primordial detenir compte de leurs spécificités, leur taille,leur rôle dans l’économie localeet ne pas oublier qu’une PME n’est pas une grande entreprise en modèle réduit. Il faut dès aujourd’hui faire les bons choix qui engageront notre avenir à tous».

CAP FRANCE PME, c’est : 76 mesures concrètes, pensées pour les TPE-PME avec 5axes stratégiques

:1. Construire la France de demainExemples de mesures phares :-Créer un « crédit d’impôt localisation en France » (CIL) sur le modèle du crédit d’impôt recherche (CIR)

-Mettre en place un mécanisme d’ajustement carbone aux frontières européennes

-Insérer une clause indicative de retombées économiques dans les marchés publics

-Coupler les textes sur la protection de l’environnement et ceux sur la relocalisation des activités industrielles

-S’attaquer enfin au mille-feuille territorial, source de complexité et de gabegie.

2.Valoriser le travailExemples de mesures phares

-Faciliter les passerelles entre l’enseignement général et l’enseignement professionnel, et vice-versa

-Redessiner la courbe des réductions de charges sociales pour éviter les trappes à bas salaires et le coût exorbitant de la main d’œuvre qualifiée

-Fixer une trajectoire de baisse de coût du travail pour s’aligner sur la moyenne européenne

-Réactiver la suppression des cotisations patronales et la défiscalisation des heures supplémentaires

3. Accélérer et faciliter les transitions des PME

Exemples de mesures phares :

-Garantir un développement équitable entre petits et grands acteurs du numérique

-Faire de la RSE un levier de compétitivité-Edicter un « principe d’innovation »

-Baisser les impôts de production pour rétablir la capacité d’investissement des entreprises

4. Diffuser la culture PMEExemples de mesures phares :

-Rendre obligatoire et public au niveau national et européen, un « test PME » avant toute publication d’un nouveau texte concernant les entreprises

-Dépénaliser le droit de l’entreprise

-Redéfinir la notion de responsabilité personnelle des décideurs publics ou privés

-Supprimer les droits de succession en cas de transmission familiale d’une entreprise patrimoniale

5. Faire évoluer le modèle social françaisExemples de mesures phares :

-Inclure une part de capitalisation dans le système de retraite par répartition

-Refonder le paritarisme en fixant de nouvelles règles financières responsabilisant tous les acteurs

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles récents
A la Une

L’ancien ministre Alain Griset jugé à Lille pour abus de confiance

Alain Griset, qui a exercé pendant plus de 30 ans la profession de chauffeur de taxi, doit répondre d’abus de confiance au dépens de la …

Lire la suite →
A la Une

Aix-Marseille Université et le Fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la Fonction publique perpétuent leur engagement en faveur de l’emploi des personnes en situation de handicap.

La convention, en faveur de l’emploi des personnes en situation de handicap, initialement signée en 2018 pour une durée de quatre ans, a permis d’initier …

Lire la suite →
A la Une

Governatori et Lepage associent leurs actifs face à Nupes

Il a les troupes, elle a la notoriété, ils ont décidé de faire basculer la politique française. Hier à Paris s’est concrétisée une fronde anti …

Lire la suite →