Le magazine de la vie politique dans la région Sud

Election présidentielle : les écologistes lancent une plateforme pour définir leur futur programme

Les cinq organisations du pôle écologiste (Europe Écologie Les Verts, Cap Écologie, Génération Écologie, Génération.S et le Mouvement des Progressistes) ont présenté le 12 avril 2021 leur plateforme programmatique participative en vue de l’élection présidentielle de 2022.

Après les Journées de l’Ecologie qui se sont tenues en Ile-de-France en 2020, c’est une nouvelle étape qui s’annonce ainsi pour les différents mouvements avec en ligne de mire les élections présidentielles de 2022 et, entre temps, les élections régionales qui devraient se tenir dans deux mois. «Le mouvement a été engagé en 2019 avec les élections européennes. Nous rentrons désormais dans le vif du sujet» a confié François Damesval représentant de Cap Ecologie.

Dans le cadre de la préparation des élections présidentielles et législatives de 2022, les différents partis lancent une plateforme pour recueillir les propositions de toutes celles et ceux qui souhaitent participer à l’élaboration du projet écologiste, de manière collective, au plus près des besoins des territoires et des citoyens. Ce site baptisé “L’écologie 2022” doit recueillir les contributions citoyennes et servir de base à la définition d’un programme écologiste en vue de la présidentielle et des législatives. “C’est un signe très fort car les écologistes se sont souvent auparavant entravés”, s’est félicité Julien Bayou, le chef de file d’EELV “Là on travaille main dans la main pour marcher ensemble en direction de 2022”.

Julien Bayou

Pour le leader des écologistes, il y a trois projets possibles, le projet fantasmé du Rassemblement national, le projet d’Emmanuel Macron qui braque le pays avec des réformes injustes comme celle de l’assurance chômage et un projet d’avenir permettant de répondre aux différents défis qui se présentent comme le dérèglement climatique et la lutte contre les inégalités. «Nous proposons un projet fédérateur avec une plateforme programmatique afin de proposer des réponses concrètes aux divers sujets qui se posent.»

Aujourd’hui, il s’agit pour Sophie Taillé-Polian de Génération S, de répondre aux questions essentielles et de reprendre la main avec une alternative à la hauteur des enjeux. «L’objectif est d’enrichir l’écologie à notre manière. La proposition d’une plateforme est de générer en fait une contribution des idées pour créer une écologie pas seulement de paroles mais avec une réelle alternative à notre pays. 2022 doit être une réussite. Nous devons réaliser un processus fort, construit en collectif pour que l’alternative existe.»

Sophie Taillé-Polian

Pour Quentin Guillemin, vice-président de Génération Ecologie, l’enjeu est de proposer un vaste projet collectif. «Nous sommes à deux mois d’une échéance électorale majeure. Nous travaillons depuis l’université d’été et cela a donné lieu à beaucoup d’échanges. Aujourd’hui, il nous paraît important de présenter un travail d’écologie politique largement ouvert à tous ceux qui souhaitent faire face aux enjeux climatiques majeurs. Au-delà, il s’agit d’élaborer un projet collectif avec la volonté d’un large rassemblement.»

Quentin Guillemin

C’est pour François Bechieau du Mouvement des Progressistes, un compromis, un projet écologique qui est né en 2019 et qui apparaît comme un signe d’espoir pour les Français. Nous devons finir avec la situation actuelle. «L’écologie politique est sociale, démocratique, inclusive car elle n’oublie personne.»

François Bechieau

Quentin Guillemin et Hélène Hardy ont estimé que la constitution d’une association avait pour objectif de répondre aux préconisations légales du scrutin présidentielle. L’association pour l’écologie en 2022 a vocation de porter le travail sur le projet et par la suite le pacte de gouvernement. Elle a quatre séquences, le projet, la primaire, la candidature et enfin les législatives. Les citoyens pourront s’inscrire sur le site début mai. Inspiré de la plateforme de la Convention citoyenne mise en place par l’exécutif, le projet doit accueillir des contributions jusqu’à la mi-juin, avant une pause pour les régionales et départementales.

Hélène Hardy

Les candidats se présenteront du 1er au 12 juillet. Le 12 juillet, le projet, qui concerne à la fois la présidentielle et les législatives, sera validé par le pôle écologiste. Les candidatures seront validées par 236 parrains. La primaire écologiste, elle, aura lieu sur deux tours en septembre, du 16 au 19 et du 25 au 28.

Ceux qui veulent voter pourront s’inscrire à partir de début mai, “en payant deux euros et en signant une charte d’adhésion à nos valeurs, tandis que les candidats se présenteront à partir de début juillet jusqu’au 12 juillet”, a précisé Hélène Hardy, responsable des élections chez EELV. Pour Nathalie Maquoi, l’urgence climatique et sociale est au cœur des préoccupations des Français. Le débat démocratique doit continuer Le premier thème portera sur le climat. «Il est essentiel de maintenir les événements même quand la crise sanitaire s’accentue», a t-elle précisé.

Cette plateforme est lancée au moment où plusieurs voix écologistes réclament un socle plus large dans la désignation du futur candidat. L’ancien candidat à la présidentielle Noël Mamère a estimé, que le périmètre et le timing de la primaire constituaient un “suicide” politique. Le secrétaire national d’EELV, Julien Bayou, a rappelé que sa priorité était de “construire le rassemblement le plus large d’abord au sein du pôle écolo”.

Julien Bayou, Secretaire National du parti EELV lors de la 2eme journee des Journees d’Ete EELV a la Cite Fertile a Pantin le 21 aout 2020. Pantin,

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles récents
A la Une

Elections régionales Provence-Alpes-Côte d’Azur : L’Ecologie au centre avec Jean-Marc Governatori

Jean-Marc Governatori, co- président de Cap Ecologie avec Corinne Lepage, est candidat pour les élections régionales des 20 et 27 juin 2021 en Provence-Alpes-Côte d’Azur. …

Lire la suite →
A la Une

La majorité présidentielle LREM se lance finalement au premier tour des élections régionales

La secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées Sophie Cluzel a annoncé qu’elle dirigera une liste LREM aux régionales en région Provence-Alpes-Côte d’Azur. “Je suis candidate …

Lire la suite →
Actualités

Boualem Aksil: «Je souhaite ardemment favoriser le bien-vivre ensemble»

Parallèlement à une activité professionnelle exercée dans des collectivités publiques, Boualem Aksil s’est toujours impliqué avec beaucoup d’énergie et d’amour dans la vie sociale de …

Lire la suite →