Le magazine de la vie politique

01

Election présidentielle : les habitants de Saint-Anastasie-sur-Issole dans le Var sont appelés à choisir le candidat à parrainer

En pleine course aux parrainages pour la présidentielle, le maire d’un village du Var a décidé de laisser ses administrés choisir pour lui. Il organise deux consultations citoyennes pour permettre à chacun de désigner le candidat à la présidentielle que le village parrainera.

Il voulait s’éviter les foudres de ses administrés. Il a créé un buzz national. Depuis quelques jours, le téléphone d’Olivier Hoffmann n’arrête pas de sonner. Les journalistes de la France entière, et même de Belgique, s’intéressent à Sainte-Anastasie-sur-Issole, un petit village de la Provence verte, et à l’idée de son maire : faire voter les électeurs pour choisir le candidat à l’élection présidentielle qu’il parrainera. »C’est mon premier mandat. J’ai été élu sans étiquette et je ne veux pas dévoiler mon opinion politique. Or le système de parrainage est un peu vicieux, parce que mon choix sera toujours interprété comme un soutien à un candidat. Donc la seule solution, c’est de m’exprimer au nom de mes électeurs afin que la commune ne soit pas absente du débat », explique le maire Olivier Hoffmann.

Pour voter, il faut se présenter à la salle polyvalente du village, le samedi 29 janvier ou le samedi 5 février, entre 8h et 13h, muni d’une carte d’électeur ou de sa carte d’identité, et d’un stylo bille, pour écrire sur un bulletin vierge le nom de son candidat. Attention, seuls les candidats officiellement déclarés ou en passe de l’être seront éligibles. Et finalement le nom d’Emmanuel Macron devrait bien figurer sur la liste…

Au total, près de 45 candidats potentiels, que le maire va devoir recenser. Et pour assurer à ce vote citoyen une légitimité incontestable, il ne sera pris en compte que si au moins 400 électeurs y participent, soit le quart des inscrits.

 

Pour le maire, c’est d’ores et déjà une victoire, car les villageois applaudissent presque unaninement. « A part quelques personnes qui m’ont dit que c’était de ma responsabilité de choisir, je n’ai eu que des retours positifs», a t-il précisé.

La course aux parrainages doit ainsi démarrer le 30 janvier 2022. Pour se présenter à l’élection présidentielle, chaque candidat doit justifier d’au moins 500 signatures d’élus, prêts à rendre leur engagement public, comme le prévoit la loi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles récents
A la Une

L’ancien ministre Alain Griset jugé à Lille pour abus de confiance

Alain Griset, qui a exercé pendant plus de 30 ans la profession de chauffeur de taxi, doit répondre d’abus de confiance au dépens de la …

Lire la suite →
A la Une

Aix-Marseille Université et le Fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la Fonction publique perpétuent leur engagement en faveur de l’emploi des personnes en situation de handicap.

La convention, en faveur de l’emploi des personnes en situation de handicap, initialement signée en 2018 pour une durée de quatre ans, a permis d’initier …

Lire la suite →
A la Une

Governatori et Lepage associent leurs actifs face à Nupes

Il a les troupes, elle a la notoriété, ils ont décidé de faire basculer la politique française. Hier à Paris s’est concrétisée une fronde anti …

Lire la suite →