Le magazine de la vie politique

579850_1604779033_deputee_680x383p

Election présidentielle : l’eurodéputée RN Maxette Pirbakas, élue de Guadeloupe, rejoint Eric Zemmour

L’eurodéputée RN Maxette Pirbakas, élue de Guadeloupe, a à son tour annoncé son ralliement à Eric Zemmour, en pleine guerre fratricide à l’extrême droite à l’approche de la présidentielle.

Maxettte Pirbakas suit ainsi les eurodéputés Jérôme Rivière et Gilbert Collard ou l’ancien identitaire Damien Rieu, transfuges du parti de Marine Le Pen eux aussi. Eric Zemmour, « c’est quelqu’un qui n’est pas politicien. Je me retrouve en lui. Il est à l’écoute, il ne prétend pas parler à la place des Ultramarins », estime l’élue guadeloupéenne, âgée de 46 ans.

Des remous ont également eu lieu chez les élus RN de Paca, depuis que Sophie Grech, conseillère régionale et élue municipale des quartiers nord de Marseille, a annoncé donner son parrainage au candidat Reconquête! plutôt qu’à Marine Le Pen. Elle a été tancée par Thierry Mariani : « Comme les 39 élus au Conseil Régional sur la liste que je conduisais en PACA, elle avait signé un engagement sur l’honneur de parrainer Marine Le Pen. Étonnant cette conception de l’honneur qui ne dure que 8 mois ».

Le sénateur RN des Bouches-du-Rhône et conseiller municipal, Stéphane Ravier, a préféré temporiser: « Après les événements d’hier, je réunis ce soir les élus de mon groupe municipal où tous les patriotes marseillais ont leur place. Sophie Grech, comme les autres, peut compter sur mon amitié. Le rassemblement contre le macronisme se fera par la discussion ». En revanche, Stéphane Ravier a nié formellement tout départ imminent dans le camp Zemmour: « Il n’en est pas question une seule seconde », a insisté son entourage, interrogé par l’AFP. « Stéphane n’est pas sur le départ. A défaut de partager le départ de Sophie Grech, il la comprend. Depuis le début il dit qu’il faut arrêter de s’envoyer des pavés car chacun aura besoin de l’autre au second tour. Stéphane veut jouer le rôle de casque bleu. Ce que je n’admets pas, c’est la dissimulation, le moment et la volonté de saboter ma campagne beaucoup plus que de porter la campagne de quelqu’un d’autre », a fustigé Marine Le Pen.

La veille, elle avait demandé à l’eurodéputé Nicolas Bay de clarifier sa position. De son côté, la nièce de Marine Le Pen, Marion Maréchal, avait reconnu pencher pour Eric Zemmour mais sans le rallier à ce stade. Les deux rivaux tiennent meeting samedi: Marine Le Pen à Reims et Eric Zemmour à Lille.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles récents
A la Une

L’ancien ministre Alain Griset jugé à Lille pour abus de confiance

Alain Griset, qui a exercé pendant plus de 30 ans la profession de chauffeur de taxi, doit répondre d’abus de confiance au dépens de la …

Lire la suite →
A la Une

Aix-Marseille Université et le Fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la Fonction publique perpétuent leur engagement en faveur de l’emploi des personnes en situation de handicap.

La convention, en faveur de l’emploi des personnes en situation de handicap, initialement signée en 2018 pour une durée de quatre ans, a permis d’initier …

Lire la suite →
A la Une

Governatori et Lepage associent leurs actifs face à Nupes

Il a les troupes, elle a la notoriété, ils ont décidé de faire basculer la politique française. Hier à Paris s’est concrétisée une fronde anti …

Lire la suite →