Le magazine de la vie politique

Valérie_Pecresse_César_2016_(cropped)

Election présidentielle : Pécresse présente sa « Nouvelle France » pour son premier grand meeting

La candidate LR à la présidentielle Valérie Pécresse a évoqué sa « Nouvelle France », devant plus de 7 000 personnes rassemblés pour son premier grand meeting à Paris, qui est essentiel pour relancer sa campagne. «Je veux porter un nouvel espoir, celui d’une nouvelle France que nous devons reconstruire ensemble. Elle a proné une France « réconciliée » et qui « réinvente son rapport au travail ». «Nous sommes à la croisée des chemins, » a t-elle confié. Elle a assuré: «Il n’y a pas de fatalité. Ni au grand remplacement, ni au grand déclassement».

Très ferme sur le sujet du régalien, elle a promis de reprendre « le contrôle de cette immigration débordante qui débouche sur la création de zones de non-France » et revendiqué « de vouloir l’assimilation ». « Je défends l’identité française la vraie, car la France n’est pas une nostalgie, c’est une énergie », a-t-elle assuré.

Seule sur scène, sur un arrière fond stylisé aux couleurs bleu-blanc-rouge et deux drapeaux tricolores, Valérie Pécresse a détaillé les grandes lignes de son programme, entrecoupée de « Valérie Présidente » « on va gagner ! » et autres « Macron au Touquet, Valérie à l’Elysée ».

Défendant « un pacte de réconciliation nationale », elle a plaidé pour pour la construction d’une « nation éducative », la défense du nucléaire, ou encore une hausse de 10% des salaires sur le quinquennat…« Dès cet été, chaque salarié gagnant 1 400 euros nets gagnera 500 euros de salaire de plus par an », a-t-elle promis, en citant le « travailler plus pour gagner plus » de Nicolas Sarkozy. « Moi j’ajoute liberté » sur le temps de travail ou le rachat des RTT.

Citant Jules Michelet et Charles Péguy, elle a pourfendu le wokisme qui est « le contraire de la République » et taclé Emmanuel macron qui a « cédé à la repentance » et « racialisé la question des banlieues ». Le chef de l’Etat « devra rendre des comptes » car « si nous ne réagissons pas très fortement, un jour viendra où les Français ne vivront plus ensemble, mais face à face », a-t-elle souligné.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles récents
A la Une

Sylvie Retailleau, physicienne et universitaire, fait son entrée au gouvernement

Originaire de Nice, Sylvie Retailleau, novice en politique, succède à Frédérique Vidal qui était également une universitaire et est restée cinq ans aux commandes du …

Lire la suite →
A la Une

Le Repmobile, un foodtruck gastronomique, bio et écoresponsable pour tous les publics sur les fonts batismaux

Après trois mois d’activité, le République, un restaurant, à la fois gastronomique et solidaire, créé par l’association La Petite Lili, enregistre un bilan très satisfaisant. …

Lire la suite →
A la Une

Un nouveau gouvernement signé Emmanuel Macron et Elisabeth Borne

La composition du nouveau gouvernement, le premier dirigé par la Première ministre Élisabeth Borne a éété donnée aujourd’hui. Il vient d’être annoncé par Alexis Kohler, …

Lire la suite →