Le magazine de la vie politique dans la région Sud

AYOUN_0388_finale1 copie

Elections départementales : Catherine Merveilleux et Julien Ayoun, un duo atypique et charismatique aux convictions très fortes

Dans le sillage des élections régionales des 20 et 27 juin 2021, les élections départementales semblent un peu occultées, et pourtant, les départements français et, en l’occurence, celui des Bouches-du-Rhône sont des entités majeures aux compétences très étendues notamment dans le domaine de l’éducation avec les collèges ou encore dans le secteur de l’aide aux personnes âgées.

Aux côtés des représentants des diverses formations politiques classiques figurent plusieurs binômes très atypiques qui ont fait un choix audacieux de l’indépendance. Le duo formé par Catherine Merveilleux et Julien Ayoun est de ceux-là. «Nous sommes autonomes, libres et indépendants des partis politiques», proclament t-ils. Leur volonté première est de lutter contre le clientélisme, le communautarisme, la corruption et le cumul des mandats.

Mariée et mère de trois enfants, Catherine Merveilleux a été professeure de lettres dans le secondaire puis a exercé dans l’enseignement spécialisé, notamment en externat médico-pédagogique où elle s’occupait d’enfants autistes et psychotiques. Elle a exercé également en école maternelle et primaire.

Depuis plusieurs années, elle s’adonne avec passion à l’écriture tout d’abord dans le cadre d’un magazine print conçu en 1997 et intitulé Marseille le Jour et la Nuit puis en web depuis quatre ans Le Jour et la Nuit.net en étant rédactrice en chef puis en rédigeant des ouvrages de fort belle facture qui ont remporté un succès retentissant.

Cette écrivaine visionnaire a écrit des romans comme Cannes for ever, l’insoutenable légèreté du Sud mais aussi des essais politiques comme Normalitude et Les Barbaresques, deux opus parus en 2013 très prisés, le premier sur le changement de normes et de valeurs et l’autre sur la montée de la violence chez les jeunes.

Catherine Merveilleux qui s’était déjà engagée à l’occasion des cantonales en 2013 souhaite s’impliquer avec beaucoup d’abnégation tout particulièrement pour défendre les forces vives du département à savoir les petits commerçants, les entrepreneurs, les représentants du monde de la culture et de la nuit, de l’événementiel festif, tous sévèrement touchés par la crise sanitaire.

Cette femme érudite aux convictions très fortes désire lutter contre la fraude sociale en favorisant une redistribution équitable de l’argent public. Naturellement, cette enseignante de formation souhaite s’atteler à œuvrer avec une grande forte pour assurer la sécurité physique et sanitaire dans les collèges. «C’est un moment charnière pour la vie des jeunes. Nous devons davantage les préserver. L’actualité n’a fait que la démonter ces derniers temps», a t-elle confié.

Elle souhaite défendre plusieurs valeurs qui lui tiennent à cœur et en particulier une école laïque et républicaine. «Nous devons aider les enseignants et le personnel encadrant certes en matière de sécurité mais aussi en matière de contenu pédagogique» a t-elle précisé en faisant allusion à l’affaire Samuel Paty.

Avocat au Barreau de Marseille depuis dix sept ans, Julien Ayoun, marié et père de deux enfants, est l’un des des fondateurs et associés du cabinet Provence Avocats qui a choisi fort judicieusement et intelligemment de se consacrer à la défense des acteurs économiques. Il assiste, conseille et défend les entrepreneurs et créateurs dans le cadre de leurs litiges devant les juridictions ainsi que dans le cadre des négociations contractuelles.

 

Julien Ayoun a toujours défendu les valeurs républicaines, laïques et humanistes. Il souhaite ardemment réoxygéner la vie politique d’une manière pertinente en proposant aux Marseillais, une alternative en dehors des partis politiques traditionnels.

Cet homme dynamique s’est, depuis de nombreuses années, investi dans le monde politique, culturel et associatif de Marseille. Engagé aux côtés de Jean-Louis Borloo à l’occasion des élections européennes de 2014, il a milité pour le mieux-vivre ensemble, la rénovation des logements, la sécurité dans les quartiers. Aujourd’hui, il s’attèle à défendre plusieurs valeurs comme la laïcité ou encore la tranquillité publique. «Il y a une véritable fuite en avant, la sécurité dans les établissements scolaires est bafouée. C’est pourtant un enjeu majeur. Les jeunes sont souvent en proie au harcèlement. Le manque de sérénité rend difficile la mixité sociale» , estime t-il.

Cet avocat très fin, à la fois excellent orateur et remarquable homme de dossier, a assuré et continue d’assurer de nombreuses responsabilités comme trésorier de la CARPA ou encore directeur de la publication du Journal du Barreau. Il souhaite faire de la culture un vecteur d’enrichissement économique et valoriser les initiatives des artistes locaux.

Julien Ayoun souhaite prolonger son action dans la vie politique avec une exigence affirmée d’affectation rigoureuse de l’argent public. Cet homme altruiste désire faire preuve de vigilance en matière d’aide sociale qui doit être attribuée, selon lui, à ceux qui en ont véritablement besoin. «De nombreuses personnes n’osent pas franchir les portes des institutions et bénéficier ainsi de l’aide comme les retraités ou les personnes handicapées. Nous devons aller à la rencontre des personnes les plus fragiles», confie t-il.

Aux côtés de Catherine Merveilleux, il forme un binôme bien ancré dans des convictions fortes et prônant un centre conquérant. «Nous refusons un choix du second tour déjà établi. Les deux conseillers départementaux sortant de droite ont été désavoués lors des deux dernières échéances électorales en perdant lors des élections législatives puis municipales», clament t-ils avec vigueur.

Pour eux, la lutte contre l’extrême droite ne peut constituer un programme si elle n’est pas assortie de mesures concrètes attendues par les concitoyens. Les deux associés s’érigent aussi contre l’appropriation abusive du label écologie par les partis de gauche dans le but de dissimuler leurs véritables convictions politiques qui ne doit plus, selon eux, tromper personne. «Nous souhaitons mettre fin aux petits arrangements entre amis ainsi qu’à la professionnalisation de la vie politique», a souligné Catherine Merveilleux. Puis elle a rajouté «Nous sommes des citoyens engagés de terrain qui refusons la langue de bois. Les partis politiques ne doivent plus se partager avec condescendance et grâce à des manœuvres politiciennes les postes d’élus, au mépris des réalités parfois dramatiques que les habitants vivent au quotidien.»

Autre volet abordé par Julien Ayoun, l’abstention croissante Elle démontre, selon Julien Ayoun, que l’électeur ne souhaite plus se limiter aux choix imposés par les partis politiques. «Le plus souvent les élus actuels le sont avec seulement 30% du corps électoral. C’est grave !», estime Julien Ayoun.

Ce duo atypique, fier de ses valeurs, affirme ses compétences avec clarté: «Nous n’avons aucune ressemblance avec les autres. Nous avons une nouvelle manière d’aborder les choses. C’est plus une question de méthode que d’idéologie», évoquent t-ils tous deux. Et ils renchérissent : «Les partis politiques ont trahi la confiance des citoyens.» Les candidats défendent leurs propres intérêts au détriment de l’intérêt général», confie ce binôme libre, indépendant et inféodé à aucune instance politique. «Nous avons notre libre arbitre. Nous jugeons, au cas par cas, en fonction de nos valeurs et de nos convictions», concluent les deux candidats.

Pour mener cette élection avec toute la pugnacité requise, le duo s’est entouré de deux suppléants de grande valeur, Frédéric Ferrer et Naïla Nouali.

Agé de 52 ans, Frédéric Ferrer, père d’un enfant, est un véritable homme de terrain aux compétences multiples. Il a travaillé dans le secteur de l’événementiel puis 11 ans comme restaurateur. Candidat de l’émission Pekin Express pendant trois saisons, ce sportif émérite qui est instructeur de combat et de plongée déborde d’énergie. Il se sent concerné par les sujets environnementaux. Il développe même un projet pour la télévision qui traite de la réparation des injustices sociales.

Naïla Nouali est elle aussi une femme au profil atypique. Cette juriste en droit des affaires travaille actuellement et depuis dix ans dans le secteur de l’éducation. Elle est engagée dans les domaines de la santé et du développment durable, notamment la promotion de la consommation locale et responsable ainsi que dans celui de la sécurité des perosnnes et des biens. Elle s’est toujours investi dans l’intérêt général pour améliorer la qualité de vie de ses concitoyens. Aujourd’hui, sa volonté est de mettre son expérience et ses compétences au service de la prise de décision politique afin d’agir efficacement pour faire aboutir ses idées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles récents
A la Une

L’Ecologie au centre, meilleur programme écologique selon l’etude du Reseau Action Climat

La fédération d’associations environnementales «Action Climat» vient de publier une analyse du volet écologique des programmes des quatre principales listes aux élections régionales PACA. Verdict …

Lire la suite →
Actualités

Aix-en-Provence : les dates du procès en appel des frères Jean-Noël et Alexandre Guérini d’ores et déjà déterminées

Jean-Noel Guerini, ancien président du département des Bouches-du-Rhône, ainsi que son frère entrepreneur, ont été condamnés le 28 mai en première instance par le tribunal …

Lire la suite →
Actualités

Elections départementales: Julien Ayoun, en binôme avec Catherine Merveilleux, prône l’indépendance.

Avocat au barrreau de Marseille, Julien Ayoun se présente, en binôme avec Catherine Merveilleux, dans un canton des quartiers Sud de Marseille dans le cadre …

Lire la suite →