Le magazine de la vie politique

DSCN4422

Elections régionales: Cap Ecologie et le parti animaliste inaugurent leur local de campagne

Situé sur le Vieux-Port, non loin de l’hôtel de ville de Marseille, le charmant local de campagne des deux mouvements Cap Ecologie et le Parti animaliste, a été inauguré le 29 mai 2021, en présence de Jean-Marc Governatori, co président de Cap Ecologie, tête de liste régional de l’Ecologie au centre, de Fazia Hamiche, tête de liste pour les Bouches-du-Rhône, et de Valérie Michon, responsable du parti animaliste dans le département des Bouches-du-Rhône.

Dans une belle et joyeuse effervescence, a été organisée le 29 mai, sous un ciel ensoleillé, l’inauguration du petit local de campagne de la liste L’Ecologie au centre, mené par les deux mouvements Cap Ecologie et Le parti animaliste.

La liste L’Ecologie an centre est en fait le rassemblement de citoyens issus de plusieurs partis tels que Cap Ecologie, fusion de Cap 21 et de l’Alliance Ecologiste Indépendante, le parti animaliste, de dissidents d’Europe Ecologie les Verts déçus de prise de position de cette formation politique, de candidats issus du centre gauche et du centre droit, tous déterminés à porter une alternative écologiste pragmatique.

Les élections régionales en vue de composer le prochain conseil régional relèvent d’un scrutin de liste proportionnel à deux tours. «Nous considérons que ce scrutin proportionnel est une formidable opportunité démocratique pour clarifier la cartographie politique de notre territoire régional, pour les enjeux locaux d’abord mais également dans la perspective de l’élection présidentielle de 2022», a confié Fazia Hamiche, candidate et tête de liste pour les Bouches-du-Rhône.

Dans une période de recomposition politique entamée en 2017 avec l’avènement d’Emmanuel Macron au pouvoir, les français doivent pouvoir compter sur les lignes politiques claires incarnées par des courants distincts.

Fondamentalement opposée aux extrêmes politiques en général et au Rassemblement national en particulier, la liste se dresse contre un adversaire qui dépasse les clivages politiques, l’abstention. Le désintérêt voire l’écœurement de certains citoyens sur la chose publique et sur l’action politique fragilisent la démocratie et la force du modèle républicain. Or, les alliances du premier tour entretiennent ce désintérêt de la part d’un électorat désabusé. «Pendant plusieurs mois, à notre initiative, l’idée d’un pôle écologiste a fait son chemin pour servir cette clarification au cours d’un scrutin électoral pensé pour cela», a estimé Jean-Marc Governatori.

L’idée à l’origine d’amorcer la création en France d’une grande fédération écologiste. «Nous ne pouvions que déplorer le choix de Jean-Laurent Félizia de privilégier un accord d’appareil avec les partis de gauche, contribuant ainsi à entretenir le flou quant à la distinction des lignes politiques entre la gauche et les élus écologistes», a précisé Fazia Hamiche. Pour l’équipe de Cap Ecologie, cette liste d’union autoproclamée de citoyens désireux d’une nouvelle pratique politique et pour les écologistes de la région, dans la lignée du Printemps marseillais, reléguant les candidats écologistes de cette liste à des places non éligibles.

Dans cette perspective, la liste L’Ecologie au centre incarne sans équivoque une ambition politique écologiste, centriste et régionaliste. «Nous défendons une écologie pragmatique et promouvons une réforme acceptable de notre modèle économique vers un entrepreneuriat, des formations et des métiers, des modes de vie, respectueux de la santé environnementale et des diversités culturelles de notre territoire», a souligné la tête de liste.

Cap Ecologie a maillé le territoire pour être au plus proche des électeurs et leur présenter ses perspectives pour la région. «Je mettrai toute mon énergie pour mener cette bataille dans les Bouches du Rhône accompagnée de 50 colistiers qui ont fait le choix de la cohérence et du courage pour pour défendre l’Ecologie au cnetreet donner un nouveau souffle à la région», a stipulé Fazia Hamiche.

Pour Jean-Marc Governatori, tête de liste régional de la liste l’Ecologie au centre, l’ambition majeure est la qualité de vie des cinq millions d’habitants. «Nous avons quatre valeurs à savoir l’éthique, le réalisme, le respect et la responsabilité», souligne t-il. Désormais, les hommes doivent faire faire à plusieurs problèmes, les phénomènes climatiques extrêmes, les températures élevées, la disparition des matières premières. «Or, 90% des emplois dépendant de ces quatre matières premières que sont le zinc, le cuivre, le pétrole et l’uranium», confie t-il.

Suite à la crise du Covid-19 et à sa gestion catastrophique, les pays européens doivent à présent faire face à un endettement abyssal.

Aujourd’hui avec une grève des transports, il n’a plus que trois jours de stock alimentaire. Il préconise la mise en place d’une maison des semences dans une région très riche dotée d’un budget de 4milliards d’euros. «La Région importe 90% de ce que nous mangeons. C’est une véritable hérésie», estime t-il. Il préconise pour cela la multiplication des AMAP, le développement des jardins partagés.

Pour le coleader de Cap Ecologie avec Corinne Lepage, trois enjeux sont primordiaux, l’autonomie alimentaire, l’autonomie énergétique et l’autonomie de la personne. Il prône pour cela un système d’échange local s’appuyant sur les compétences, le temps. Il s’agit de passer d’une région individualiste à une région coopérative. De plus, ce territoire doit avoir du cœur. C’est pourquoi le parti animaliste à ses côtés car Cap Ecologie est particulièrement sensible à la cause animale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles récents
Actualités

Fabienne Joly, nouvelle présidente de la Société du Canal de Provence

Après les scrutins régionaux et départementaux du mois de juin, les nouveaux administrateurs de la Société du Canal de Provence et d’aménagement de la région …

Lire la suite →
Actualités

Certificats d’économies d’énergie : de nouveaux programmes en faveur de l’usage du vélo

Promouvoir l’usage du vélo au quotidien grâce à la construction d’abris sécurisés ou à la livraison active de colis, tel est l’objet de deux programmes …

Lire la suite →
A la Une

Un rassemblement extraordinaire du monde du numérique au sommet de la cité phocéenne

La sixième édition de la soirée du Grand Opening organisée par l’association Medinsoft sous l’égide de Stéphanie Ragu, sa présidente, et de son équipe très …

Lire la suite →