Le magazine de la vie politique dans la région Sud

Photo-Jean-Marc-Governatori-oyb413el3119hwwin6w615gn3myvkwqma83xdzywhs

Elections régionales: Cap Ecologie et Jean-Marc Governatori donnent la priorité aux femmes

Jean-Marc Governatori, tête de liste L’Ecologie au centre soutenu par Corinne Lepage, co responsable de Cap Ecologie et ancienne ministre de l’environnement, a  présenté, lors d’une conférence de presse, en visio conférence, la seule liste au centre de l’échiquier politique axé sur l’écologie avec six femmes têtes de liste dans chacun des six départements de la région Sud.

Le centre ne semblait plus exister ces derniers mois. Aujourd’hui, de nombreuses formations politiques s’en réclament mais le sont t-elles vraiment? Depuis la fusion des radicaux de gauche et des radicaux valoisiens ayant donné naissance au Mouvement radical, quelque peu absent sur les deux prochaines échéances électorales, du nouveau parti Les Radicaux de gauche, quelque inféodé aux diverses partis de gauche et de l’UDI, une formation résolument à droite sur l’échiquier politique, il n’y avait pas jusqu’à présent de véritable représentant au centre.

C’est désormais du passé avec un mouvement audacieux dans sa démarche et dans sa stratégie, Cap Ecologie, fusion de Cap 21 et d’Alliance Ecologique Indépendante. Cette nouvelle formation politique avec à sa tête, Corinne Lepage et Jean-Marc Governatori, a fait le choix pertinent de se lancer seul dans la bataille des élections régionales dans la région Sud. «Je suis très heureuse et ravie de soutenir cette belle liste qui propose un projet écologique, authentique, simple et clair. Il est le fruit d’un mouvement totalement au centre sur l’échiquier politique qui place l’écologie au cœur des préoccupations des habitants», a estimé l’ancienne ministre de l’environnement sous l’ère Nicolas Sarkozy.

Corinne Lepage

Il s’agit en fait pour la co-responsable de Cap Ecologie de promouvoir un projet écologique et républicain qui rend les choses abordables en s’inscrivant avec acuité dans la transformation écologique de la société au service des citoyens et dans le respect des règles de la république. «Nous défendons une vision de la société axée sur l’universalisme et sur les valeurs républicaines. Nous devons tout faire pour que le Rassemblement national ne conquiert pas cette région. Il n’y a pas d’ambiguité chez nous. Notre objectif est que les électeurs estampillés à gauche ou à droite et proches de nos valeurs soutiennent la liste L’écologie au centre.»

Pour son homologue, le niçois Jean-Marc Governatori, conseiller municipal et conseiller communautaire de Nice Métropole, il y a deux enjeux nationaux qui sont, à son sens, majeurs: «C’est tout d’abord une victoire possible du RN au niveau régional qui pourrait donner lieu à une victoire nationale. C’est ensuite un projet de société écologiste associé un projet politique écologique. Notre vision repose à la fois sur des actions sociétales et politiques. Sur le plan sociétal, nous avons mené une action de soutien pour la police. Nous prônons des valeurs de liberté, d’égalité de fraternité et de laïcité. Nous désirons associer les entreprises à la transition écologique à partir du principe de responsabilité. Nous estimons que citoyen est responsable de ses actes. Sur le plan politique, notre objectif en étant indépendant est de soutenir l’une ou l’autre des listes, celle de Renaud Muselier ou celle de Jean-Laurent Félizia pour s’opposer à celle de Thierry Mariani. Nous créerons la défaite de M. Mariani.»

Six femmes à la tête de chaque liste

Autour de Jean-Marc Governatori, tête de liste régionale, cette liste est la seule sur les 110 listes en course sur le plan national à avoir six têtes de liste féminines. Ce sont Fazia Hamiche pour les Bouches-du-Rhône, Laurile Koscielski pour le Var, Agnès Piller pour le Vaucluse, Alexandra Jacq pour les Hautes Alpes, Nathalie Hue-Courton pour les Alpes de Haute Provence et Bérangère Humbert pour les Alpes Maritimes.

Bérangère Humbert, âgée de 54 ans, réside à Antibes, et travaille à Vence. Diplômée en gestion des entreprises, cette artisane d’art et formatrice depuis douze ans a même complète son cursus avec un DU droit des animaux à l’Université de Toulon en 2020 d’où elle est sortie majore. Issue du monde associatif dans lequel elle s’est s’investi dans différents secteurs comme la protection animale mais aussi le handicap ou encore l’épicerie solidaire. Elle a été candidate aux élections européennes de 2019 et également tête de liste aux élections municipales à Antibes.

Nathalie Hue-Courtin, âgée de 55 ans, réside à Manosque depuis 2000. Ancienne cheffe d’une entreprise de solderie à Rodez puis cadre pour Système U à Manosque, elle s’est reconvertie dans l’optique en 2006. Elle est actuellement conseillère en optique-lunetterie et référente pour l’association One Voice dans les départements alpins afin d’agir pour la défense des animaux. Ancienne candidate aux législatives en 2017 dans la 2e circonscription des Alpes de Haute Provence, elle a été correspondante du parti animaliste jusqu’en avril 2021.

Fazia Hamiche, âgée de 50 ans, est née et réside dans la cité phocéenne. Elle est restauratrice depuis quinze ans après avoir exercé dans le secteur de la communication. Elle est présidente de l’association Fil rouge éducation. Elle a remporté les Palmes académiques. Elle s’était engagée pour les municipales en 2014 en tant que société civile sur une liste UDI. Elle est engagée dans la promotion civique. «J’ai souhaité m’investir dans le parti Cap 21 et je suis heureuse de pouvoir accompagner Jean-Marc Governatori et d’incarner l’ambition du pôle centriste», confie cette femme active qui prône le modèle de l’entrepreneuriat. Elle désire œuvrer également pour le respect de l’environnement et la diversité culturelle du territoire à commencer par les traditions.

Alexandra Jacq, médecin généraliste, réside depuis un an à Château Queyras, dans les Hautes Alpes. Originaire de l’Ile Maurice, elle est, quant à elle, novice en politique. «J’ai à cœur le drapeau multicolore et les valeurs de la république française», confie t-elle. Elle vient tout juste de rejoindre la liste. Après une maladie, elle a dû s’astreindre à changer d’activité et est devenue thérapeute spécialisée dans l’alimentation végétale. “J’anime deux chaines Utube afin de promouvoir les bénéfices du végétalisme sur la santé, l’éthique et l’environnement”. Elle s’investit également dans la protection et la défense des animaux. Elle a œuvré pour la sauvegarde des gibbons en Thaïlande des lémuriens à Madagascar, des dauphins et des pigeons roses à l’Ile Maurice.

Laurile Koscielski, âgée de 36 ans, réside à Six Fours dans le Var. Après une formation en commerce et tourisme, elle est devenue traiteur événementiel cuisine végétale, locale et bio. Elle milite activement pour le développement de la cuisine végétale, la réduction des déchets et notamment les déchets plastiques. Elle s’investit dans la protection de l’environnement en organisant des ramassages collectifs des déchets. Elle est bénévole de l’association L214 Sea Sheperd et Souleu pour le développement de la transition écologique. Elle est active pour la protection des plus démunis via la collecte et le traitement des produits invendus. «Je cherchais un parti correspondant à mes aspirations car l’écologie ne doit pas dépendre d’un parti mais c’est l’affaire de tous», a précisé la jeune femme qui s’était engagée préalablement aux élections législatives dans la 6e circonscription du Var.

Agnès Piller, âgée de 62 ans, est mère de quatre enfants. Elle vit à Cavaillon, ville où elle possède un restaurant bio. Elle est présidente de l’association Génération à venir. Elle est formatrice dans le secteur de la transition alimentaire pour la restauration collective. Elle s’investit depuis plus de quinze ans dans la vie politique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles récents
A la Une

L’Ecologie au centre, meilleur programme écologique selon l’etude du Reseau Action Climat

La fédération d’associations environnementales «Action Climat» vient de publier une analyse du volet écologique des programmes des quatre principales listes aux élections régionales PACA. Verdict …

Lire la suite →
Actualités

Aix-en-Provence : les dates du procès en appel des frères Jean-Noël et Alexandre Guérini d’ores et déjà déterminées

Jean-Noel Guerini, ancien président du département des Bouches-du-Rhône, ainsi que son frère entrepreneur, ont été condamnés le 28 mai en première instance par le tribunal …

Lire la suite →
Actualités

Elections départementales: Julien Ayoun, en binôme avec Catherine Merveilleux, prône l’indépendance.

Avocat au barrreau de Marseille, Julien Ayoun se présente, en binôme avec Catherine Merveilleux, dans un canton des quartiers Sud de Marseille dans le cadre …

Lire la suite →