Le magazine de la vie politique

Elections régionales : Neufs listes en lice sans Insoumis

Ils seront neuf à partager le menu sur la table des élections régionales avec un outsider, le niçois Jean-Marc Governatori, leader de Cap Ecologie avec Corinne Lepage qui présentera demain sa liste L’Ecologie au centre.

Seul manque à l’appel La France Insoumise qui n’a pas souhaité présenter de liste ou s’allier avec une autre formation politique. «On est conscient de notre responsabilité et on ne veut pas passer pour des diviseurs à gauche. C’est décevant pour nos militants et le trentaine de mouvements et collectifs qui croyaient à une entente avec les écologistes et leurs alliés», a estimé Marina Mesure, cheffe de file des Insoumis dans le Sud. Le parti de Jean-Luc Mélenchon qui désirait une tête de liste citoyenne à l’opposé d’EELV qui désirait une tête de liste écologiste observera par conséquent ces élections de l’extérieur.

Le Rassemblement écologiste et social mené par le paysagiste Jean-Laurent Félizia sera la force principale à gauche. Il y a aura également Lutte Ouvrière avec, à sa tête, Isabelle Bonnet ainsi que que «Oui à la Provence», une liste emmené par Hervé Guerrera, ancien conseiller régional sous l’ère Michel Vauzelle. Il réunira à ses côtés des militants écologistes ne figurant pas dans l’alliance EELV-PS-PC. D’après les premiers sondages, la gauche pourrait jouer un rôle d’arbitre entre la droite conduite par le président sortant Renaud Muselier et le RN, grand favori des sondages pour le premier et le second tour.

Devant les multiples rebondissements de ce feuilleton avec pour héroïne la ministre Sophie Cluzel, l’équipe du président sortant Renaud Muselier a quelque peu désorienté les habitants de la région. Le président de la région Sud, toujours militant LR, avec à ses côtés Christian Estrosi, le maire de Nice, a constitué une liste rassemblant de nombreuses formations politiques (Lrem, modem, Agir) trois composantes de la majorité, sans aucun ministre, ni député de la majorité actuelle.

Si de nombreuses fomations politiques figurent également sur cette liste comme l’UDI avec Sophie Joissains en pôle position ou encore Anne Claudius-Petit, il n’y aura cependant pas le MR présidé par Arlette Fructus qui ne participera pas à cette compétition, suite au drame de la rue d’Aubagne, tout comme Xavier Cachard.

Autre singularité de cette élection, la tête de liste du RN, le mouvement de Marine Le Pen. Le député européen Thierry Mariani, ancien ministre de Nicolas Sarkozy, qui fut jadis maire de Valréas et député, se battra contre Renaud Muselier, son ancien ami de sa famille politique UMP. Sa liste très hétéroclite comprendra, outre le maire de Fréjus, David Rachline et Sandrine d’Angio, anicenne maire des 13 et 14e arrondissements de Marseille, tous deux RN, des anciens républicains comme Hervé Fabre Aubrespy.

D’autres listes seront en présence pour affronter les trois majors, deux autres listes très à droite avec Noël Chuisano, représentant Debout la France et Valérie Laupiès, bien connue à Tarascon avec une liste appelée Zou et soutenue activement par les époux Bompard, une liste démocratie participative appelée Un autre monde animée par Michaël Valenzi.

Enfin, la liste la plus pertinente compte tenu du contexte économique, social et sanitaire actuel est celle portée par Jean-Marc Governatori appelée «L’écologie au centre» porté par le mouvement Cap Ecologie dirigé par Corinne Lepage et Jean-Marc Governatori. Le conseiller municipal niçois et conseiller communautaire de Nice métropole présentera demain en visio conférence cette liste.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles récents
A la Une

Le Comité Régional de Tourisme Provence Alpes Côte d’Azur se mobilise pour sensibiliser les visiteurs à l’adoption de comportements responsables en espaces naturels protégés.

Comme l’an dernier, le Comité Régional de Tourisme Provence-Alpes-Côte d’Azur relance une campagne de communication destinée à inciter nos visiteurs à adopter des comportements responsables …

Lire la suite →
Actualités

Laurent Nuñez va succéder à Didier Lallement à la tête de la préfecture de police de Paris

Laurent Nuñez, 58 ans, remplace à la tête de la préfecture de police de Paris Didier Lallement, dont le départ est attendu le 20 juillet. …

Lire la suite →
A la Une

Luberon.fr fédère deux nouveaux offices de tourisme autour de son offre

En mai 2021, Luberon.fr – guide touristique vauclusien lancé en 2013 par l’agence Web UP’nBoost (Pertuis) annonçait son partenariat avec l’Office du Tourisme Destination Luberon …

Lire la suite →