Le magazine de la vie politique

Elections-regionales-et-departementales-2021-Photo-Anthony-MaurinIMG_1782-scaled

Elections Régionales : Thierry Mariani devance ses deux principaux concurrents, Renaud Muselier et Jean-Félizia. Jean-Marc Governatori fait un excellent score avec 5,3%.

C’est une élection surprenante avec tout d’abord un taux d’absention record de l’ordre de 66% et des résultats qui ne sont pas conformes aux prévisions. Le candidat du RN Thierry Mariani en registre un moins bon score que prévu avec seulement 36, 8%, Renaud Muselier, le président sortant (LR et LREM) obtient 31,91% et le Rassemblement écologique et social avec sa tête de liste Jean-Laurent Félizia remporte 16,89% des suffrages.

Au lendemain du premier tour, c’est le maintien du candidat du Rassemblement écologique et social qui suscite toutes les interrogations. Pour Jean-Laurent Félizia (16,89%), abandonner serait un “affront” pour ses électeurs. “On n’a plus fait vivre les valeurs [de l’écologie et de la gauche] depuis 2015, Renaud Muselier n’a pas tenu compte de notre désistement, nous n’avons pas existé dans l’hémicycle régional“, a rappelé la tête de liste, en référence au désistement de Christophe Castaner en 2015 contre le RN de Marion Maréchal-Le Pen. “La prochaine fois on fait quoi, on y va pas, on reste à la maison ?“, s’est-il interrogé.

Renaud Muselier, dont la réélection est mise en danger par cette triangulaire, a fustigé “l’aventure personelle” de Jean-Laurent Félizia, en dépit des appels au renoncement lancés par les états-majors nationaux. “Je ne peux que regretter cette position, qui est rejetée par les formations politiques nationales et locales“, a-t-il estimé.

Sa liste fusionnera, en revanche, avec la liste l’écologie au centre de Jean-Marc Governatori (5,28%), le coprésident de Cap écologie avec Corinne Lepage. Jean-Marc Governatori qui avait annoncé qu’il se rallierait si le score de la liste mené par Cap écologie et le parti animaliste dépasserait le seuil des 5%. C’est donc le cas mais il sera nécessaire que Renaud Muselier verdisse son programme et intégre les dix propositions majeures de Cap ecologie.

De son côté, Thierry Mariani, qui pourrait bénéficier de l’absence de front républicain, a félicité son opposant de gauche pour “défendre ses idées et son programme“, attaquant au passage “l’alliance contre-nature” formée entre LREM et LR.

Au cours de la Ve République, c’est la première fois que les Français ne ne se sont aussi peu mobilisés pour des élections. Lors de la fermeture des derniers bureaux de vote, les estimations de l’absention étaient de 66%

Renaud Muselier a justifié la participation historiquement basse pour ces élections par un manque général de “crédibilité de l’action politique“: “on a beaucoup parlé du national, de problèmes qui n’avaient rien à voir avec notre région“, a-t-il regretté, faisant référence au thème de la sécurité véhiculé par le RN, malgré l’absence de lien avec les compétences régionales.

Plus de 70% des électeurs traditionnels du Rassemblement national ne se sont pas déplacés“, a déploré de son côté Thierry Mariani, dont les chiffres étaient bien moindres que ce que laissainet présager les sondages. Il appele à la mobilisation de ses soutiens pour le second tour dimanche 27 juin. “C’est bien que nos électeurs nous disent qu’il faut que les choses changent, mais s’ils ne veulent pas voter, qu’ils ne se plaignent pas“, s’est-il agacé, après que le parti d’extrême-droite n’ait pas réalisé les scores espérés à l’échelle nationale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles récents
A la Une

Primaire du Pôle écologiste : Le tribunal donne raison à Jean-Marc Governatori et Corinne Lepage

La décision vient de tomber aujourd’hui. Le tribunal du Palais de justice de Bobigny a rejeté le 29 juillet 2021 la décision de suspension de …

Lire la suite →
Actualités

Elections – Fin de mandat : une allocation facilite le retour à la vie professionnelle

Les présidents et les vice-présidents d’un conseil départemental ou régional qui étaient en fonction avant les élections des 20 et 27 juin et ont perdu …

Lire la suite →
A la Une

Plans climat-air-énergie territoriaux : près de 90% des intercommunalités assujetties ont approuvé leur document

Selon une étude que vient de publier l’ADCF-Intercommunalités de France, près de 90% des intercommunalités de plus de 20.000 habitants, pour lesquelles la mise en …

Lire la suite →