Le magazine de la vie politique dans la région Sud

1200x680_fuelforplanet

Fuel for planet lance ses stations anti-CO2

La société vitrollaise propose de compenser les émissions en consacrant 2 centimes par litre à la pompe.

Dans le marché des carburants, la jeune entreprise Fuel for Planet, installée à Vitrolles, souhaite s’imposer comme une nouvelle entité, reposant sur un concept simple à savoir la compensation carbone. À l’image des grands groupes qui plantent des forêts pour compenser les émissions de CO2 que génère leur activité, Éric Olivi, le fondateur de la jeune entreprise s’interroge: «Pourquoi la compensation ne serait pas accessible à tout le monde ?»

Il s’agit en fait d’offrir la possibilité à un automobiliste lorsqu’il va à la pompe, de verser deux centimes par litre de carburant acheté, afin de financer un projet qui contribuera à la réduction de CO2. “Cette solution doit vraiment être associée à une volonté de réduire les émissions. Elle n’est pertinente que si les personnes ne peuvent adopter un mode de mobilité non polluant. Tout le monde n’a pas les moyens de s’acheter une voiture électrique permettant de faire de longs trajets. C’est de l’écologie pragmatique“, explique l’entrepreneur.

L’entreprise désire vivre de la vente de carburant, en réduisant ses marges, pour que le coût ne soit pas augmenté pour le consommateur par la part consacrée à la compensation. “Nous verserons aussi 10 % des bénéfices pour la lutte contre le réchauffement climatique par des actions locales, précise encore le directeur.

La société vitrollaise a ouvert, le 3 décembre 2020, en Isère à Bourgoin Jallieux, sa première station-service à carbone compensé, après l’avoir acquise à un nonagénaire qui souhaitait la céder mais en lui conservant sa vocation de pompe à essence. «Ce sont en fait 120 indépendants en France seraient prêts à céder leur bien», estime Éric Olivi qui projette d’ouvrir une vingtaine de stations en 2021.

Son objectf est ainsi soit de les acheter directement, soit de proposer aux indépendants qui sont prêts à tenter l’aventure de prendre en charge les 15 000 € de travaux nécessaires à la mise en place des couleurs de Fuel for planet. «En échange ils auront l’exclusivité dans un rayon de 6 km et ne verseront une part de leurs recettes qu’une fois leur résultat habituel dépassé. Nous prenons pour cela les volumes moyens de vente sur cinq ans ramenés au trimestre“, explique t-il.

Outre l’achat de stations, Fuel for planet envisage aussi des partenariats sous la marque CCC (Carburant carbone compensé) ou encore la possibilité pour le consommateur de compenser au moment du paiement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles récents
A la Une

Elections : le vote par procuration rendu un peu plus aisé avrec Maprocuration

Avec l’entrée en service de la télé-procédure “Maprocuration” et la possibilité d’être porteur de deux procurations, le vote par procuration est désormais un peu facilité …

Lire la suite →
Actualités

Raymond Bartolini, l’un des prévenus au procés Guérini, est décédé.

Il n’aura pas assisté au résultat du procès le 28 mai 2021. Raymond Bartolini, âgé de 74 ans, l’un des onze prévenus dans le procès …

Lire la suite →
A la Une

Emmanuel Macron va supprimer l’ENA et la remplacer par un “Institut du service public”

Emmanuel Macron a annoncé le 8 avril 2021 qu’il allait “supprimer l’ENA” (Ecole nationale d’administration) pour la remplacer par un “Institut du Service public” (ISP), …

Lire la suite →