Le magazine de la vie politique

Garde à vue pour avoir filmé dans l’abattoir de veaux Sobeval, fournisseur de l’industrie du luxe

Après un signalement pour maltraitance reçu à l’association, One Voice a révèlé les images de la plus grande entreprise française de production de cuir de luxe, spécialisée dans les peaux de veaux : Sobeval, en Dordogne.

L’enquêteur dépêché sur place par l’association sort à peine de trente-six heures de garde à vue… pour avoir voulu montrer au plus grand nombre ce que personne ne voit jamais : la chaîne de production d’où provient le cuir des sacs à main vendus à prix d’or par les marques françaises de luxe, et la souffrance animale qui en est issue.

Avec cette enquête, est pointé l’un des problèmes de l’engagement pour le respect des lois liées aux animaux en France. One Voice avait alors décidé, de faire œuvre de lanceuse d’alerte et de se substituer, comme souvent et comme d’autres L214 avait dénoncé l’agonie des veaux pour leur chair dans ce même abattoir aux services publics.

L’enquêteur de l’association a filmé la chaîne de l’usine mortifère de Sobeval, et a enregistré des infractions pour lesquelles One Voice a porté plainte. Les images publiées sont insoutenables : les cadences éreintantes des ouvriers, la froideur de cette industrie n’ont que faire des centaines d’individus qu’elle tue quotidiennement et transforme en tonnes de cadavres. Dans ce secteur, seul l’argent prime, au détriment des animaux pris dans cet engrenage sans fin, exclusivement considérés comme des pré-matières premières très rentables.

Être issu d’une insémination artificielle, naître dans un univers qui n’a rien de naturel, être arraché à sa mère et envoyé à la mort… Dans le Sud-Ouest, à l’abattoir de Sobeval, de 500 à 600 bébés âgés de quelques mois sont tués chaque jour.

La peau des veaux, bien plus fine et douce que celle de leurs aînés, est vendue bien plus cher à des maisons telles que « Hermès, Vuitton, Chanel et LVMH ». Depuis huit ans, l’entreprise investit pour s’agrandir et, parvenir à ce que les peaux, produits dérivés de ces jeunes bovins, soient les moins abîmées possibles (un bouvier s’en donne pourtant à cœur joie pour distribuer les coups) et vendues à ces tanneries fournissant des marques qui font de la maroquinerie à la française une fierté nationale.

Ces bébés et tout jeunes bovins arrivent en camion, serrés, parfois blessés ou malades. Ils doivent encore attendre l’ouverture de l’abattoir. Au petit matin, des hommes les font entrer sur la chaîne d’abattage, sous les coups s’il le faut, assénés par certains. Ils avancent par centaines dans une file labyrinthique qui n’a que la mort comme destination. Étourdis ou non selon le type d’abattage, pris de spasmes, pendus par une patte traversée d’un crochet, tête en bas, ils semblent reprendre conscience avant que leur gorge soit tranchée. Du sang jaillit et se répand dans les rigoles. Leur peau leur est arrachée, puis leur corps coupé en morceaux méthodiquement.

Les peaux sont ensuite entassées les unes sur les autres, et le premier traitement par salage commence. Ces dizaines de tas d’environ un mètre de haut, dont les liquides dégoulinent peu à peu, restent un temps sur place avant d’être envoyés ailleurs pour la suite du tannage. Et devenir un jour une paire de gants ou de chaussures, un sac, un revêtement de volant automobile, du matériel sportif, une couverture de livre relié…

Le cuir de veau, contrairement à de nombreux présupposés sur la question, est un produit lucratif, polluant et issu de la souffrance animale.

One Voice demande la fermeture immédiate de cet abattoir qui enfreint la loi à de nombreux égards et appelle les entreprises du luxe à s’orienter vers une mode sans souffrance. Elle dépose plainte contre Sobeval pour les infractions commises et enregistrées.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles récents
A la Une

Le Comité Régional de Tourisme Provence Alpes Côte d’Azur se mobilise pour sensibiliser les visiteurs à l’adoption de comportements responsables en espaces naturels protégés.

Comme l’an dernier, le Comité Régional de Tourisme Provence-Alpes-Côte d’Azur relance une campagne de communication destinée à inciter nos visiteurs à adopter des comportements responsables …

Lire la suite →
Actualités

Laurent Nuñez va succéder à Didier Lallement à la tête de la préfecture de police de Paris

Laurent Nuñez, 58 ans, remplace à la tête de la préfecture de police de Paris Didier Lallement, dont le départ est attendu le 20 juillet. …

Lire la suite →
A la Une

Luberon.fr fédère deux nouveaux offices de tourisme autour de son offre

En mai 2021, Luberon.fr – guide touristique vauclusien lancé en 2013 par l’agence Web UP’nBoost (Pertuis) annonçait son partenariat avec l’Office du Tourisme Destination Luberon …

Lire la suite →