Le magazine de la vie politique

csm_portrait_CAMPAGNOLA-SAVON-Isabelle_831b9e709c

Isabelle Savon-Campagnola souhaite gagner la bataille de l’emploi

Depuis le 25 juin 2021, Isabelle Savon-Campagnola est conseillère régionale déléguée à l’économie Provence-Alpes-Côte d’Azur et préside la commission entreprises, artisanat, commerce et économie circulaire. Référente très active pour les Bouches-du-Rhône, elle forme avec Bernard Kleynhoff, un binôme efficace, et s’investit avec beaucoup d’abnégation, d’énergie et d’enthousiasme pour œuvrer au développement économique et maintenir l’emploi.

Rien ne prédestinait Isabelle Savon-Campagnola à une carrière politique. Née à Marseille en 1970, d’une mère pied-noir et d’un père monégasque chirurgien-dentiste, la jeune femme a, après un bac littéraire, suivi des études d’histoire de l’art puis d’arts graphiques à l’école Axe Sud à Marseille. «Après une expérience d’un an dans une entreprise, j’ai éprouvé un besoin de liberté et j’ai exercé en tant que graphiste en free lance puis en mon nom dans une entreprise appelée Force 10», confie t-elle. Jusqu’en 1995, elle collabore dans différentes agences puis monte sa propre activité au sein d’une agence de communication.

Suite à un appel d ‘offre de la ville de Marseille, elle créé le logo qui sera retenu par la municipalité. Après cinq années d’activité professionnelle, auréolées de succès, elle décide alors de se consacrer à sa vie familiale. «J’ai souhaité m’occuper de mes deux enfants», précise la jeune femme qui ne reste pas pas pour autant inactive. Elle préside alors l’association des parents d’élève et initie avec brio de multiples projets (expositions de peinture, journal, dîner de Noël).

C’est lors d’un apéritif à domicile que Roland Blum, le maire de secteur, la sollicite pour participer à la vie publique. Elle devient militante puis figure sur la liste des 11e et 12e arrondissements en 2008 où elle est élue 2e adjointe en charge de l’eau et de l’assainissement. En 2014, elle figure sur la liste des municipales et elle est élue conseillère municipale sans délégation. Elle est également élue à la mairie des 11e et 12e avec la délégation éducation et crèche. «J’ai été très heureuse que le projet d’une crèche ait pu être réalisée dans le cadre d’un projet immobilier correspondant aux besoins de la population. J’ai été satisfaite que ce projet qui ait pu aboutir corresponde aux attentes des riverains», a estimé l’élue en charge de 68 écoles.

Isabelle Savon-Campagnola est ensuite élue au commerce à la mairie de secteur. En décembre 2015, elle est élue à la Région sans aucune délégation. En 2017, Renaud Muselier qui a décelé fort intelligemment ses qualités, la nomme en charge de l’économie et lui confie la vice-présidence de la commission économie. «C’était un vrai relais d’information sur les dispositifs pour les entreprises» précise t-elle. L’enjeu est en fait d’apporter un outil d’accompagnement sous une bannière simple pour les entreprises. «Je suis fière de cette délégation. C’est un moment important dans ma vie politique d’autant qu’il s’agit d’une compétence majeure de la région», souligne l’élue qui est également conseillère municipale déléguée au commerce à la mairie des 11e et 12e mais aussi présidente de la commission développement économique, numérique, culture, tourisme et emploi au Conseil du Territoire Marseille-Provence.

Elue le 28 juin 2021 sur la liste conduite par Renaud Muselier aux élections régionales, elle forme avec Bernard Kleynhoff, un binôme solide. Elle préside une commission avec de multiples responsabilités telles que entreprises artisanat, commerce et économie circulaire qui lui tient particulièrement à cœur. «Nous avons mis en place une véritable task force destinée à répondre aux besoins et aux urgences des entreprises. Nous sommes à ce titre en relation étroite avec l’Etat, Bercy, toutes les institutions et tous les acteurs économiques dans cette mission», ajoute t-elle.

Isabelle Savon-Campagnola aux côtés de Thierry Vanderdonckt, président de l’association LEHV

L’objectif de Renaud Muselier et de son équipe est de gagner la bataille de l’emploi. Aussi la Région a créé des dispositifs pour apporter une aide sur le plan financier et organisationnel. «Nous désirons compléter l’action de l’Etat, éviter les trous dans la raquette et ainsi limiter les défaillances», explique l’élue.

A ce jour, ce sont 500 000 entreprises installées dans la région avec 95% de TPE/PME générant 76% des emplois. «On peut dès lors comprendre intérêt de tels dispositifs pour sauver les entreprises», considère t-elle. Aujourd’hui, la crise sanitaire est pourtant loin d’être terminée. «Or tous les paramètres sont là afin que les entreprises puissent tourner. La croissance est bien présente. Il y a une bonne dynamique, le chômage a baissé. Le baromètre des CCI indique qu’il n’y a pas de défaillance des entreprises supérieures à celles escomptées. Les voyants sont résolument au vert», concède t-elle.

Lors du premier semestre 2022, se dérouleront de nouveaux états régionaux de la relance avec le prémice du futur SRII (Schéma régional d’innovation et d’internationalisation) générant une véritable simplification des aides pour les entreprises. «Je souhaite que l’on puisse poursuivre dans ce sens», a t-elle évoqué en clôture de son propos.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles récents
A la Une

Une fête des terrasses sous le signe de la bonne humeur et de la convivialité sous le soleil de Cassis

Le 1er juillet 2022, Renaud Muselier, Président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, Président délégué de Régions de France a lancé la 3ème édition de la …

Lire la suite →
Actualités

Le nouveau Conseil de Provence décrypte la guerre en Ukraine le mardi 5 juillet 2022 à l’hôtel du département

Quelles sont les conséquences de la guerre en Ukraine sur les grands équilibres mondiaux, mais aussi sur notre quotidien, sur notre territoire ? Comment évoluera …

Lire la suite →
A la Une

La déclaration de politique générale de la Première ministre Elisabeth Borne aura lieu mercredi 6 juillet 2022 à l’Assemblée et au Sénat.

Elisabeth Borne prononcera sa déclaration de politique générale mercredi 6 juillet 2022 devant le Parlement, à 15H00 à l’Assemblée nationale, puis à 21H00 au Sénat, …

Lire la suite →