Le magazine de la vie politique

JEAN-MARC-HD-4-scaled-e1581766391134

Jean-Marc Coppola, un homme engagé

Ancien élu d’opposition à la ville de Marseille, lors de la précédente municipalité, Jean-Marc Coppola a rejoint le Printemps marseillais et a été élu cette année adjoint au maire délégué à la culture pour tous. Ce militant communiste qui avait été sous la présidence de Michel Vauzelle à la Région, vice-président délégué aux lycées, est avant tout un homme engagé pour sa ville.

Le communiste Jean-Marc Coppola, conseiller de secteur dans les 15/16e, est le cinquième des trente nouveaux adjoints de la ville de Marseille. C’est la délégation à la culture et au patrimoine qui lui a été confiée : «La culture est une compétence importante de la municipalité qui me tient beaucoup à cœur », avait t-il évoqué lors de sa prise de fonction. En fin d’exercice, la précédente municipalité avait fait de “l’action culturelle” son quatrième budget de fonctionnement (113 M €), et son troisième budget d’investissement (39 M €).

Jean-Marc Coppola entend revaloriser les moyens attribués à la culture, notamment en travaillant avec les institutions comme l’Europe pour aller chercher des financements. «Ce n’est pas qu’une simple compétence à gérer budgétairement», poursuit le nouvel adjoint, qui considère que la culture « n’a pas été une des priorités de la précédente mandature». Il a une vision culturelle avec une forte dimension d’éducation populaire: « La culture est une compétence très transversale, et Marseille doit aussi s’appuyer dessus pour rayonner. Nous nous sommes engagés dans une vraie révolution dans la ville. Ça commence par une véritable reconnaissance des acteurs culturels». Des Assises de la culture étaient prévues dans le programme de la nouvelle équipe. Elles devraient réunir régulièrement des acteurs culturels, des usagers et des élus afin d’identifier et d’accompagner l’évolution des besoins et des usages.

C’est en 1998 qu’il est élu conseiller régional, puis il a occupé la fonction de Vice-Président délégué aux Lycées, Patrimoine et Investissements Régionaux et également de président du Comité régional du Tourisme. Il a été également pendant de nombreuses années conseiller municipal de Marseille, élu dans le 8e secteur. Depuis 2008, il a été conseiller municipal de Marseille. Le Printemps Marseillais, c’est pour lui une nouvelle ère populaire et démocratique. «C’est Marseille qui se lève et reprend son destin en main» avait t-il déclaré.

Ancien cheminot, petit-fils d’immigrés sardes et siciliens, Jean Marc Coppola, marié et père de deux enfants, a exercé sa carrière professionnelle à la SNCF où il fut conducteur de train. Il affectionne tout particulièrement les sports mécaniques, la montagne, bricoler et écrire. Il a d’ailleurs signé avec la collaboration de Pierre Dhareville, député des Bouches-du-Rhône, un livre intitulé «Aux armes citoyens» avec comme sous titre «Marseille n’est pas à acheter», paru aux Editions Cherche Midi. Marseille est, selon lui, énigmatique, exubérante et… inégalitaire. Engagé, élu et militant dans les 15/16, il a toujours été attaché à ces quartiers, creusets d’une riche histoire humaine, sociale, économique, culturelle.«Aujourd’hui gangrenés par la pauvreté, l’exclusion, le clientélisme et les discriminations, leurs habitants méritent respect, considération et solidarité», estime t-il.

Jean-Marc Coppola a débuté son engagement en tant que syndicaliste CGT à la SNCF où il a travaillé à partir de 1981. Il a été successivement responsable syndical CGT cheminots, Secrétaire de la fédération des Bouches du Rhône du PCF et membre de la direction nationale du PCF. Engagé syndicalement pendant une quinzaine d’années, il participe aux grands conflits sociaux de décembre 1986, de janvier 1987 et de 1995 contre le plan Juppé. Membre du PCF depuis 1984, il devient en 1996 secrétaire de la fédération du PCF 13. Une fonction qu’il occupera pendant plus de douze ans, avant de passer le relais, en décembre 2008. Au niveau national, il est membre de la coordination nationale du Parti Communiste Français où il a en charge les questions européennes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles récents
Actualités

Fabienne Joly, nouvelle présidente de la Société du Canal de Provence

Après les scrutins régionaux et départementaux du mois de juin, les nouveaux administrateurs de la Société du Canal de Provence et d’aménagement de la région …

Lire la suite →
Actualités

Certificats d’économies d’énergie : de nouveaux programmes en faveur de l’usage du vélo

Promouvoir l’usage du vélo au quotidien grâce à la construction d’abris sécurisés ou à la livraison active de colis, tel est l’objet de deux programmes …

Lire la suite →
A la Une

Un rassemblement extraordinaire du monde du numérique au sommet de la cité phocéenne

La sixième édition de la soirée du Grand Opening organisée par l’association Medinsoft sous l’égide de Stéphanie Ragu, sa présidente, et de son équipe très …

Lire la suite →