Le magazine de la vie politique

La commune de Volonne, dans les Alpes de Haute Provence, lauréate de la 3e édition du label Territoire durable, une COP d’avance

A l’occasion de la 3e édition du label régional Territoire durable, une COP d’avance, dont le palmarès a été dévoilé le 22 octobre 2021 lors de la 3e Convention annuelle des Maires de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur et mettant à l’honneur les territoires engagés dans des démarches territoriales de développement durable, 18 territoires ont été labellisés et 4 territoires ont obtenu la reconnaissance «Territoire engagé». La commune de Volonne dans les Alpes de Haute Provence a été la seule commune à obtenir le label territoire durable Cop d’avance niveau 3.

Avec une ouverture des candidatures juste après les élections municipales, la 3e édition connait un succès inédit : cette édition est en effet la plus importante en nombre de candidats depuis le lancement du label en 2018. Cela témoigne d’une nouvelle mandature municipale (2020-2026) marquée par des attentes sociétales de plus en plus fortes en termes de transition écologique des territoires. «Le label montre une chose : si notre région a pris une COP d’avance, c’est parce qu’elle agit avec les maires, dans les communes et au plus près de nos concitoyens. Nos maires donnent l’exemple et ils engagent dans chacun de leurs territoires des projets pour protéger leur biodiversité, leurs paysages, notre art de vivre ! Cette reconnaissance de leur effort, avec ce label, est le symbole de tout ce que nous accomplissons ensemble au profit de chaque habitant de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur», a confié Renaud Muselier, Président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Puyloubier démontre une belle vitalité en matière de développement durable

Les 22 territoires de cette 3e édition rejoignent les 25 autres déjà engagés dans le label depuis sa création en 2018 ; ce qui porte à 47 le nombre de territoires de Provence-Alpes-Côte d’Azur inscrits dans ce dispositif régional. Le département des Bouches-du-Rhône comptabilise 22 lauréats, dont 10 sur cette seule édition. Le département du Var enregistre 10 lauréats et celui de Vaucluse 6 lauréats. Les départements des Alpes de Haute-Provence, des Hautes-Alpes et des Alpes-Maritimes comptent à eux trois 9 lauréats.

Accompagner dans la transition écologique

Piloté par l’État (Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement Provence-Alpes- Côte d’Azur), la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur et animé par l’ARBE, le label régional Territoire durable, une COP d’avance a pour objectif de valoriser et accompagner les collectivités qui s’engagent dans la transition écologique et ainsi leur permettre de développer leur engagement. Pour Anne Claudius-Petit, présidente de l’ARBE, «ce label permet de décliner au niveau local les Objectifs de Développement Durable de l’Agenda 2030 et les ambitions du Plan climat régional 2e génération « Gardons une COP d’avance ».

Composé d’un jury d’experts, le label Territoire durable, une COP d’avance apprécie le niveau de maturité et de performance de la démarche globale de développement durable d’un territoire à travers 8 critères. Il s’agit tout d’abord de mettre en œuvre une stratégie territoriale de développement durable, d’aménager durablement le territoire, de soutenir la transition énergétique et s’adapter aux changements climatiques. C’est aussi d’accompagner le développement de la mobilité durable, de favoriser le développement d’une économie locale et responsable, de préserver biodiversité et les ressources naturelles, de promouvoir une alimentation durable. C’est enfin de favoriser l’écocitoyenneté, la culture, la santé et la cohésion sociale.

Le label distingue par quatre niveaux de performance les collectivités territoriales menant une politique globale et des actions concrètes de développement durable – le niveau 4 étant le niveau le plus élevé. La reconnaissance « Territoire engagé » est une première marche vers le label. Elle valorise des actions concrètes déjà réalisées et encourage les territoires à concrétiser leur engagement pour une politique globale de développement durable.

Volonne sur le haut du podium

Dans les Alpes-de-Haute-Provence, le seul territoire primé, la commune de Volonne, est à une marche de l’excellence. En 2014, elle s’est lancée dans un vaste projet de renouvellement urbain structuré autour d’un nouvel éco-quartier en cœur de village. Ce projet exemplaire pour une collectivité rurale de cette taille est devenu un point de départ de l’action locale de développement durable.

La collectivité fait preuve d’un volontarisme et d’un dynamisme remarquables pour engager son territoire dans une transition écologique résolument durable et en perpétuelle amélioration. L’approche transversale, multi-partenariale, participative et structurée assure la mise en œuvre d’une démarche cohérente et efficace.

Les actions ayant retenu l’attention du jury sont nombreuses et tout d’abord un éco quartier labellisé premier quartier durable méditerranéen en milieu rural avec quatre bâtiments labellisés BDM et et aussi une charte chantier propre. La commune a entrepris une démarche partenariale et participative de la population avec notamment le forum écocitoyen.

Volonne a une approche multi-énergies sur le territoire (centrale photovoltaïque citoyenne, éclairage public solaire, réseau de chaleur bois-gaz, projet de méthanisation avec l’intercommunalité).

Maîtrise foncière

Plusieurs communes se sont distinguées en remportant le niveau 2. C’est le cas de Cagnes-sur-Mer et Saint-Vallier-de-Thiey dans les Alpes Maritimes, de Martigues, Velaux, Puyloubier Mallemort-de-Provence dans les Bouches-du-Rhône.

A titre d’exemple, la commune de Puyloubier est ainsi engagée de manière pérenne dans une politique publique concourant à un développement durable via notamment des engagements notables sur certains axes comme l’aménagement urbain et la gestion du foncier. La création d’une nouvelle Commission municipale de Développement Durable en 2020 marque l’envie de la collectivité de structurer une démarche plus globale afin de poursuivre ses objectifs de territoire durable.

 

Plusieurs actions ont retenu l’attention du jury et en particulier une politique d’acquisition foncière, de rénovation et de valorisation du centre du village entreprise par Frédéric Guinieri, son dynamique maire et toute son équipe. Une subvention municipale est allouée pour la rénovation du bâti privé à hauteur de 80% du coût, acquisition/rénovation de logements dans une logique de mixité sociale et de locaux à destination de services et commerces responsables (restaurant labellisé éco-table), stratégie d’acquisition dans le tissu urbain pour réserve foncière de long terme).

La ville a une politique de maîtrise foncière pour préserver les terres agricoles de l’urbanisation. La commune dispose du premier parc photovoltaïque des Bouches-du-Rhône construit sur une ancienne décharge de 19 hectares représentant 2 fois la consommation du village.

Par ailleurs, le Conseil de territoire du Pays d’Aubagne et de l’Etoile, le Conseil de territoire Istres Ouest Provence ainsi que la métropole Métropole Aix-Marseille-Provence l’ont également obtenu. Dans le Var, les communes de Saint-Cyr-sur-Mer et Collobrières ont été mises à l’honneur comme la Communauté de Communes Pays des Sorgues Monts de Vaucluse dans le Vaucluse.

A un degré moindre, plusieurs communes ont néanmoins reçu le niveau 1, à savoir Les Pennes-Mirabeau, Port-Saint-Louis-du-Rhône, Saint-Cannat dans les Bouches-du-Rhône, la Seyne-sur-Mer et Brignoles dans le Var ainsi que Châteauneuf-de-Gadagne dans le Vaucluse.

Enfin les communes de Saint-Mitre-les-Remparts dans les Bouches-du-Rhône, Roquebrune-sur-Argens et Salernes dans le Var ainsi que que Vaugines dans le Vaucluse ont reçu le label Territoire engagé.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles récents
A la Une

Le Comité Régional de Tourisme Provence Alpes Côte d’Azur se mobilise pour sensibiliser les visiteurs à l’adoption de comportements responsables en espaces naturels protégés.

Comme l’an dernier, le Comité Régional de Tourisme Provence-Alpes-Côte d’Azur relance une campagne de communication destinée à inciter nos visiteurs à adopter des comportements responsables …

Lire la suite →
Actualités

Laurent Nuñez va succéder à Didier Lallement à la tête de la préfecture de police de Paris

Laurent Nuñez, 58 ans, remplace à la tête de la préfecture de police de Paris Didier Lallement, dont le départ est attendu le 20 juillet. …

Lire la suite →
A la Une

Luberon.fr fédère deux nouveaux offices de tourisme autour de son offre

En mai 2021, Luberon.fr – guide touristique vauclusien lancé en 2013 par l’agence Web UP’nBoost (Pertuis) annonçait son partenariat avec l’Office du Tourisme Destination Luberon …

Lire la suite →