Le magazine de la vie politique

DSCN5356

La laïcité, sujet phare de la deuxième édition des Escales Méditerranéennes

En partenariat avec les associations Nuit Métis, Solidarité laïque et la mairie des 15e et 16e arrondissements, la Ligue de l’Enseignement présente du 18 au 21 mai 2022, à l’Estaque, la deuxième édition des Escales Méditerranéennes. Cet événement concocté intelligemment par le mouvement d’éducation populaire et la mairie de secteur avec différents partenaires a pour vocation à la fois de réfléchir, de se divertir et surtout d’échanger sur divers thèmes tels que l’environnement ou encore la laïcité grâce à une exposition exceptionnelle conçue et réalisée avec brio par l’agence Hors-Pistes.

Marseille est indéniablement une des capitales de la Méditerranée. La mer éponyme dont l’étymologie signifie au milieu des terres relie de manière naturelle différents pays qui l’entourent. «La Méditerranée est, depuis plusieurs siècles, un carrefour entre différentes civilisations. C’est un lieu de brassage depuis l’époque des phocéens», a confié Isabelle Doret, déléguée générale de la Ligue de l’Enseignement des Bouches-du-Rhône.

Un carrefour de cultures

La civilisation méditerranéenne est définie par un héritage antique fort, lié aux civilisations greco romaines, judéo-chrétiennes et islamiques. «Terre d’échange et carrefour de cultures, la Méditerranée serait -elle devenue la ligne de front d’une guerre sans merci livrée aux migrants», a estimé Karim touche, délégué général adjoint de la La Ligue de l’enseignement.

C’est à partir de ces postulats et de ces questionnements pertinents que la Ligue de l’Enseignement a élaboré un festival associant fort intelligemment un programme culturel et des moments de réflexion avec des temps d’échange sur des thèmes préoccupants pour les citoyens tels que la laïcité ou encore l’environnement.

Les organisateurs à savoir la Ligue de l’Enseignement et la mairie des 15e et 16e arrondissements de Marseille, partenaire privilégié, ont associé différents acteurs comme l’association Nuit Métis et le cinéma Alhambra pour le volet culturel et artistique mais aussi le Mouvement de la Paix, les Voiles de la paix, l’ONG Solidarité laïque, SOS Méditerranée pour ces moments de réflexion, d’échange et de partage. «Cette deuxième édition doit être réussie. Notre objectif est de réfléchir, d’entendre, de se positionner. Nous avons tous besoin à la fois de moments intellectuels et festifs», a estimé Catherine Vestieu, adjointe à la culture des 15 et 16e arrondissements.

Deux débats seront proposés par la confédération de l’enseignement, un sur Santé et Méditerranée et l’autre sur Migrations, crise économique et environnementale. Ces différentes rencontres permettront des moments d’échange avec un public très éclectique.

La laïcité, une valeur essentielle

Autre moment majeur de cette deuxième édition des Escales Méditerranéennes, l’inauguration de l’exposition du livre géant de la laïcité avec douze panneaux très instructifs. Très attaché à la notion d’éducation populaire, Jean-Michel Aupy, brillant dessinateur, est devenu il y a quelques années le directeur de l’agence Hors Pistes qui met en place différents projets d’édition liés à la laïcité. «La Fédération Léo Lagrange et la presse spécifique bande dessinée ont été deux moments forts dans ma vie. L’éducation populaire n’est pas un gros mot mais un dispositif essentiel pour se former, rencontrer, échanger», a t-il rappelé.

Lauréat du prix de la République en décembre 2021, Jean Michel Aupy a conçu différents livrets sur la laïcité très didactiques et pourtant très accessibles au grand public. Après le grand livre de la laïcité qui a été édité par de très nombreuses villes et en particulier Toulouse qui sera la centième ville, les Editions Hors Pistes ont proposé avec l’Education nationale Vivre libre, un outil très pratique destiné aux enseignants, aux éducateurs et aux parents d’élèves suite à l’assassinat de Samuel Paty. «Nous avions constaté que les enseignants manquaient de moyens et de méthodologies face à tels événements. Ce livret est un outil adapté pour parler de laïcité de manière claire et compréhensible à un large public», explique t-il.

Dans ce contexte, les Escales Méditerranéennes s’avèrent un excellent lieu qui permet de sortir de l’entre-soi. «Parler de laïcité dans une librairie ne suffit plus. Il est indispensable d’être au cœur des quartiers avec les acteurs locaux», a t-il évoqué.

La paix, un enjeu fort dans le monde

Autre acteur associé à cet événement, le mouvement de la paix, une entité créée en 1948 pour lutter au départ contre les armes nucléaires. Depuis lors, cette association mène d’autres combats et notamment pour la liberté de la presse ou encore l’égalité entre hommes et femmes. «Nous allons avoir prochainement de nombreux événements marquants comme la journée internationale de la paix le 21 septembre ou encore le 24 septembre les voiles de la paix durant lequel des bateaux hisseront leurs voiles aux couleurs de la paix et cette année avec l’Algérie au cœur», a précisé Cathy Aubron, sa responsable.

Aux cotés de ces débats et expositions, le festival proposera également le 19 mai au cinéma L’Alhambra, un film documentaire intitulé «Au nom de la mer», réalisé par Jérome et Caroline Espla. Ce film est un voyage à la rencontre des femmes et des hommes qui ont décidé de s’engager pour la protection de la Méditerranée.

Autre partenaire essentiel de cet événement, Les Nuits métis qui offriront à travers une excellente programmation des moments de convivialité et de partage. Marc Ambrogiani, administrateur de la Ligue de l’Enseignement et responsable de l’association a concocté un menu de grande facture avec deux belles soirées, l’une avec les Dames de la Joliette puis Deli Teli et l’autre avec Petit Tonnerre et Aywa, sans oublier la Batucada de la famille Géant, un défilé de marionnette géantes.

Pour Gilbert Spinelli, premier adjoint de la mairie du 15e et 16e arrondissements, ce festival s’avère avant tout un lieu permettant de s’arrêter pour échanger, connaître. «Au-delà de l’aspect festif, la paix dans ce contexte international revêt un caractère particulier. La mairie du 15 et du 16e est porteur d’un étendard. Ce dispositif permet d’éveiller les consciences.» Il s’avère pourtant regrettable que ni la mairie de Marseille, ni la Métropole et encore moins le Département et la Région n’aient apporté leur pierre à l’édifice de cette manifestation populaire et festive favorisant la réflexion, la rencontre et l’échange. «Notre objectif est que cet événement s’installe dans le temps et perdure», a t-il rajouté.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles récents
A la Une

La France toujours en deçà des objectifs fixés, juge le Haut Conseil pour le climat

La réponse de la France au réchauffement climatique progresse mais reste insuffisante, estime le Haut Conseil pour le climat (HCC) qui a remis le 29 …

Lire la suite →
A la Une

Emmanuel Macron mettra en place avec Élisabeth Borne un nouveau gouvernement d’action début juillet 2022

Emmanuel Macron a demandé à la Première ministre Élisabeth Borne de lui présenter en fin de semaine prochaine des propositions pour un nouveau gouvernement d’action …

Lire la suite →
A la Une

Le Domaine du Parc Rambot, dans la cité du Roy René, lauréat de la Pyramide d’Argent 2022

La 19ème cérémonie des Pyramides d’Argent, organisée par la FPI Provence, a mis à l’honneur huit programmes immobiliers, lors d’une soirée tenue le 23 juin …

Lire la suite →