Le magazine de la vie politique

20211202163814!Primaire_populaire

La primaire populaire : génèse d’un succès mitigé, plebiscité et pourtant pas reconnu par les leaders politiques

L’histoire, c’est celle de citoyennes et de citoyens déçus, insultés, précarisés ou malmenés pendant des décennies de libéralisme. Plus généralement, c’est l’histoire de citoyennes et de citoyens inquiets pour leur avenir et pour celui de leurs enfants. De jeunes militants et militantes, entrepreneurs et entrepreneuses se sont rassemblé à l’automne 2020 pour imaginer des solutions répondant aux grands défis écologiques et sociaux. Ils rédigent un document appelé la «Méthode pour gagner», dont découle le projet de la Primaire Populaire.

En mars 2021, est créée l’association «2022 ou jamais», qui porte aujourd’hui le projet de la Primaire Populaire.

2022 ou Jamais est soutenue et conseillée par une coalition d’organisations de la société civile et de personnalités qui militent depuis plusieurs années pour la justice sociale, démocratique et climatique. C’est ainsi qu’ont apporté leur soutien, entre autres, Paul Quilès, ancien ministre, Noël Mamère, l’ancien maire de Bègles, les comédiens, Juliette Binoche, Lucie Lucas et Anna Mouglalis et Jean-Pierre Darrousin, les réalisateurs Marie Monique Robin et Robert Guédiguian, les architectes Dominique Gauzin Muller, Nicolas Delon, la chanteuse Yaël Naïm.

Juliette Binoche

Un Socle Commun de dix mesures de rupture est co-construit au printemps 2021 avec plus de dix partis politiques de la gauche et de l’écologie, inspiré des revendications des mouvements sociaux de ces dernières années. Le Socle Commun est rendu public le 5 mai 2021. Un appel est lancé en mai pour une candidature de rassemblement à l’élection présidentielle de 2022, capable de promouvoir ce Socle Commun.

De juillet à octobre, 130.000 citoyens et citoyennes parrainant et proposent les personnalités qu’ils veulent voir au vote de la Primaire Populaire. Le 11 octobre, la Primaire Populaire présente les cinq hommes et les cinq femmes ayant reçu le plus de parrainages : Anna Agueb-Porterie, Clémentine Autain, Gaël Giraud, Anne Hidalgo, Yannick Jadot, Pierre Larrouturou, Charlotte Marchandise, Jean-Luc Mélenchon, François Ruffin et Christiane Taubira. C’est parmi cette liste que figurent les personnalités présentées au vote final, du 27 au 30 janvier.

Un vote inédit a lieu du 27 au 30 janvier 2022 pour permettre d’identifier le candidat à la présidentielle dont la Primaire Populaire soutiendra la campagne. Il se fera au jugement majoritaire parmi les personnalités aptes à rassembler et à gouverner ensemble, et qui sont candidates à l’élection présidentielle au 15 janvier : Anna Agueb-Porterie, Anne Hidalgo, Yannick Jadot, Pierre Larrouturou, Charlotte Marchandise, Jean-Luc Mélenchon et Christiane Taubira. Anne Hidalgo et Jean-Luc Mélenchon et Yannick Jadot ont fait part de leur souhait de ne pas participer.

Christiane Taubira

Le vainqueur devra dès février 2022 s’engager à inclure l’esprit du Socle Commun dans son programme et à favoriser le rassemblement, en signant le contrat de rassemblement.

Restent donc quatre candidats en lice Pierre Larrouturou, député européen, Anna Agueb-Porterie, Charlotte Marchandise, ancienne adjointe au maire de Rennes et Christiane Taubira, ancienne Garde des Sceaux.

Charlotte Marchandise

Pierre Larrouturou

Pour l’heure, si elle était candidate, Christiane Taubira, ancienne Garde des Sceaux ne recueillerait pour l’heure que 4% des intentions de vote dans le sondages.

Avec 467.000 électeurs inscrits pour départager les candidats de gauche, la primaire populaire, une initiative citoyenne parfois décriée, a réussi son pari au-delà de ses espérances, et ne devrait pas laisser indifférents les candidats, même ceux qui ne veulent pas y être soumis.

Les électeurs avaient jusqu’à dimanche soir minuit pour s’inscrire et pouvoir voter en ligne du 27 au 30 janvier afin de désigner, parmi sept personnalités de gauche, celle qui sera soutenue.

Avec ce chiffre inattendu, la primaire populaire, critiquée par la plupart des candidats de gauche, dépasse largement les quelque 22.000 militants PS de l’investiture socialiste, les 122.000 participants à la primaire écologiste, les près de 140.000 du congrès des Républicains, et même les 272.000 parrainages militants de Jean-Luc Mélenchon.

Anne Hidalgo

Le succès poulaire est bien là et ce dispositif semble pour l’heure avoir acquis les faveurs du grand public. Or, face au désintéret des grands leaders politiques, Jean-Luc Mélenchon et Yannick Jadot en tête, mais aussi Fabien Roussel et Anne Hidalgo, ce projet n’a pas encore recueilli la dynamique escomptée. Résultat le 31 janvier 2022 ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles récents
A la Une

La 5e édition du salon des maires à Salon-de-Provence

Les 119 maires et des élus locaux des Bouches-du-Rhône ont rendez-vous le jeudi 29 septembre de 9h à 17h30 à l’espace Charles Trenet de Salon-de-Provence …

Lire la suite →
A la Une

Les maires sont invités à participer à la Journée nationale citoyenneté et fraternité du 15 octobre 2022

L’Observatoire national de l’action sociale et une cinquantaine de partenaires, dont sept associations d’élus, invitent les élus et les associations à rejoindre leur mouvement de …

Lire la suite →
A la Une

Approvisionnement en électricité : un décret donne le feu vert à une reprise d’activité des centrales à charbon

C’était l’une des mesures de la fameuse loi pouvoir d’achat pour répondre à un besoin exceptionnel lié à un contexte non prévisible, eu égard à …

Lire la suite →