Le magazine de la vie politique

La Région Paca signe un contrat de 5,1 milliards avec l’État.

Le premier contrat d’avenir État-Région en France a été voté en séance plénière au Conseil régional Provence-Alpes-Côte d’Azur et sera signé aujourd’hui avec le premier ministre Jean Casteix à Toulon en présence des responsables des collectivités publiques.

C’est un grand satisfecit pour Renaud Muselier, président de la région Sud : «Le précédent contrat 2015-2020 signé entre Monsieur Valls et Monsieur Vauzelle était de 1,8 milliard d’euros » rappelle le président de l’exécutif régional. «Avec Christian Estrosi (alors président de la Région), nous avions obtenu un avenant de 120 millions d’euros !»

Face à la crise sanitaire, l’État a débloqué 100 milliards d’euros. «Il faut en profiter, souligne le président de Régions de France. «Nous serons la première région à le faire grâce à un travail en commun avec le préfet de Région qui chapeaute également les préfets de France comme je chapeaute les Régions. Le Contrat d’avenir porte sur 5,1 milliards d’euros, moitié pour la région moitié pour l’État.»

Cette primeur serait due selon l’élu aux bons rapports qu’il entretient avec le Premier ministre. «Je suis un pragmatique, il est un pragmatique. J’ai l’accent. Il a l’accent. Il m’a appelé le jour de sa nomination. Ensemble, on débloque, on avance.»

Pour autant, Renaud Muselier reste lucide : «Il y a certes des trous dans la raquette dans ce Contrat d’avenir notamment avec le réseau SNCF, mais nous avons négocié au mieux. Les autres régions l’ont compris et devraient signer le leur en janvier.»

Sur le choix de Toulon, au détriment de Marseille ou Nice pour signer ce contrat, le président de la région s’en explique: « Le Var est un département moins médiatique que celui des Alpes-Maritimes et que tous les élus ne seraient pas venus à Marseille. Au vu des derniers événements marseillais, on a eu du flair…»

Les élus régionaux, en semi-présentiel, devraient voter aujourd’hui également deux autres délibérations « majeures ». Le rapport d’orientation budgétaire qui fixe les priorités pour le futur budget voté en février. «Il s’agit de garder une COP d’avance, relancer l’économie régionale, renforcer la sécurité, soutenir le monde culturel, et consommer les fonds du Contrat d’avenir !», explique le président de la Région.

En ce qui concerne les contrats européens, il précise clairement la donne. «Un milliard d’euros de fonds européens seront directement gérés par la Région entre 2021 et 2027. Nous avions ce milliard à la base entre 2014 et 2020 et nous avons obtenu 4,6 milliards d’euros. Là nous visons les 10 milliards d’euros.»

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles récents
A la Une

Présidentielle 2022 : l’eurodéputé RN Gilbert Collard rallie l’équipe d’Eric Zemmour

Le député européen Gilbert Collard membre du RN a souhaité rallier la campagne présidentielle d’Eric Zemmour. Il l’a annoncé en prélude d’un meeting du candidat …

Lire la suite →
A la Une

Présidentielle 2022 : Macron à dix longueurs de plus que Pécresse et Le Pen, toutes deux à égalité à 15%, selon un sondage Ipsos Sopra

S’il n’est pas encore candidat officiellement, Emmanuel Macron arriverait largement en tête du premier tour de la présidentielle si celui-ci avait lieu demain, avec 25% …

Lire la suite →
Actualités

Un récital exceptionnel de musique klezmer par le trio Vanderfayfl (flûte vagabonde).

Le fameux trio Vanderfayfl, spécialisée dans la musique Klezmer, n’avait pas pu se produire en décembre 2021 suite à la crise sanitaire et à la …

Lire la suite →