Le magazine de la vie politique

La ville de Trets, lauréate des Rubans du patrimoine en 2021

Le Prix départemental Ruban du patrimoine a été attribué cette année à la commune de Trets pour le ravalement et la restauration des deux façades Nord et Est du château des Remparts.
C’est en janvier 2021 que la Commune de Trets, via la Maison de la Culture, a déposé un dossier pour participer à la 27e édition du concours national des Rubans du patrimoine. Monument emblématique de Trets, le Château des Remparts qui n’est pas classé aux Monuments Historiques demeure tout à fait remarquable. Cet édifice remplissait de facto les conditions de participation à cette édition 2021. «C’était une première participation pour la commune suite à un chantier de rénovation sur un monument historique», a rappelé le maire Pascal Chauvin.

En juin, la Ville a reçu un courrier de félicitations pour le prix départemental “Les Rubans du Patrimoine” concernant la restauration des deux façades monumentales du château côté Place Audric. L’engagement de la commune est loin d’être négligeable puisqu’elle a consenti des investissements importants pour ce projet d’un coût total de 336 679 euros. Ce sont 60% du montant hors taxe qui a été subventionné par le Conseil départemental des Bouches du Rhône, et 20% par la Métropole Aix-Marseille Provence, le reste a été autofinancé par la commune.

Ce remarquable travail a en fait été entrepris par une équipe qui s’est investie avec beaucoup d’ardeur et d’enthousiasme sur ce projet à savoir Fabrica Traceorum, architectes du patrimoine, sous l’égide de Corado de Guili Morghen, des Compagnons de Castellane, spécialisés dans la maçonnerie et le gros œuvre, Sud France, spécialiste de la menuiserie et la serrurerie, et d’Anco Méditerranée pour le contrôle technique de bâtiment. «Nous avons été sollicités pour travailler sur les façades d’un château qui n’est pas protégé au titre des monuments historiques. Lors que cet édifice sera entièrement rénové, ce sera extraordinaire car il recèle de véritables joyaux, des cheminées en platre sculpté et un escalier en gypserie», a précisé l’architecte du patrimoine.

L’entretien et la sauvegarde du patrimoine bâti par la ville de Trets, œuvrant à le mettre en valeur, est le fruit d’une politique intelligente mise en œuvre par la ville depuis de longues années. «Cette démarche contribue à rendre notre commune plus attractive, tant pour les Tretsois que pour le tourisme», stipule Pascal Chauvin, son premier magistrat. Les prix des Rubans du Patrimoine mettent ainsi à l’honneur ces actions pour réhabiliter ces lieux de mémoire qui participent à la vie économique de la France mais aussi à la transmission des savoir-faire des métiers du patrimoine.

Une visite des travaux de rénovation a été organisée puis, le prix a été officiellement remis à au maire en présence de l’Architecte du Patrimoine, Corrado De Guili Morghen du cabinet Fabrica Traceorum, qui a coordonné ces travaux de rénovation en présence d’une délégation composée d’Isabelle Lonchampt, Présidente Départementale de la Fédération du BTP, Cyril Sauvat, Délégué Territorial BTP du Pays d’Aix-en-Provence et Ludivine Benoit, Animatrice des Territoires à la Fédération du BTP. «Depuis 1994, nous organisons ce concours national aux cotés de l’Union des maires, de la Caisse d’Epargne et de la Fondation
du patrimoine destiné à récompenser les opérations de réhabilitation, de rénovation du patrimoine bâti de plus de cinquante ans», a expliqué Isabelle Lonchampt.
Isabelle Lonchampt, présidente de la Fédération du BTP des Bouches-du-Rhône.
Avec cette distinction, Trets et son château rentrent ainsi dans le palmarès en rejoignant la ville d’Avignon qui a reçu le prix régional en 2019 pour la Restauration de la Tour des Anges et de la Tour de la Garde Robe du Palais des Papes ainsi que Tallard, la même année, pour la réhabilitation de son château et La Ciotat pour la halle de la Chaudronnerie réhabilitée en théâtre.
Petite histoire du château
Le Château des Remparts à Trets était tout d’abord un château fort qui daterait du XIIIe siècle, avec un donjon et une toiture plate sans tuiles, défendu par des créneaux et mâchicoulis dont on aperçoit encore les vestiges. C’est une bâtisse massive sur trois étages qui fut transformée au fil des siècles en une belle demeure. Le toit se couvre de tuiles, les fenêtres sont géminées, les jardins intérieurs aménagés. Un agrandissement à l’Ouest donnera à l’ensemble sa forme actuelle en L.

La porte en plein cintre sera ouverte au XVIe siècle et un pont jeté sur les fossés pour permettre l’accès aux jardins. Le château possède de nombreuses salles qui ne sont pas encore accessibles au public car en très mauvais état. Certaines salles portent encore de grandes traces de l’occupation par la gendarmerie entre 1893 et 1963. Après une longue période d’oubli, le château a été racheté par la Ville en 1992.

Après avoir réhabilité la Cour du Château, les Remparts, la billetterie et les sanitaires, et afin de maintenir la continuité des travaux de réhabilitation, la commune a poursuivi son programme avec la rénovation de la façade Nord-Est, surplombant la place Audric réhabilitée en 2017. En effet, les murs de cet édifice remarquable s’abîment. Les fenêtres sont pour certaines manquantes, pour d’autres en bien mauvais état. Certaines pierres des façades ont disparu ou sont endommagées, l’ensemble a été sali par les intempéries et son exposition est propice au développement des moisissures et autres éléments parasites.

Sa restauration a permis de redonner toute sa splendeur à cet édifice remarquable et d’offrir aux habitants et aux touristes la vision d’un bâtiment historique sain, entretenu et digne de l’histoire multiséculaire de Trets. Le château sert tout au long de l’année pour la culture. Il accueille de nombreuses expositions, des manifestations à la programmation riche et variée (concerts, pièces de théâtre) et un grand nombre de cérémonies protocolaires ou privées. C’est donc un lieu qui vit toute l’année.

Une opération patrimoniale

Les rubans du patrimoine est une opération qui récompense avec des prix nationaux, régionaux et départementaux, des communes ayant réalisé des opérations de restauration, réhabilitation et valorisation de leur patrimoine du plus de cinquante ans. Ce concours est organisé dans le cadre d’un partenariat entre la Fédération Française du Bâtiment, l’Association des maires de France, la Fondation du Patrimoine, les Caisses d’Epargne et le Groupement français des entreprises de restauration de monuments historiques. Ce concours est l’opportunité pour les entreprises de bâtiment de faire connaître leur travail de réhabilitation d’un patrimoine présentant un intérêt patrimonial, technique, culturel particulier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles récents
A la Une

Emmanuel Macron mettra en place avec Élisabeth Borne un nouveau gouvernement d’action début juillet 2022

Emmanuel Macron a demandé à la Première ministre Élisabeth Borne de lui présenter en fin de semaine prochaine des propositions pour un nouveau gouvernement d’action …

Lire la suite →
A la Une

Le Domaine du Parc Rambot, dans la cité du Roy René, lauréat de la Pyramide d’Argent 2022

La 19ème cérémonie des Pyramides d’Argent, organisée par la FPI Provence, a mis à l’honneur huit programmes immobiliers, lors d’une soirée tenue le 23 juin …

Lire la suite →
Actualités

Le conseil départemental des Bouches-du-Rhône investit pour les provençaux

Les conseillers départementaux, se sont réunis ce jour à l’occasion de la séance publique et de la commission permanente. Ils ont voté une série de …

Lire la suite →