Le magazine de la vie politique

DSCN5268

L’association Cobaty Marseille-Provence visite le site naval de La Ciotat

Après un exposé sur le pavillon français à l’exposition universelle à Dubaï, l’association Cobaty Marseille Provence, présidée par Régis Despinoy, a organisé une visite passionnante du site naval de La Ciotat sous l’égide de Philippe Vincensini, directeur général de la Ciotat Shipyards et en présence exceptionnelle de René Maupas, président du Cobaty District Sud.

Au fil du temps, le site des anciens chantiers navals de La Ciotat datant de 1835 évolue d’une manière remarquable. La fréquentation est à présent en plein essor avec l’accueil en forte hausse de bateaux de plus de 80 mètres et à présent un ascenseur à bateaux similaire à celui qui existe à Barcelone.

La réimplantation d’activités génératrices d’emplois

Ce site qui a connu ses heures de gloire et ses heures sombres se développe aujourd’hui à grande échelle pour devenir aujourd’hui, l’un des principaux fleurons de la construction navale et de l’activité de refit de grands yachts en Méditerranée. «Cette dimension exceptionnelle qui a pris une ampleur accrue ces dernières années est en grande partie l’œuvre de Patrick Boré, maire de La Ciotat pendant vingt ans. Ces chantiers n’auraient pas connus une telle renaissance sans sa contribution», a confié Philippe Vincensini, directeur général de La Ciotat Shipyards, une Société Publique Locale dont l’activité majeure porte sur la réimplantation durable d’activités industrielles et maritimes sur la zone des chantiers navals de La Ciotat.

Cette SPL présidée par Patrick Ghigonetto, maire de Ceyreste, a pour actionnaires le Département des Bouches-du-Rhône, la Métropole Aix-Marseille-Provence, la Région Sud et la Ville de La Ciotat. Sa stratégie est fondée sur le développement des capacités d’accueil de navires au service du développement d’un écosystème industriel tourné vers l’excellence dans le respect de l’environnement humain et naturel du site.

La présence de grands groupes industriels

Cette stratégie s’appuie sur des partenariats industriels forts noués au fil du temps avec des opérateurs structurants qui participent aux investissements réalisés sur le site, en premier lieu MB92 La Ciotat, anciennement Composite Works, Monaco Marine, iXblue ou encore Nautech et Classic Works qui réalise des bateaux en bois. Aux cotés des entreprises œuvrant dans le secteur de la réparation navale, le groupe iXblue développe une activité connexe de production et d’intégration dans des navires d’équipements de détection et de positionnement Hi-tech. «La prégnance du site est telle que les grandes entreprises sont toujours présentes même si certaines sont changé de nom», a précisé Philippe Vincensini.


Le site industriel de La Ciotat emploie près de 1200 salariés et compte désormais 45 d’entreprises résidentes, parmi lesquelles trois emploient une centaine de personnes ou plus chacune à savoir MB 92, filiale du groupe ibérique, Monaco Marine et IX Blue.

L’activité principale consiste dans le refit de yachts de toutes tailles, avec une spécialisation sur les unités de plus de 50 mètres (une centaine accueillies chaque année). En complément de cette activité, La Ciotat Shipyards gére également l’activité de commerce de bateaux avec le bassin de plaisance avec en tout 900 bateaux à flot et à quai sur le Port-Vieux. Des bateaux pouvant aller jusqu’à quarante mètres peuvent être accueillis.

La qualité des équipements portuaires

Cette activité s’est développée grâce à la présence d’infrastructures portuaires remarquables. Outre 1600m de quais à usage industriel, le site offre une capacité de mise à sec simultanée d’une cinquantaine de navires de toutes tailles grâce à un ascenseur de 2000t (17 emplacements), une grande forme de 200m (2 à 4 emplacements), un grand portique de 600t (6 emplacements) et un élévateur à sangles de 300t (24 emplacements).

Ces infrastructures ont été complétées par un nouvel ascenseur à bateaux de 4300t appelé Atlas 400t avec sept emplacements pour des yachts de 80 à 115 mètres de long. «Six places sont dédiées à MB92 qui finance 32 millions de cet ascenseur dont le coût est de 72 millions d’euros et une place publique est allouée à d’autres opérateurs», a précisé Philippe Vincensini qui a exposé les capacités techniques pour effectuer le levage aux professionnels liés à l’acte de bâtir et en particulier à plusieurs architectes comme Anne Lévy et Marina Méreu. Le groupe Matière/Bardex a achevé après neuf mois de travail sur site, le montage, le réglage et l’assemblage de la plateforme élévatrice de l’ascenseur. Les travaux ont en fait débuté le 4 mai 2020 en plein Covid et n’ont pu être mené à bien que ces derniers mois. «L’équipement était attendu et nous avons dû refuser des bateaux. Si l’ascenseur avait été livré avec un année d’avance, nous aurions eu sept bateaux en réfection sur le site», a stipulé Philippe Vincensini.

Un village d’entreprises

Construit sur un terrain de 2,5 ha, sur le site naval de La Ciotat, le Yachting Village vient enrichir l’activité du site avec un écosystème constitué par un tissu de TPE et de PME innovantes. Ce Yachting Village, véritable accélérateur d’activités, comprend trois bâtiments accueillant dix huit entreprises représentant 325 emplois dans des secteurs diversifiés liés à la maintenance et au refit de grands yachts. A ce jour, ce sont donc dix huit entreprises dotées d’un grand savoir-faire et de technicité qui sont installées depuis quelques mois comme Yachtelec spécialisée dans l’électricité navale, Fleximat dans le système hydraulique, Atem dans les hélices, Rogi dans la fabrication de mâts, Pinmar, un des leaders mondiaux de la peinture avec 50 salariés, Hynova Yacht, fabricant de bateaux à l’hydrogène et Yas Protect, spécialisée dans la protection temporaire des yachts.

A l’issue de cette visite didactique d’un site remarquable, Régis Despinoy a apprécié la formidable vitalité de ce site. «Nous avons pu ressentir le renouveau de La Ciotat avec cette visite du chantier et l’activité de refit des bateaux qui a débuté avec les activités de Monaco Marine et de Composite Works au début des années 2000.» Aujourd’hui, le site naval de La Ciotat qui accueille près de 150 grands yachts par an est un des leaders mondiaux du refit avec 8 à10% du marché mondial. Aujourd’hui, l’enjeu demeure le maintien et la création d’emplois. «Nous sommes passés de 621 emplois en CDI en 2018 à 1169 en 2021 et nous bénéficions désormais de 325 emplois sur le Yachting Village», se félicite Philippe Vincensini.

Philippe Vencensini et Regis Despinoy

En clôture de cette matinée, Philippe Vincensini a n’a pas manqué de rendre hommage au défunt maire Patrick Boré. «C’était un vrai bâtisseur. Il a posé un jalon essentiel sur l’avenir de ce site amené à un fort développement dans les années à venir.»

Une nurserie de poissons

Après la mise en place de nombreuses mesures environnementales en phase chantier (dépollution des sols, réutilisation des matériaux sur site, installation d’un double rideau à bulles et de rideaux anti-MES pour protéger les cétacés et la qualité des eaux), La Ciotat Shipyards vient d’installer un système de roselières artificielles sur le tout nouveau quai de travail et d’attente de la plateforme (face au môle Bérouard) visant à imiter l’habitat naturel des espèces marines.

Ce module capable de reproduire la complexité architecturale des herbiers de Posidonie a été fixé sur 456 m2 de quais, ce qui en fait la plus grande nurserie artificielle du monde en zone portuaire. Il se compose de brins torsadés en polypropylène qui feront l’objet d’un suivi trois fois par an pour surveiller leur densité et le bon développement de la population de poissons. «C’est un montant important qui a été alloué à ce projet de l’ordre de 5 millions d’euros traduisant la volonté de la SPL de contribuer à une action majeure pour la protection de l’environnement et des fonds marins», a souligné Philippe Vincensini.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles récents
A la Une

La Région Sud lance le label « Ville amie des animaux »

En Provence-Alpes-Côte d’Azur, plus d’une personne sur deux possède au minimum un animal de compagnie, une authentique source de bien-être pour leurs propriétaires.   Face …

Lire la suite →
A la Une

Retraites : nouvelles concertations en vue d’un projet de loi « avant la fin de l’hiver », annonce Élisabeth Borne

Le gouvernement va ouvrir un nouveau cycle de concertations autour de la réforme des retraites, dans la perspective d’adopter un projet de loi « avant la …

Lire la suite →
A la Une

La 5e édition du salon des maires à Salon-de-Provence

Les 119 maires et des élus locaux des Bouches-du-Rhône ont rendez-vous le jeudi 29 septembre de 9h à 17h30 à l’espace Charles Trenet de Salon-de-Provence …

Lire la suite →