Le magazine de la vie politique

chien-de-compagnie-ideal

Le bien-être des animaux, une mesure phare de l’Office environnemental de propositions et d’actions appliquée par la région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Aujourd’hui, plus encore qu’hier, le bien-être des animaux et en particulier des animaux de compagnie et des équidés apparaît comme une aspiration croissante de nos concitoyens. Fort de ce constat, la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur en cohérence avec son Plan climat «Gardons une Cop d’avance» s’engage à mettre en place un plan pour soutenir les refuges et les associations œuvrant pour l’accueil, les soins, le bien-être des animaux de compagnie et des équidés. En complément de ce dispositif, elle met en place un Label récompensant les communes agissant en faveur des animaux.

C’est l’une des mesures proposées par Jean-Marc Governatori, coprésident de l’Ecologie au centre qui est désormais l’une des mesures majeures de l’Office environnemental de propositions et d’actions.

Les faits sont là. En France, plus d’un foyer sur deux possède un animal de comagnie et leurs propriétaires décrivent le véritable soutien émotionnel apporté par ces être reconnus sensibles. Il en est de même pour les équidés, véritables conquêtes de l’humanité, devenus aujourd’hui pour beaucoup, des animaux d’agrément et de véritables compagnons de loisirs.

Si la loi selon L’art L 214-1 du Code rural qui mentionne que les animaux sont des êtres sensibles et qui encadre les conditions de leur détention, on constate pourtant de nombreux abandons, des refuges surchargés, une prolifération d’animaux en divagation et aussi une grande maltraitance des animaux.

Sur le territoire, ce sont plus de deux cent associations qui se mobilisent pour ces animaux sans propriétaire qui les recueillent, les hébergent, les soignent, les stérilisent, leurs trouvent de nouveaux foyers. Souvent dans des conditions difficiles avec peu de moyens, sinon le dévouement, l’engagement, la passion de très nombreux bénévoles amoureux des animaux.

La Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, présidée par Renaud Muselier, s’engage en cohérence avec son Plan climat «Gardons une Cop d’avance», à mettre en place un plan pour soutenir les refuges et les associations œuvrant pour l’accueil, les soins, le bien-être des animaux de compagnie et des équidés. «Je tiens à saluer cette intiative de Jean-Marc Governatori. Je tiens à féliciter son engagement permanent et récurrent en faveur de la protection animale et surtout ses convictions profondes», a estimé Renaud Muselier, lors de l’assemblée plénière.

En complément de ce dispositif, elle met en place un Label récompensant les communes agissant en faveur des animaux et mettant en place des actions relatives notamment au développement de la médiation animale ou à l’accompagnement des personnes en situation de faiblesse afin qu’elles puissent garder leurs animaux de compagnie auprès d’elles.

La commune s’engage dès lors sur plusieurs actions : elle doit tout d’abord mettre en place des aménagements dédiés pour les animaux de compagnie (caniparcs, canisettes, distributeurs de sachets pour déjections canines, cimetières pour animaux de compagnie).

Elle doit également mettre en place une politique d’identification et de stérilisation des chats errants en lien avec les partenaires associatifs. Elle doit aussi permettre l’accueil des animaux de compagnie dans les locaux communaux pour faciliter les démarches de leurs propriétaires et former les agents publics à l’accueil et la prise en charge des animaux. Elle doit par ailleurs favoriser la présence de la petite faune (oiseaux et insectes) en ville.

Enfin, elle doit élaborer des actions de sensibilisation sur la palce de l’animal dans la ville, le cas échéant en aprtenariat avec les associations engagées auprès des animaux de compagnie présentes sur le territoire: sensibilisation des élèves des écoles, guide à destination des habitants, journée de l’animal dans la commune.

Jean-Marc Governatori, co président de l’Ecologie au centre a fait part de sa grande fierté que cette délibération ait été acceptée à l’unanimité par les conseillers régionaux. «Je suis très heureux que Renaud Muselier continue de respecter ses engagements. C’est rare de la part d’une personnalité politique nationale. Je suis par contre outré du vote contre émis par le Rassemblement national qui se fiche de la protection animale», a t-il évoqué.

Ce projet pertinent et intelligent consistant à augmenter les refuges animaliers et à instaurer un label incitant les villes à faire des efforts en matière de protection animale sera appliqué dès l’été 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles récents
A la Une

Approvisionnement en électricité : un décret donne le feu vert à une reprise d’activité des centrales à charbon

C’était l’une des mesures de la fameuse loi pouvoir d’achat pour répondre à un besoin exceptionnel lié à un contexte non prévisible, eu égard à …

Lire la suite →
Actualités

Le Geres et l’Ademe proposent un guide de bonnes pratiques pour les entreprises et collectivités en matière de compensation carbone

La France s’est fixée l’objectif d’atteindre la neutralité carbone à l’horizon 2050. Cet objectif se traduit par un engouement des acteurs publics et privés autour …

Lire la suite →
A la Une

Requalification des centres anciens : quelle dynamique pour les espaces publics ? L’exemple d’Apt

L’association Envirobat BDM organise la troisième rencontre de l’EnviroFORUM le 12 octobre de 9h30 à 16h à La Micro-Folie, Les Romarins, rue Cély, à Apt …

Lire la suite →