Le magazine de la vie politique

quai-des-belges-vieux-port-de-marseille

Le collectif Résister aujourd’hui organise une manifestation anti Marine Le Pen à 14h à Marseille sur le Vieux-Port

L’extrême droite est à nouveau présente au second tour de l’élection présidentielle, forte d’un niveau de voix jamais atteint. «Nous refusons de la voir accéder au pouvoir», a déclaré le représentant du collectif Résister aujourd’hui.

Les causes en sont diverses et anciennes, elles ont été analysées et sont connues.

Les responsabilités sont à chercher du côté des politiques ultralibérales menées depuis des années qui ont exacerbé les injustices et les inégalités sociales, enfoncé des territoires et des populations dans la précarité et le désarroi. «Nos organisations les ont combattues, comme elles ont dénoncé les attaques portées contre les libertés. Elles les dénonceront encore demain, sans désemparer face à l’adversité. L’urgence, aujourd’hui, c’est d’affirmer collectivement la force des idées et des valeurs qui nous rassemblent», a t-il rappelé.

Ces organisations sont constitutives de la démocratie et totalement incompatibles avec la haine, la xénophobie, la démagogie nationaliste et la mise en opposition de tous contre tous que portent les mouvements d’extrême droite. «En rejetant Marine Le Pen, il s’agit d’empêcher l’avènement d’un projet de société destructeur de l’État de droit, de la république démocratique sociale et solidaire que nous défendons chaque jour. Il s’agit de dénoncer son programme trompeur qui frapperait durement les plus faibles, les plus démunis, les femmes, les personnes LGBTI ou étrangères», a t-il précisé.

Et à présent, il estime: «Ensemble, nous voulons réaffirmer que la devise «Liberté, Egalite, Fraternité» doit, plus que jamais, rester à l’ordre du jour, pour toutes et tous, sans exclusive ni distinction. Dans la diversité de nos approches et formes d’actions, nous voulons construire un destin commun de justice sociale et environnementale autour de l’égalité des droits, par le débat démocratique, un dialogue social et civil renforcé, un État de droit qui garantisse pleinement nos libertés, une République laïque et solidaire, protectrice de l’arbitraire, riche de services publics confortés, reconnus, bénéficiant des moyens de leur pleine efficacité».

Cette ambition commune serait gravement mise en cause avec l’arrivée au pouvoir de l’extrême droite. C’est pourquoi, ensemble, ils invitent chacune et chacun à participer à de larges rassemblements populaires dans toutes les communes de France et à Paris, le samedi 16 avril 2022 autour d’un même appel : «contre l’extrême droite et ses idées, pas de Marine Le Pen à l’Elysée »

Premiers signataires :

LDH Marseille, MRAP 13, Union syndicale lycéenne 13, RUSF13, Solidaires 13, Visa 13, Mémoire En Marche, Attac Marseille, FSU 13, CGT, RESF 13, Marseille Gaza Palestine, La Cimade Marseille, Solidarité et Liberté Provence, Marche Mondiale des Femmes 13PACA, LDH PACA, Ballon Rouge, SAF, Vigie de la laÏcité 13,SQPM, Un Centre Ville Pour Tous, Résister Aujourd’hui, Femmes Solidaires Marseille, Réinventer La Gauche, SUD Éducation13,….

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles récents
A la Une

Sylvie Retailleau, physicienne et universitaire, fait son entrée au gouvernement

Originaire de Nice, Sylvie Retailleau, novice en politique, succède à Frédérique Vidal qui était également une universitaire et est restée cinq ans aux commandes du …

Lire la suite →
A la Une

Le Repmobile, un foodtruck gastronomique, bio et écoresponsable pour tous les publics sur les fonts batismaux

Après trois mois d’activité, le République, un restaurant, à la fois gastronomique et solidaire, créé par l’association La Petite Lili, enregistre un bilan très satisfaisant. …

Lire la suite →
A la Une

Un nouveau gouvernement signé Emmanuel Macron et Elisabeth Borne

La composition du nouveau gouvernement, le premier dirigé par la Première ministre Élisabeth Borne a éété donnée aujourd’hui. Il vient d’être annoncé par Alexis Kohler, …

Lire la suite →