Le magazine de la vie politique

Le président de la république sera présent dans la cité phocéenne avec un plan en trois volets pour la Ville

Le président de la République devrait détailler un plan en trois volets qui doivent transformer en profondeur le visage de la cité phocéenne. Il est attendu mercredi 1er septembre 2021. Il doit rester trois jours à Marseille et faire de nombreuses annonces. Explications.

Les dernières semaines ont à nouveau été éprouvantes pour la ville de Marseille. Lors d’une conférence de presse donnée la semaine passée, Dominique Laurens, la procureure de la République, a mis en exergue une explosion des réglements de comptes en majorité liés aux trafics de drogue, en l’espace de seulement deux mois. Depuis le début de l’année, 15 morts ont ainsi été recensés dans la cité phocéenne.

Face à cette situation, les autorités locales ont une nouvelle fois demandé à l’exécutif d’agir vite et fort. Cet appel a été entendu puisque le président Emmanuel Macron va venir détailler en personne un grand plan pour la ville autour de trois axes majeurs à savoir l’éducation, la rénovation urbaine et les transports.

 

De manière générale, cet important plan s’inscrit dans l’idée que la ville deviendra, dans les années à venir, une capitale de la Méditerranée. Le chef de l’État a d’ailleurs évoqué à ce propos: «Les conditions de possibilité d’une réinvention du lieu et d’une réappropriation sont là, avec une créativité extraordinaire, une jeunesse saisissante, une espèce de puissance».

Des moyens pour la police et la justice ont été vivement demandés par Benoit Payan, le Maire de marseille. Si la visite du chef de l’État devrait bien comporter une séquence consacrée à la sécurité, avec une visite dans les quartiers Nord, Emmanuel Macron ne devrait pas faire d’annonce majeure sur les effectifs de policiers. Gérald Darmanin a déjà promis au début de l’année 300 policiers supplémentaires sur 3 ans. «C’est nécéssaire la police en tenue. Mais à Marseille au delà de la petite délinquance qui empoisonne la vie, il faut enquêter, renforcer la police judiciaire, la police scientifique, la police financière. Il faut des magistrats en plus», estimé le premier magistrat.

Le premier volet du plan d’Emmanuel Macron devrait se concentrer sur l’éducation, avec un plan de révovation de centaines d’écoles: sur les 500 que compte la ville, près de 200 sont dans un état de délabrement avancé. «Plusieurs centaines de millions d’euros pour la rénovation des écoles marseillaises, cela va créer des milliers d’emplois en termes économiques pour la ville », a estimé le maire», a reconnu le maire.

Le deuxième volet du plan concerne la rénovation urbaine. Si les quartiers Nord devraient logiquement être visés par ces travaux, le centre-ville ne sera pas oublié. Dans la ligne de mire des autorités locales, ce sont naturellement les immeubles vetustes après les effondrements meurtiersde la rue d’Aubagne. «Le vieil habitat du centre ville, mité, gruyère, indigne, a besoin d’une requalification différente que les bâtiments dégradés des quartiers Nord», confie un élu de Marseille.

Le troisième volet du plan s’attaque aux transports dans la ville, deux fois et demie plus grande que Paris et cinq fois plus que Lyon. Là encore, le système actuel est limité et plus que vieillissant. «Nous n’avons deux lignes de métro. C’est Gaston Defferre qui les a inaugurées dans les années 70», rappelle Benoît Payan. Le nouveau réseau doit tisser un maillage plus complet avec un prolongement des lignes de métro et de tramways, le remplacement des rames de métro obsolètes, le développement du réseau de bus et des pistes cyclables. La métropole, en charge du dossier, a un plan de 3,9 milliards d’euros et attend que le président annonce le montant de la contribution de l’État.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles récents
Actualités

Election municipale à Carros : les électeurs devront retourner voter les 13 et 20 mars

Après l’annulation de la dernière élection municipale de 2020 à Carros, la préfecture vient de fixer les dates du nouveau scrutin, en mars prochain. Ce …

Lire la suite →
A la Une

Parité : feu vert des députés en commission pour un renforcement dans les petites communes

Les députés ont adopté le 26 janvier 2022 en commission une proposition de loi Modem pour renforcer la parité dans les plus petites communes et …

Lire la suite →
A la Une

Election présidentielle : la chasse aux parrainages est officiellement ouverte

Le conseil des ministres a adopté le 26 janvier 2022 le décret de convocation des électeurs pour l’élection présidentielle d’avril, qui ouvre formellement la course …

Lire la suite →