Le magazine de la vie politique

Regis Cintas Flores

L’Europe des villes et des régions unie face à la guerre en Ukraine

Renaud Muselier, Président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, Président délégué de Régions de France, a ouvert officiellement le 9ème Sommet européen des Régions et des Villes, aux côtés d’Apostolos Tzitzikostas, Président du Comité européen des Régions, de Jacqueline Gourault, Ministre de la cohésion territoriale et des relations avec les collectivités locales et régionales, de Clément Beaune, secrétaire d’État aux affaires européennes, de Carole Delga, Présidente de Régions de France, Présidente de la Région Occitanie, de Martine Vassal, Présidente de la Métropole Aix-Marseille Provence et du Conseil départemental de Bouches-du-Rhône, de Benoit Payan, Maire de Marseille et d’André Viola, Président de la délégation française au Comité européen des régions.

Apostolos Tzitzikostas, Président du Comité européen des Régions,

Aujourd’hui, cet événement est marqué par la présence exceptionnelle de Roberta Metsola, Présidente du Parlement européen.

La guerre est aux portes du continent européen, une guerre cruelle, violente, meurtrière et insupportable comme toutes les guerres. «C’est une grande responsabilité d’accueillir ce sommet des Régions et des Villes. C’est un grand honneur de vous recevoir aujourd’hui à Marseille, Capitale de la région Sud, bassin de vie et d’espérance», a évoqué Renaud Muselier, président de la région Provence Alpes Côte d’Azur.

Au centre de la photo Emil Boc, maire de Cluj-Napoca en Roumanie et ses deux collaborateurs

Cette région aux 26 siècles d’histoire est le trait d’union entre le continent européen et la Méditerranée. «Nous savons un peu mieux qu’ailleurs à quel point l’Europe sert si on sait s’en servir. Ici, nous croyons à la puissance de l’Europe lorsqu’elle prend son destin en main. Nous sommes la première région de France, l’une des quinze meilleures régions d’Europe en termes de captation de fonds européens», a t-il évoqué.

Et Renaud Muselier a rappelé avec lucidité: «Nous sommes la patrie de Mistral, le plus grand des provençaux, comme de Garibaldi, le héros de l’unité italienne. Nous sommes le grand amour d’Albert Londres comme de Shopenhauer. Nous sommes une terre d’accueil pour tous les peuples d’Europe et de Méditerranée, au fil des déchirements à tous les siècles. Nous sommes une région qui sait se lever contre les totalitarismes, une terre de résistance et de libération à chaque fois que le vent de l’Histoire l’a exigé. D’où que vous veniez, de ces 329 régions qui ont fait l’Europe et la feront encore demain».

141 Etats ont condamné, aux Nations Unies, l’agression russe en Ukraine. «Nous sommes 329 régions à le faire, avec force. Avec des paroles mais surtout avec des actes, avec compassion et bienveillance pour les victimes, et grande fermeté contre les agresseurs» a t-il avancé.

L’unanimité s’est faite pour l’accueil d’un tel événement :«Quand j’ai voulu accueillir ce sommet, c’était pour montrer cet attachement viscéral à l’Europe. J’étais venu voir mon ami le Président Tsitsikostas pour lui proposer l’idée. Il m’a tout de suite dit oui ! Et nous avons avancé ensemble. Le défi était parfait. Montrer l’unité de l’Europe par ses territoires, dans ce continent menacé depuis des millénaires par la guerre et les déchirements.»

Puis Renaud Muselier a rajouté: «L’Europe est la grande promesse de ce siècle, comme le disait le Président Chirac. Et quelle meilleure région que la nôtre, quelle meilleure ville que Marseille, pour le dire ? Le Maire, Benoît Payan a donné son accord et apporté son soutien. Nous avons bâti, avec l’ensemble des groupes politiques du Comité des régions, cet événement avec confiance et détermination. Jusqu’au malheur. Jusqu’à la guerre. Dans cette ville jumelle d’Odessa, nous n’avions pas le droit de rester indifférents

Dans cette région pacifique et européenne, la France doit pour le président de la région marquer les esprits. «Je suis donc heureux et honoré d’accueillir, au nom de la France, ce sommet exceptionnel. Dans une telle période, chaque mot, chaque parole et chaque discours sont scrutés. En temps de guerre, chaque déclaration pèse mille fois plus qu’en temps de paix et de concorde. Il est maintenant de notre devoir de montrer notre solidarité véritable. Il est maintenant de notre devoir d’affirmer une fermeté claire de nos régions face à l’agression russe. Je suis un partisan déterminé du multilatéralisme. Dans l’histoire, à chaque fois qu’un conflit a été déclenché de façon unilatérale, sans l’aval des Nations Unies, il a fini en drame».

Bientôt 20 ans après l’Irak, une faute lourde et sanglante est en train d’être commise. En pleine présidence française de l’Union européenne, les territoires européens ont une voix. C’est le sens de ce sommet.

Pour le monde, il faut une Europe forte et des nations unies à l’échelle du continent. Pour l’Europe, il faut un Parlement européen puissant et déterminé, représentatif de cet idéal démocratique essentiel. Et pour notre continent, il faut une France moteur, dont la voix porte dans le monde libre. Renaud Muselier à ce propos la présence de deux ministres français, Jacqueline Gourault et Clément Beaune.

Il faut pour nos pays des régions, des villes et des villages animés de ce sentiment européen. Renaud Muselier a souhaité rendre hommage au Président Apollos Tsitsikostas pour son travail à la tête de ce Comité des Régions qui nous unit, pour sa bonne humeur, sa joie de vivre, qui montre son caractère de capitaine solide dans la tempête. «Avec le Président Tsitsikostas, nous lançons un Appel du Sud pour l’Ukraine. Un Appel pour une solidarité jaune et bleue de toutes les régions européennes. Jaune et bleue, comme les couleurs de l’Europe, comme les couleurs de l’Ukraine. Nous appelons toutes les Régions d’Europe à soutenir l’organisation ACTED» a t-il évoqué.

Arlette Salvo, maire de la Ciotat et Alexandre Doriol, premier adjoint

Le Comité des Régions centralisera les initiatives prises dans toutes les 329 régions d’Europe, avec un appel à soutenir ACTED. ACTED, c’est la cinquième ONG européenne, première ONG présente en Ukraine. Elle porte 3 projets urgents pour le peuple ukrainien.

Trois projets d’urgence sont ainsi soutenus.

C’est tout d’abord un « hub » humanitaire à Varsovie couvrant les 160 kilomètres des deux côtés de la frontière et pouvant intervenir en Ukraine comme en Pologne pour les réfugiés.

Des bureaux en Roumanie et en Moldavie pour des opérations humanitaires de grande ampleur. Notamment en Moldavie, terre d’émigration pour ceux qui ne peuvent pas rentrer en Union européenne.

La construction, dès que cela sera possible, d’un bureau de Kyiv, au profit des populations réfugiées, déplacées ou touchées restées en Ukraine. Plus de 4 millions de populations ukrainiennes seront déplacées. ACTED est à la manœuvre.

La Région Sud convoquera la semaine prochaine une commission permanente d’urgence. «Nous apporterons un soutien de 250 000 € au projet de hub humanitaire de Varsovie. Ce sont 1,5 million d’€ a déjà été débloqué dans une première salve par les Régions de France», a confié Renaud Muselier.

Devoir de solidarité jaune et bleue. Exigence de fermeté vis-à-vis des agresseurs. Unité de l’Europe et de ses territoires. Multilatéralisme comme principe directeur de notre action. Cela guide l’action du pays et des collectivités dans les semaines à venir. Dans cette période qui ne ressemble à aucune autre, après deux ans de crise sanitaire et à l’aube d’une crise géopolitique majeure, c’est un changement d’ère qui se dessine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles récents
A la Une

Approvisionnement en électricité : un décret donne le feu vert à une reprise d’activité des centrales à charbon

C’était l’une des mesures de la fameuse loi pouvoir d’achat pour répondre à un besoin exceptionnel lié à un contexte non prévisible, eu égard à …

Lire la suite →
Actualités

Le Geres et l’Ademe proposent un guide de bonnes pratiques pour les entreprises et collectivités en matière de compensation carbone

La France s’est fixée l’objectif d’atteindre la neutralité carbone à l’horizon 2050. Cet objectif se traduit par un engouement des acteurs publics et privés autour …

Lire la suite →
A la Une

Requalification des centres anciens : quelle dynamique pour les espaces publics ? L’exemple d’Apt

L’association Envirobat BDM organise la troisième rencontre de l’EnviroFORUM le 12 octobre de 9h30 à 16h à La Micro-Folie, Les Romarins, rue Cély, à Apt …

Lire la suite →