Le magazine de la vie politique

P1 JPE

Lionel Royer-Perreaut, président de 13 Habitat, a inauguré la première forêt urbaine de 280 arbres de Marseille.

Lionel Royer-Perreaut, président de 13 Habitat, et maire des 9e et 10e arrondissements de Marseille, a inauguré, à l’entrée des trois résidences de l’Office jouxtant le rond-point de l’Obélisque de Mazargues, en présence de Laure-Agnès Caradec, conseillère départementale et présidente d’Euroméditerranée, et de Didier Réault, conseiller départemental et président du Parc National des Calanques, la plantation des premiers arbres de la future forêt urbaine de Marseille.

Fin mai, la première forêt urbaine aura été plantée en totalité. «C’est un moment symbolique. Au delà de l’inauguration, cela représente un engagement fort pour réaliser ce projet unique à Marseille», a confié Lionel Royer Pérréaut, maire des 9e et 10e arrondissements de Marseille et Président de 13 Habitat, premier bailleur social.

Un poumon vert à Mazargues

L’élu a rappelé que si le premier rôle de cet organisme est de concevoir et de produire du logement social, sa mission est aussi d’entretenir le patrimoine, d’assurer la rénovation énergétique des bâtiments mais aussi de favoriser un environnement de qualité préservé. «Notre volonté est d’agir sur l’ensemble du patrimoine immobilier et sa périphérie, en particulier sur celui de Mazargues et en occurrence d’être contributeur d’îlots de fraîcheur», a t-il évoqué.

Ce projet environnemental de belle facture et de grande envergure traduit ainsi l’une des priorités majeures de 13 Habitat : «Nous souhaitons offrir aux locataires non seulement des logements et des services de qualité mais aussi un cadre de vie agréable prenant en compte les exigences de développement durable», a affirmé Lionel Royer Perreaut, aux côtés des administrateurs.

Les enjeux sont multiples pour le bailleur social: «Notre ambition est d’assurer la rénovation énergétique et la transition écologique. 13 Habitat va créer un véritable poumon vert sur le terrain des trois résidences de Mazargues. Cette forêt urbaine viendra compléter les travaux de réhabilitation du bâti et d’aménagement des extérieurs. Oxygéner et rénover pour améliorer le confort de vie», a stipulé son président.

Une prairie de 7700 m2

De nombreux projets existent sur Marseille comme sur la résidence La Marie dans le 13e arrondissement de Marseille. Une forêt plus modeste a été créé en février 2020 avec la plantation de 181 arbres par les enfants des écoles du quartier encadrés par l’association Addap13. Ce projet pédagogique de sensibilisation à l’environnement suit actuellement son cours. L’entretien des arbres est assuré avec sérieux et rigueur par les jeunes locataires et l’association.

Pour autant, le projet situé au cœur du quartier de Mazargues, est indubitablement le plus exemplaire avec une vaste prairie de 7700 m2. Préalablement, il devait avoir une route reliant l’avenue Joseph Aiguier à l’Obélisque de Mazargues, mais la volonté de la mairie de secteur et l’opiniâtreté de son premier magistrat a réussi à la mise en œuvre de ce superbe projet qui devrait s’achever fin mai 2022.

A terme, la forêt urbaine sera composée, de 280 arbres (figuiers, poivriers, frênes, micocouliers, lilas), de 350 arbustes d’espèces différentes (genévriers, lauriers, groseilliers, faux poivriers avec des baies rouges), de 1000 m2 de plantes vivaces et de graminées à l’échelle du sol qui apporteront un côté sauvage et naturel, de 7700 m2 de prairie ainsi que d’un cheminement piétonnier. «Nous aurons des arbres d’essences méditerranéennes résistant à la sécheresse qui ont peu d’exigence en eau» a détaillé le paysagiste. La plantation des gros arbres dont certains atteignent 5 à six mètres de haut a débuté fin février. Nous devrions avoir une perte de 5 degrés à l’ombre des arbres. C’est l’intérêt avec de tels végétaux de disposer de ces îlots de fraicheur.

Un espace canin

Les habitants pourront ainsi déambuler dans cette forêt grâce à un cheminement piétonnier. Fort intelligemment, un espace canin a même été également prévu avec des agrès sportifs (passerelle, haie, table et slalom) pour les animaux ainsi qu’un hôtel à insectes afin de favoriser la biodiversité sur le site. L’objectif pour le bailleur social est de sanctuariser l’espace. «Notre volonté est d’en faire un lieu de bien-être et d’épanouissement», a assuré le président de 13 Habitat.

Au final, le secteur des 9e et 10 e arrondissements de Marseille parvient grâce à de telles initiatives, à devenir un des mieux lotis sur Marseille. «Nous avons dans ce secteur qui compte à présent 43 parcs et jardins, un espace vert réalisé chaque année», se félicite Lionel Royer Perreaut.

La Région Provence Alpes Côte d’Azur qui a apporté une subvention de 48 000 euros est partenaire de ce projet d’un montant global de 480 000 euros qui participe d’une manière pertinente à l’amélioration du cadre de vie des locataires, en alliant environnement et logement social.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles récents
A la Une

Approvisionnement en électricité : un décret donne le feu vert à une reprise d’activité des centrales à charbon

C’était l’une des mesures de la fameuse loi pouvoir d’achat pour répondre à un besoin exceptionnel lié à un contexte non prévisible, eu égard à …

Lire la suite →
Actualités

Le Geres et l’Ademe proposent un guide de bonnes pratiques pour les entreprises et collectivités en matière de compensation carbone

La France s’est fixée l’objectif d’atteindre la neutralité carbone à l’horizon 2050. Cet objectif se traduit par un engouement des acteurs publics et privés autour …

Lire la suite →
A la Une

Requalification des centres anciens : quelle dynamique pour les espaces publics ? L’exemple d’Apt

L’association Envirobat BDM organise la troisième rencontre de l’EnviroFORUM le 12 octobre de 9h30 à 16h à La Micro-Folie, Les Romarins, rue Cély, à Apt …

Lire la suite →