Le magazine de la vie politique

«L’obsession du Covid laisse incroyablement de coté l’éducation à la santé»

De passage à Marseille dans le cadre des primaires écologistes pour l’élection présidentielle, Jean-Marc Governatori, coprésident de Cap Ecologie, exprime en exclusivité pour IPP sa position sur la vaccination et le pass sanitaire.

IPP: Vous n’avez pas une position identique au sein de Cap Ecologie sur la vaccination, sujet qui nous préoccupe tous et tant aujourd’hui. Pourquoi?

JMG: Je n’ai pas comme d’autres élus du parti et notamment Stephane Gemmani, conseiller régional Rhône-Alpes-Auvergne, une position similaire sur la vaccination. Cap 21 n’est pas le parti communiste chinois. Il n’y a pas une seule pensée politique. Je suis, pour ma part, le défenseur de l’écologie au centre. Je suis, à titre personnel, contre la vaccination obligatoire pour le Covid-19 et contre le pass sanitaire, ce qui revient au même. J’estime que c’est la violation du secret médical.

IPP: Que pensez vous de cette mesure qui est coercitive?

JMG: C’est à mon sens une discrimination de plus en France, une entrave de plus aux petites entreprises, à la culture, à la pratique du sport, base pourtant d’une bonne santé.

IPP: Il existe une véritable focalisation sur la Covid et pourtant?

JMG: Je rappelle que le Covid a représenté en 2020 seulement 10% des décès français et 3% des décès mondiaux. Je pense que notre gouvernement devrait aussi s’intéresser aux maladies qui tuent cinq fois plus que le Covid et en particulier les cancers et les maladies cardiovasculaires. Enfin l’obsession de la Covid et du vaccin laisse incroyablement de côté l’indispensable éducation à la santé chère aux écologistes.

IPP: Le Conseil Constitutionnel vient de prendre position aujourd’hui en faveur du pass sanitaire. Quelle est votre réaction?

Le Conseil constitutionnel a donné son feu vert au pass sanitaire. Il considère ce dispositif comme «équilibré». Seul point jugé non conforme: la possibilité pour les employeurs des secteurs concernés par ce pass de rompre le contrat de travail des salariés en CDD ou intérim récalcitrants. Les Sages ont aussi censuré le placement en isolement en cas de Covid. Je suis désolé que le Conseil Constitutionnel n’ait pas entendu les remarques de la Défenseure des droits et d’éminents juristes sur ce dispositif.

Propos recueillis par

Jean-Pierre Enaut

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles récents
A la Une

Le Comité Régional de Tourisme Provence Alpes Côte d’Azur se mobilise pour sensibiliser les visiteurs à l’adoption de comportements responsables en espaces naturels protégés.

Comme l’an dernier, le Comité Régional de Tourisme Provence-Alpes-Côte d’Azur relance une campagne de communication destinée à inciter nos visiteurs à adopter des comportements responsables …

Lire la suite →
Actualités

Laurent Nuñez va succéder à Didier Lallement à la tête de la préfecture de police de Paris

Laurent Nuñez, 58 ans, remplace à la tête de la préfecture de police de Paris Didier Lallement, dont le départ est attendu le 20 juillet. …

Lire la suite →
A la Une

Luberon.fr fédère deux nouveaux offices de tourisme autour de son offre

En mai 2021, Luberon.fr – guide touristique vauclusien lancé en 2013 par l’agence Web UP’nBoost (Pertuis) annonçait son partenariat avec l’Office du Tourisme Destination Luberon …

Lire la suite →