Le magazine de la vie politique

DSCN4582

«L’obsession du Covid laisse incroyablement de coté l’éducation à la santé»

De passage à Marseille dans le cadre des primaires écologistes pour l’élection présidentielle, Jean-Marc Governatori, coprésident de Cap Ecologie, exprime en exclusivité pour IPP sa position sur la vaccination et le pass sanitaire.

IPP: Vous n’avez pas une position identique au sein de Cap Ecologie sur la vaccination, sujet qui nous préoccupe tous et tant aujourd’hui. Pourquoi?

JMG: Je n’ai pas comme d’autres élus du parti et notamment Stephane Gemmani, conseiller régional Rhône-Alpes-Auvergne, une position similaire sur la vaccination. Cap 21 n’est pas le parti communiste chinois. Il n’y a pas une seule pensée politique. Je suis, pour ma part, le défenseur de l’écologie au centre. Je suis, à titre personnel, contre la vaccination obligatoire pour le Covid-19 et contre le pass sanitaire, ce qui revient au même. J’estime que c’est la violation du secret médical.

IPP: Que pensez vous de cette mesure qui est coercitive?

JMG: C’est à mon sens une discrimination de plus en France, une entrave de plus aux petites entreprises, à la culture, à la pratique du sport, base pourtant d’une bonne santé.

IPP: Il existe une véritable focalisation sur la Covid et pourtant?

JMG: Je rappelle que le Covid a représenté en 2020 seulement 10% des décès français et 3% des décès mondiaux. Je pense que notre gouvernement devrait aussi s’intéresser aux maladies qui tuent cinq fois plus que le Covid et en particulier les cancers et les maladies cardiovasculaires. Enfin l’obsession de la Covid et du vaccin laisse incroyablement de côté l’indispensable éducation à la santé chère aux écologistes.

IPP: Le Conseil Constitutionnel vient de prendre position aujourd’hui en faveur du pass sanitaire. Quelle est votre réaction?

Le Conseil constitutionnel a donné son feu vert au pass sanitaire. Il considère ce dispositif comme «équilibré». Seul point jugé non conforme: la possibilité pour les employeurs des secteurs concernés par ce pass de rompre le contrat de travail des salariés en CDD ou intérim récalcitrants. Les Sages ont aussi censuré le placement en isolement en cas de Covid. Je suis désolé que le Conseil Constitutionnel n’ait pas entendu les remarques de la Défenseure des droits et d’éminents juristes sur ce dispositif.

Propos recueillis par

Jean-Pierre Enaut

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles récents
A la Une

Un rassemblement extraordinaire du monde du numérique au sommet de la cité phocéenne

La sixième édition de la soirée du Grand Opening organisée par l’association Medinsoft sous l’égide de Stéphanie Ragu, sa présidente, et de son équipe très …

Lire la suite →
A la Une

Alliance Villes Emploi veut peser dans le débat des présidentielles

Insertion, territorialisation, commande publique responsable et transition écologique sont les quatre axes de travail sur lesquels les élus du réseau des collectivités impliquées dans l’insertion, …

Lire la suite →
Actualités

La relance économique, c’est parti avec la région Sud !

François De Canson, Vice-Président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur en charge du Développement économique, de l’Attractivité, du Tourisme et de la Prévention des risques majeurs, …

Lire la suite →