Le magazine de la vie politique dans la région Sud

B9713241037Z.1_20170921150754_000+GM29QMG7U.3-0

Marseille : Bouygues-Carta-Ricciotti, ticket gagnant pour la future Cité scolaire internationale

Le groupement avec l’entreprise Bouygues en tant que mandataire, aux côtés des agences Carta et associés et Rudy Ricciotti réalisera la Cité scolaire internationale.

Rudy Riccioti, architecte du Mucem

Leur projet a été préféré à celui présenté par Eiffage construction et les agences Architecture Studio et Tangram architectes, ainsi qu’à celui proposé par Vinci et l’agence Corinne Vezzoni. Un des quatre candidats, Cardinal Edifice associé à l’architecte italien Alfonso Femia, avait, quant à lui, jeté l’éponge, en fin d’année dernière.

Aménagée sur 8 000 m² de surface (et 28 000 m² de plancher) dans le périmètre d’Euroméditerranée, la Cité scolaire internationale dispensera à l’horizon

2024 un enseignement en cinq langues à 2 100 élèves de l’école élémentaire au lycée.

Roland Carta, architecte

Cette opération d’un montant global de 100 millions d’euros financés par la Région Paca (49%), le Département des Bouches-du-Rhône (37%), la Ville de Marseille (14%), avec le soutien d’Euroméditerranée et de l’académie Aix-Marseille, répond à une exigence environnementale et une sobriété énergétique. «C’est un projet à caractère d’excellence à tous les égards. J’ai souhaité qu’il devienne un modèle des objectifs fixés dans le Plan climat régional “une Cop d’avance”, que nous avons lancé en décembre 2017», confie Renaud Muselier, président de la région Sud.

Envisagée dès 2017 sur la gare du Canet, puis en 2018 près du Dock des Suds, à proximité des tours CMA CGM et La Marseillaise, la Cité représentait un coût considérable. Sur le terrain choisi, la Région avait déjà investi 4 millions d’euros (HT) et posé la première pierre de Campus A en 2017 avant d’abandonner ce projet de centre dédié aux apprentis.

Leur projet a été préféré à celui présenté par Eiffage construction et les agences Architecture Studio et Tangram architectes, ainsi qu’à celui proposé par Vinci et l’agence Corinne Vezzoni. Un des quatre candidats, Cardinal Edifice associé à l’architecte italien Alfonso Femia, avait, quant à lui, jeté l’éponge, en fin d’année dernière.

Aménagée sur 8 000 m² de surface (et 28 000 m² de plancher) dans le périmètre d’Euroméditerranée, la Cité scolaire internationale dispensera à l’horizon 2024 un enseignement en cinq langues à 2 100 élèves de l’école élémentaire au lycée.

Cette opération d’un montant global de 100 millions d’euros financés par la Région Paca (49%), le Département des Bouches-du-Rhône (37%), la Ville de Marseille (14%), avec le soutien d’Euroméditerranée et de l’académie Aix-Marseille, répond à une exigence environnementale et une sobriété énergétique. «C’est un projet à caractère d’excellence à tous les égards. J’ai souhaité qu’il devienne un modèle des objectifs fixés dans le Plan climat régional “une Cop d’avance”, que nous avons lancé en décembre 2017», confie Renaud Muselier, président de la région Sud.

Envisagée dès 2017 sur la gare du Canet, puis en 2018 près du Dock des Suds, à proximité des tours CMA CGM et La Marseillaise, la Cité représentait un coût considérable. Sur le terrain choisi, la Région avait déjà investi 4 millions d’euros (HT) et posé la première pierre de Campus A en 2017 avant d’abandonner ce projet de centre dédié aux apprentis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles récents
A la Une

Elections : le vote par procuration rendu un peu plus aisé avrec Maprocuration

Avec l’entrée en service de la télé-procédure “Maprocuration” et la possibilité d’être porteur de deux procurations, le vote par procuration est désormais un peu facilité …

Lire la suite →
Actualités

Raymond Bartolini, l’un des prévenus au procés Guérini, est décédé.

Il n’aura pas assisté au résultat du procès le 28 mai 2021. Raymond Bartolini, âgé de 74 ans, l’un des onze prévenus dans le procès …

Lire la suite →
A la Une

Emmanuel Macron va supprimer l’ENA et la remplacer par un “Institut du service public”

Emmanuel Macron a annoncé le 8 avril 2021 qu’il allait “supprimer l’ENA” (Ecole nationale d’administration) pour la remplacer par un “Institut du Service public” (ISP), …

Lire la suite →