Le magazine de la vie politique

B9723766826Z.1_20200618150859_000+GJFG6FQER.1-0

Pour la Journée nationale de la qualité de l’air le jeudi 14 octobre 2021, le Département des Bouches-du-Rhône met en avant ses actions.

Comme chaque année depuis 2015, le ministère de la Transition écologique organise la Journée nationale de la qualité de l’air. Elle se tiendra le jeudi 14 octobre. L’objectif de ce rendez-vous est connu : il s’agit de sensibiliser les citoyens à l’importance de la qualité de l’air que nous respirons, tout en valorisant les bonnes pratiques pour le préserver et protéger sa santé au mieux lorsqu’il se dégrade.

La réduction annuelle des émissions de polluants par le Département est estimée à plus de 26 000 tonnes de CO2.  La collectivité publique agit dans la prise en compte et le traitement de cette problématique, au travers notamment d’actions précises et chiffrées, lancées avec l’Agenda environnemental en lien avec la Métropole Aix-Marseille-Provence, et qui ont un impact significatif sur la qualité de l’air.

La réduction annuelle des émissions de polluants par le Département est estimée à plus de 26 tonnes de CO2, soit l’équivalent de 26 000 allers-retours Paris-New York en avion, 134 millions de kilomètres en voiture ou de 1,4 million de jours de chauffage au gaz. Cela représente aussi la consommation moyenne en CO2 de 2122 Français chaque année.

Depuis le lancement de ces mesures, plus de 30 000 habitants des Bouches-du-Rhône ont pu en bénéficier, à savoir :

·La prime de 5 000 € à l’achat d’un véhicule électrique :

Depuis son lancement en novembre 2018, cette mesure a concerné 10 092 particuliers. En calculant, sur le remplacement d’une citadine de type Clio (essence ou diesel) utilisée pour les trajets domicile/travail et (ou) les petits déplacements de loisirs par un véhicule électrique ayant parcouru 10 137 km (source «L’Argus»), le gain en qualité de l’air pour 10 092 nouveaux véhicules électriques peut être estimé à 1,7 tonnes par an de PM2,5, 1,5 tonnes par an de PM 10, 52,8 tonnes par an de NOx et 1,650 tonnes par de CO2.

·La Prime Air-Bois

Le Département et l’ADEME ont signé une convention pour la mise en place d’une prime Air Bois. Elle permet de financer un appareil de chauffage au bois labellisé « Flamme verte 7 étoiles» ou inscrit au registre NFC de l’ADEME. La prime est plafonnée à 1 000 euros et à 50% du coût total.

Le dispositif a bénéficié à 4 047 ménages. Sur des estimations fournies par AtmoSud, sur la base d’une consommation annuelle de 5 stères de bois par 4 047 appareils de chauffage flamme verte 7 étoiles en remplacement d’un équipement ancien, le dispositif a permis d’éviter l’émission de 82,3 tonnes par an de CH4, 84,3 tonnes par an de PM10 (particule fine dont le diamètre est inférieur à 10 micromètres) et 86,5 tonnes par an de PM 2,5 (particule fine dont le diamètre est inférieur à 2,5 micromètres).

· La prime Provence Ecorenov

Provence Ecorenov est une aide départementale destinée aux particuliers pour la rénovation thermique des logements. Elle est destinée aux propriétaires occupant leur résidence principale qui souhaitent effectuer des travaux d’isolation du bâti.

L’aide moyenne se situe autour de 2000 euros par logement (équivalent à l’isolation de combles d’un logement et qui correspond à une réduction de la consommation du chauffage de 20 %). 7 432 foyers ont en bénéficié. La réduction des émissions pour un logement (pouvant varier en fonction de la source de l’énergie) est estimée (valeur médiane) à 1 tonne par an.

Pour le dispositif Ecorenov, la réduction annuelle des émissions pour 7 432 logements rénovés peut donc être estimée à l’équivalent de 7 500 tonnes de CO2.

·La Rénovation énergétique des logements sociaux

Une aide départementale et métropolitaine est accordée pour la rénovation thermique des logements sociaux lors de travaux engagés par les organismes HLM ou par les propriétaires privés dans le cadre de dispositifs spécifiques faisant appel aux aides de l’Anah (Agence nationale de l’habitat).

Dans les Bouches-du-Rhône, 8422 logements ont bénéficié de ces aides. L’amélioration énergétique moyenne par logement est nettement supérieure au dispositif Provence Eco Rénov car il concerne à la fois l’isolation et le remplacement du chauffage. La réduction annuelle des émissions pour 8 422 logements rénovés peut être estimée à 17 000 tonnes de CO2.

En synthèse, les 4 dispositifs départementaux portés par le Département pour l’amélioration de la qualité de l’air permettent une réduction annuelle (calculée en tonnes) des émissions de polluants de :

Prime air/bois

Véhicules

Ecorenov

Bailleurs

Total

CH4

82,3 T

/

/

/

82,3 T

PM10

84,3 T

1,5 T

/

/

85,8 T

PM2,5

86,5 T

1,7 T

/

/

88,2 T

NOx

/

52,8 T

/

/

52,8 T

CO2

/

1 650 T

7 500 T

17 000 T

26 150 T

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles récents
A la Une

Un salon fédérateur, didactique et passionnant pour les maires de la région Sud

La convention annuelle des maires de la région Sud se tiendra, le 22 octobre 2021, au Palais du Pharo, à Marseille. Son thème sera cette …

Lire la suite →
A la Une

Rénovation énergétique : les professionnels craignent un nombre de passoires thermiques plus élevé que prévu

La Fnaim (Fédération nationale de l’immobilier), l’Unpi (Union nationale des propriétaires immobiliers) et l’association Plurience qui regroupe les treize plus gros acteurs du marché de …

Lire la suite →
Actualités

Le festival Image de ville propose une projection du film L’Étang de Berre de Camille Goujon

Ce projet a pour sujet l’histoire de l’Étang de Berre, en partant de l’observation d’une collection de cartes postales ayant pour sujets les sites industriels …

Lire la suite →