Le magazine de la vie politique

Primaire écologiste: cinq candidats pour un fauteuil

L’université d’été des écologistes se déroule du 19 au 21 août à Poitiers. Dans le cadre de ces journées, les cinq candidats à la primaire écologiste pour les élections présidentielles vont se présenter au public et confronter ainsi leur programme.

Un objectif majeur a été déterminé par EELV pour cette rentrée politique, à savoir l’organisation d’une primaire en vue des élections présidentielles d’avril 2022. Ce seront in fine cinq candidats qui seront en lice pour ainsi proposer aux citoyens français de mettre l’écologie au cœur du débat et des enjeux de société.

Les événements nationaux survenus cet été avec la crise sanitaire, les incendies dus au réchauffement climatique et la crise politique en Afghanistan sont d’ailleurs là pour attester de la pertinence de cette proposition.

Aujourd’hui, les cinq candidats seront ainsi tous présents lors de cette université d’été pour s’exprimer devant un public naturellement convaincu. Mais qu’en sera t-il des citoyens français?Deux débats télévisés seront organisés, l’un sur France Inter le 5 septembre et l’autre sur LCI avec le concours du Figaro le 8 septembre, pour mieux faire connaître les cinq candidats et leurs projets respectifs.

Sandrine Rousseau, féministe

D’ores et déjà, les écologistes misent sur cette université d’été pour offrir en cette fin août, un lieu de rencontre et d’échange et surtout cinq ateliers au cours desquels les différents candidats pourront se présenter au public pendant une heure.

L’un des plus connus et le plus médiatique, semble t-il, est Yannick Jadot, député européen, rompu à ce genre d’exercice.

Autre candidat très populaire, Eric Piolle, maire de Grenoble, réélu à la tête de cette grande ville de Savoie, devrait être un candidat sérieux.

Deux femmes peuvent prétendre également à assumer cette responsabilité, tout d’abord Sandrine Rousseau, ancienne numéro deux du parti Europe Ecologie Les Verts. Si elle s’était mise en retrait après l’affaire Baupin, cette économiste de l’environnement, vice-présidente de l’université de Lille et qui fut préalablement vice-présidente du Conseil Régional Nord Pas de Calais, pourrait créer la surprise. Autre femme à s’investir avec beaucoup d’énergie dans cette campagne, Delphine Batho, présidente de Génération Ecologie qui fut un temps une éphémère ministre de l’environnement sous François Hollande.

Mais la véritable surprise pourrait venir d’un véritable outsider, Jean-Marc Governatori, coprésident de Cap Ecologie avec Corinne avocate et ancienne ministre de l’environnement de Nicolas Sarkozy. Le conseiller municipal de Nice et conseiller communautaire de Nice Métropole, ancien leader d’Alliance Ecologiste Indépendante, a réussi un double challenge, le premier en réussissant à atteindre un score remarquable de 5,28% lors des élections régionales et le second en gagnant le droit de concourir à cette primaire.

Les propositions des cinq candidats semblent recueillir pour l’heure des opinions favorables auprès du public. Les français pourront mieux en juger dès les premiers jours de septembre. S’ils souhaitent s’impliquer, les citoyens pourront le faire avant le 12 septembre en participant à la primaire. Il suffit pour cela d’avoir 16 ans, payer deux euros et signer une charte des valeurs. Les candidats en tout cas l’ont signé et devront s’ils ont perdu s’engager auprès du vainqueur de cette primaire pour être à ses cotés dans le cadre de l’élection présidentielle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles récents
A la Une

Le Comité Régional de Tourisme Provence Alpes Côte d’Azur se mobilise pour sensibiliser les visiteurs à l’adoption de comportements responsables en espaces naturels protégés.

Comme l’an dernier, le Comité Régional de Tourisme Provence-Alpes-Côte d’Azur relance une campagne de communication destinée à inciter nos visiteurs à adopter des comportements responsables …

Lire la suite →
Actualités

Laurent Nuñez va succéder à Didier Lallement à la tête de la préfecture de police de Paris

Laurent Nuñez, 58 ans, remplace à la tête de la préfecture de police de Paris Didier Lallement, dont le départ est attendu le 20 juillet. …

Lire la suite →
A la Une

Luberon.fr fédère deux nouveaux offices de tourisme autour de son offre

En mai 2021, Luberon.fr – guide touristique vauclusien lancé en 2013 par l’agence Web UP’nBoost (Pertuis) annonçait son partenariat avec l’Office du Tourisme Destination Luberon …

Lire la suite →