Le magazine de la vie politique

benoit-payan-plan-ecole

Rénovation des écoles : un plan exceptionnel au service des petites Marseillaises et des petits Marseillais

«Le plus grand chantier que la Ville a initié depuis les années 1960. » C’est ainsi que le maire de Marseille, Benoît Payan, a qualifié le plan de rénovation des écoles présenté ce lundi 11 octobre. Un plan à 1,2 milliard d’euros sur neuf ans. Il sera mené dans le cadre d’un partenariat public/public avec l’Etat, dont le montant de la participation n’est pas encore connu.

Pour créer ces écoles «plus sûres, plus ouvertes et plus vertes », la mairie va dépenser 533 euros par enfant et par an contre en moyenne 113 euros dans les quartiers sud et 94 dans les quartiers nord sous la précédente municipalité, selon les chiffres avancés par l’équipe actuelle.

Ce programme de réhabilitation, inédit par son ampleur et son ambition, permettra d’offrir à tous les enfants de la ville des conditions d’apprentissage dignes, pour des écoles plus justes, plus vertes et plus démocratiques.

Deux diagnostics réalisés faisaient état d’une situation préoccupante dans 1/3 des écoles publiques de la ville. Le patrimoine scolaire, peu ou pas entretenu, présentait des problèmes structurels conséquents. Ces conditions d’accueil étaient préjudiciables à l’apprentissage et à l’éveil des enfants. Véritables passoires thermiques, certaines écoles dépassaient largement les seuils de consommation énergétique moyens avec une surconsommation estimée à 20000 Megawatts/an (soit la consommation électrique annuelle totale d’une ville de 7 000 habitants, comme Cassis)

  • des problèmes d’infiltrations constatés dans 12,7 % des écoles

  • 17 % des écoles présentaient un avis négatif de la commission de sécurité

  • 23,8 % des écoles présentaient des sanitaires défaillants

  • 30 % des écoles subissaient une pollution sonore

  • 72,5 % des écoles présentaient des problèmes de menuiseries

  • 68,9 % des écoles connaissaient des défauts d’étanchéité

Deux fois plus d’écoles délabrées se situent dans les quartiers Nord. Seuls 94€/an et par enfant étaient investis dans ces quartiers pour l’entretien des écoles (contre 176€/an et par enfant pour la moyenne nationale).

Dès le 27 juillet 2020, la municipalité a voté en conseil municipal l’engagement d’une enveloppe supplémentaire de 30 millions d’euros afin de réaliser les travaux les plus urgents au sein des écoles de la ville. Cet investissement exceptionnel a permis de rétablir l’équilibre entre les différents quartiers et d’assurer des conditions de sécurité et de bien-être optimales pour tous les enfants.

  • 66 écoles ont bénéficié d’aménagements extérieurs urgents (réfection de cours, aménagements accès, protections arbres) et 12 de ces écoles ont vu leurs jeux de cours créés ou refaits

  • 22 façades d’écoles ont été refaites (ravalement, traitements des enduits, bétons altérés, fissures…)

  • 38 toits d’écoles ont été refaits ou traités localement (étanchéité de toitures, changement des couvertures …)

  • 12 écoles ont vu leurs menuiseries entièrement ou partiellement remplacées afin d’améliorer l’étanchéité des établissements et le confort thermique

  • 98 écoles ont subi une rénovation de leurs aménagements intérieurs (réfections de sols, murs, plafonds. Aménagement divers concourant au confort et à l’optimisation fonctionnelle)

  • Les sanitaires de 24 écoles ont été refaits (réfection, travaux de plomberie, mises aux normes d’hygiène)

  • 47 écoles ont connu une amélioration de leur confort thermique grâce au remplacement de leur vieille chaudière et à la pose de pare-soleil dans toutes les classes et espaces de vie communs

  • 66 écoles ont subi des travaux de sécurité incendie urgents (traitement de garde corps, création d’issues de secours supplémentaires). 5 opérations de désamiantage avant travaux ont été réalisées.

La Ville de Marseille a par ailleurs investi dans un outil de gestion prédictive permettant d’anticiper le vieillissement des bâtiments. Utilisé par le Ministère des Armées, cet outil sera déployé pour la 1ère fois à Marseille pour la gestion du bâti scolaire.

Réinventer l’école au cœur de la ville

“L’école c’est la 1ère mission d’une municipalité, la 1ère de ses compétences, mais aussi sa 1ère responsabilité.”

La municipalité s’apprête à lancer le plus grand chantier que la ville ait connu depuis les années 1960. Depuis la construction du métro et le plan Egger, jamais la ville n’a porté un projet d’une telle ampleur sociale, environnementale, économique et territoriale. Après des mois de travail, avec l’exécutif municipal est aujourd’hui le plan de rénovation des écoles marseillaises. Ce plan, c’est le plus grand chantier que la Ville de Marseille aura initié depuis les années 60. Partagée par l’État, cette ambition va permettre de recoudre la ville et de donner les mêmes chances à tous les enfants de Marseille. L’école républicaine doit accueillir de la même manière tous les enfants et leur donner toutes les clés pour s’émanciper, se réaliser, et atteindre les objectifs de vie qu’ils auront choisis.

 

Avec ce plan, les écoles de Marseille seront plus sûres. C’est l’objectif premier de la rénovation conduite dans le cadre de ce partenariat public-pubilc. Toutes les écoles seront aux normes sécuritaires et sanitaires avec des systèmes innovants d’extraction de fumée, des éléments coupe-feu, des points d’eau et des sanitaires fonctionnels. Avec ce plan, les écoles de Marseille seront plus ouvertes. Dans chaque école, la municipalité souhaite créer des ateliers partagés et des espaces d’enseignement en extérieur pour permettre aux enseignants de développer de nouveaux projets pédagogiques. L’accès aux cours de récréation, aux gymnases, aux bibliothèques se fera par l’école mais aussi par l’extérieur pour que l’école reprenne sa place au centre des quartiers, comme un lieu de vie ouvert aux habitants, aux associations culturelles, sportives et d’aide aux devoirs. Là où le besoin est majeur, des professions médicales comme des généralistes, des pédiatres ou des orthophonistes pourront être accueillis pour que les enfants puissent être pris en charge.

Avec ce plan, les écoles de Marseille seront plus vertes: leur rénovation s’inscrira dans la transition écologique et énergétique. Lorsque les conditons le permettront, la Ville de Marseille engagera la réhabilitation des écoles plutôt que la déconstruction / reconstruction. En privilégiant la transformation du bâti, la municipalité souhaite épargner la surconsommation de matériaux et d’énergie et mettre un terme à l’obsolescence programmée des constructions. La Ville de Marseille souhaite également construire des écoles adaptées aux conditions climatiques méditerranéennes et aux enjeux urbanistiques actuels( plantations d’espèces méditerrannéennes…).

L’objectif est ainsi de réduire de 40% la facture énergétique des écoles de la ville afin d’économiser chaque année l’équivalent de la consommation d’une ville de 20 000 habitants.

Ecole Elémentaire National Marseille 3eme

1,2 milliard d’euros sera investi conjointement par la Ville et l’État afin de créer la même école pour toutes et tous :

  • 814 millions d’euros (2200-2500€/m²) pour la rénovation lourde des écoles,

  • 208 millions d’euros pour la remise à niveau des autres écoles

  • 84 millions d’euros pour aménager les écoles,

  • 60 millions d’euros pour répondre aux objectifs de réduction de la consommation énergétique

174 écoles réparties dans tous les arrondissements de la ville seront entièrement rénovées engendrant 2,27 milliards d’euros de retombées économiques pour les entreprises du territoire. 16 chantiers et 16 études seront déjà lancés avant la fin de l’année 2022.

Ce vaste plan de rénovation est conduit en concertation avec celles et ceux qui vivent l’école au quotidien : enseignants, personnel municipal, parents d’élèves, enfants. 3 000 heures de concertation ont déjà été conduites afin de faire émerger un nouveau référentiel des écoles marseillaises et recueillir la parole des acteurs de l’école. La Ville de Marseille souhaite ainsi replacer au coeur de ses politiques publiques le bien-être des petites Marseillaises et des petits Marseillais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles récents
A la Une

Un salon fédérateur, didactique et passionnant pour les maires de la région Sud

La convention annuelle des maires de la région Sud se tiendra, le 22 octobre 2021, au Palais du Pharo, à Marseille. Son thème sera cette …

Lire la suite →
A la Une

Rénovation énergétique : les professionnels craignent un nombre de passoires thermiques plus élevé que prévu

La Fnaim (Fédération nationale de l’immobilier), l’Unpi (Union nationale des propriétaires immobiliers) et l’association Plurience qui regroupe les treize plus gros acteurs du marché de …

Lire la suite →
Actualités

Le festival Image de ville propose une projection du film L’Étang de Berre de Camille Goujon

Ce projet a pour sujet l’histoire de l’Étang de Berre, en partant de l’observation d’une collection de cartes postales ayant pour sujets les sites industriels …

Lire la suite →