Le magazine de la vie politique

photo-destination-durable-1-min-640x640

Tourisme : un nouveau référentiel et label, Destination Innovante Durable

Initiée par France Congrès et Evénements, la démarche Destination Innovante Durable s’adresse aux villes et métropoles qui, à l’échelle de leur territoire, veulent structurer leur action en faveur d’un tourisme durable. Neuf territoires-pilotes s’y sont engagés et cinq d’entre eux viennent d’être labellisés.

Le réseau France Congrès et Evénements, qui fédère une cinquantaine de villes et métropoles de congrès et d’événements, a initié un nouveau référentiel national baptisé « Destination Innovante Durable ».

Une démarche au long cours qui a été travaillée avec neuf territoires pilotes : Bordeaux, Deauville, Marseille, Nancy, Rennes, Cannes, Metz, Nantes et Biarritz, dans la majorité des cas via leurs offices du tourisme.

Les cinq premiers d’entre eux sont d’ores et déjà officiellement labellisés. Les quatre autres devraient l’être prochainement. Et une grosse dizaine d’autres territoires se préparent à intégrer la démarche : Angers, Dunkerque, La Baule, La Rochelle, Le Touquet, Lille, Lyon, Montpellier, Nice Côte d’Azur, Tours, Saint Etienne, Strasbourg, Amiens…

A l’heure où les labels peuvent avoir tendance à fleurir, recevoir celui de Destination Innovante Durable est loin d’être une simple formalité. Tout d’abord parce qu’il faut être préalablement certifié ISO 2021 avant de s’engager dans cette labellisation. ISO 20121 étant une norme mondiale correspondant à l’application d’un système de management de Responsabilité Sociale et Environnementale pour les activités événementielles.

Il convient sur le total des 26 actions que compte le référentiel, s’engager sur un premier socle de 8 actions au minimum puis, suivant la règle de l’amélioration continue, augmenter le nombre d’actions « durant le cycle de labellisation qui est de trois ans », explique France Congrès et Evénements. Le tout faisant l’objet d’audits par un organisme certificateur, en l’occurrence le Bureau Veritas France.

Ce nouveau référentiel s’adresse aux villes et métropoles qui, à l’échelle de leur territoire, veulent structurer leur action en faveur d’un tourisme durable, et amplifier les effets de leurs bonnes pratiques » en associant, par convention, les professionnels de l’accueil et des services. Il s’agit d’une démarche globale et volontariste à l’échelle d’une destination donnée » devant permettre de concevoir différemment le développement des activités événementielles et touristiques, insiste France Congrès et Evénements.

Les 26 actions sont structurées en 8 enjeux : gouvernance et transparence, mobilité durable, consommation responsable et lutte contre le gaspillage, inclusion (autour du handicap par exemple), protection du patrimoine, « innovation durable » (par exemple en utilisant les plateformes numériques déjà existantes), implication des professionnels et des touristes eux-mêmes, sécurité des publics.

Le président de France Congrès et Evénements, qui n’est autre que David Lisnard, maire de Cannes et également président de l’Association des maires de France, considère que ce nouveau label permettra de construire l’avenir touristique de nos destinations en innovant, que ce soit sur le marché du tourisme d’affaires comme celui des loisirs en misant sur l’échelon local ou intercommunal, et encourage le plus grand nombre de territoires à s’inscrire dans cette dynamique incontournable pour que la France reste leader.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles récents
A la Une

Approvisionnement en électricité : un décret donne le feu vert à une reprise d’activité des centrales à charbon

C’était l’une des mesures de la fameuse loi pouvoir d’achat pour répondre à un besoin exceptionnel lié à un contexte non prévisible, eu égard à …

Lire la suite →
Actualités

Le Geres et l’Ademe proposent un guide de bonnes pratiques pour les entreprises et collectivités en matière de compensation carbone

La France s’est fixée l’objectif d’atteindre la neutralité carbone à l’horizon 2050. Cet objectif se traduit par un engouement des acteurs publics et privés autour …

Lire la suite →
A la Une

Requalification des centres anciens : quelle dynamique pour les espaces publics ? L’exemple d’Apt

L’association Envirobat BDM organise la troisième rencontre de l’EnviroFORUM le 12 octobre de 9h30 à 16h à La Micro-Folie, Les Romarins, rue Cély, à Apt …

Lire la suite →