Le magazine de la vie politique dans la région Sud

image

Un groupe centriste et écologiste à la métropole Aix-Marseille Provence sur les fonts baptismaux

Un nouveau groupe a été créé à la métropole Aix Marseille Provence. Il se veut écologiste, modéré, humaniste, républicain et moderne. Sa présidence sera assurée dans la parité, par Amapola Ventron et Christian Amiraty, un duo de maires dont les qualités mêlées sont à la fois l’ouverture, l’expérience et la compétence.

Le nouveau groupe au sein de la métropole Aix-Marseille Provence est le rassemblement d’élus métropolitains modérés, issus de tous bords politiques: de gauche, du centre et de la droite. Prêts à dépasser les vieux clivages pour servir les causes majeures de la nécessaire transition écologique de nos territoires, la protection de notre nature et celle des spécificités des 92 communes de la Métropole, notamment des plus petites d’entre elles.

Amapola Ventron, conseillère métropolitaine déléguée à la stratégie environnementale, à la lutte contre les pollutions et au développement durable, maire de Cabriès, et présidente de Génération Écologie 13 et Christian Amiraty, conseiller métropolitain délégué au Patrimoine et à la Stratégie foncière, maire de Gignac-la-Nerthe, président de l’Agence Locale de l’Energie et du Climat, annoncent le lancement de ce groupe des «Écologistes et centristes pour la Métropole».

Les deux dirigeants ont évoqué de concert : «Nous voulons donner du poids à une écologie ouverte au sein de la Métropole. Nous formons un binôme avec Christian Amiraty pour co présider pour ce nouveau groupe, un groupe qui va jouer collectif en s’appuyant sur sa diversité. C’est donc une gouvernance moderne pour un groupe ouvert de dimensions métropolitaine

Les membres de ce groupe sont favorables à une intercommunalité métropolitaine efficace pour répondre au défi climatique et à la transition écologique et énergétique, au service de ses habitants, de manière équitable et homogène dans chacune des 92 communes qui la composent, une intercommunalité qui laisse à ses communes l’exercice des compétences de proximité, et les moyens financiers pour les exercer, une intercommunalité centrée sur des compétences véritablement métropolitaines, respectant l’équité territoriale et favorisant la solidarité intercommunale.

Amapola Ventron et Christian Amiraty ont considéré de surcroit : «Dans une démarche constructive, nous voulons dialoguer et avancer avec Martine Vassal, présidente de la Métropole Aix-Marseille-Provence, qui a démontré dans ses engagements de mandat une volonté d’accélérer sur les questions environnementales. Tout comme nous dialoguerons et avancerons avec l’ensemble de l’exécutif métropolitain et des présidents des conseils de territoires».

Les membres de ce groupe défendront aussi les intérêts des communes, petites et moyennes, qui ne doivent pas être dépossédées de leurs prérogatives, et de leur pouvoir de décider de leurs destins. «C’est l’intelligence collective qui animera ce groupe afin de rendre notre territoire exemplaire en matière d’environnement, de respect des écosystèmes, tout en respectant nos entreprises et nos valeurs économiques, afin d’œuvrer plus encore en faveur des solidarités et des proximités que notre époque tourmentée nous demande», a précisé Amapola Ventron.

L’ambition de ce nouveau groupe sera de porter des propositions pragmatiques, utiles à tous, capables de permettre ensemble de donner à cet engagement politique une réalité écologique nouvelle, lisible par tous lesconcitoyens. «Nous ne sommes pas là pour refaire le conseil municipal de Marseille», a martelé Christian Amiraty.

Des élus de toutes tendances ou sans étiquette politique ont manifesté le souhait de les rejoindre parmi lesquels Martin Carvalho, conseiller de la Métropole, 14e vice-président du conseil de Territoire Marseille Provence délégué à la Relation aux citoyens, à la Santé, à la Biodiversité et à l’Environnement, conseiller d’arrondissement des 11e et 12e arrondissements de Marseille, Didier Khelfa, maire de Saint-Chamas et Béatrice Bonfillon, maire de Fuveau.

Tous désirent mettre l’écologie et la modération avant tout. Ensemble, nous partageons aussi des valeurs d’humanisme, de réalisme économique, une grande sensibilité pour la cohésion sociale et la solidarité. Les membres du groupe prôneront la tolérance et l’ouverture et s’opposeront aux partis qui véhiculent des idées sectaires ou extrêmes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles récents
A la Une

Elections régionales : Jean-Laurent Félizia retire sa liste. Un duel RN-LR se profile donc au second tour le 27 juin 2021

Le chef de file de la liste d’union de la gauche et écologistes, arrivée en 3e position au premier tour des élections régionales en Provence-Alpes-Côte …

Lire la suite →
Actualités

Elections régionales: 68% d’abstention !

Les élections régionales du 20 juin 2021 ont été marquées par un taux d’abstention record, inégalée. C’est même le taux d’abstention le plus élevé à …

Lire la suite →
A la Une

Elections Régionales : Thierry Mariani devance ses deux principaux concurrents, Renaud Muselier et Jean-Félizia. Jean-Marc Governatori fait un excellent score avec 5,3%.

C’est une élection surprenante avec tout d’abord un taux d’absention record de l’ordre de 66% et des résultats qui ne sont pas conformes aux prévisions. …

Lire la suite →