Le magazine de la vie politique

quai-dattente-et-de-travail-photo2

Un système de nurserie artificielle de poissons dans le port de La Ciotat

La Ciotat Shipyards qui s’engage dans le développement d’un site industriel plus respectueux de l’environnement annonce qu’elle vient d’équiper le nouveau quai d’attente et de travail de la plateforme Atlas-4300t d’un système de nurseries artificielles recréant la structure des herbiers de Posidonie, habitat naturel où s’abritent les jeunes poissons.

Réindustrialisation du site naval

La Ciotat Shipyards est une Société Publique Locale (SPL). Ses actionnaires sont le Département des Bouches-du-Rhône, la Métropole Aix-Marseille-Provence, la Région Sud et la Ville de La Ciotat. Son objet social consiste dans la réimplantation durable d’activités industrielles et maritimes sur la zone des chantiers navals de La Ciotat.

Sa stratégie est fondée sur le développement des capacités d’accueil de navires au service du développement d’un écosystème industriel tourné vers l’excellence dans le respect de l’environnement humain et naturel du site. Cette stratégie s’appuie sur des partenariats industriels forts noués au fil du temps avec des opérateurs structurants qui participent aux investissements réalisés sur le site, tels que MB92 La Ciotat, Monaco Marine ou iXblue.


Activité de refit

Le site industriel de La Ciotat emploie près de 1200 salariés pour 180 M€ de CA cumulés, presque intégralement dans le secteur de l’industrie maritime. L’activité principale consiste dans le refit de yachts de toutes tailles, avec une spécialisation sur les unités de plus de 50m (une centaine accueillies chaque année).

Cette activité s’est développée grâce à la présence d’infrastructures portuaires remarquables. Outre 1600m de quais à usage industriel, le site offre une capacité de mise à sec simultanée d’une cinquantaine de navires de toutes tailles grâce à un ascenseur de 2000t (17 emplacements), une grande forme de 200m (2 à 4 emplacements), un grand portique de 600t (6 emplacements) et un élévateur à sangles de 300t (24 emplacements). Ces infrastructures seront complétées en 2022 par un nouvel ascenseur à bateaux de 4300t (7 emplacements).

Une activité connexe de production et d’intégration dans des navires d’équipements de détection et de positionnement Hi-tech est aussi réalisée par le groupe iXblue. Le site compte désormais une cinquantaine d’entreprises résidentes, parmi lesquelles 3 emploient une centaine de personnes ou plus chacune.

Nurseries artificielles

La Ciotat Shipyards annonce qu’elle vient d’équiper le nouveau quai d’attente et de travail de la plateforme Atlas-4300t d’un système de nurseries artificielles recréant la structure des herbiers de Posidonie, habitat naturel où s’abritent les jeunes poissons.

Installée à l’entrée du port face au Môle Bérouard, cette solution innovante développée par la société ©Seaboost a pour objectif d’accroître le potentiel du port à développer des populations de poissons qui transitent déjà par le port ou à minima dans la baie de La Ciotat. «Nous sommes heureux de pouvoir accompagner un gestionnaire de port supplémentaire», souligne Martin Perrot, directeur des opérations de Seaboost.

Créé en 2014 par Egis, Seaboost est une société qui développe et fournit différentes solutions d’écoconception visant à permettre une meilleure intégration environnementale des ouvrages maritimes dans leur écosystème.

Le design des solutions de Seaboost trouve son inspiration dans l’observation de la nature en adoptant le concept du biomimétisme. Quais, pontons, fondations d’éoliennes, plates-formes off-shore, piles de pont, digues, brise-lames, jetées, canalisations marines. Tous ces ouvrages maritimes aménagés par l’homme sont autant d’opportunités de sites que l’on peut rendre pro-actifs pour la biodiversité.

La Ciotat abrite un écosystème riche où plus d’une cinquantaine d’espèces de poissons ont été observées. Le port jouissant d’une eau renouvelée et calme crée un environnement relativement propre et propice à l’accueil et à l’efficacité de ce type de solution.

La Ciotat Shipyards espère ainsi voir se développer des espèces endémiques déjà présentes dans le port tels que des mulets, des sars, des castagnoles, ou encore des dorades et des poulpes. «Ce système de nurserie de grande échelle se démarque par sa dimension (454 m2) mais aussi par sa capacité à pouvoir s’adapter avec des contraintes industrielles, plaçant La Ciotat comme un pionnier dans l’expérimentation d’habillage écologique biomimétique en zone industrielle», confie Martin Perrot

Le dispositif se compose de 96 modules de roselières® accrochés à la verticale par des sangles dans la colonne d’eau (entre le fond et la surface) le rendant compatible avec l’activité du quai (accostage et maintenance des quais). Le choix des matériaux (polymères) s’est quant à lui fait sur la base de deux critères principaux : leur durabilité et leur innocuité pour la biodiversité.

Des colonisations de poissons

Cette mesure environnementale mise en place dans le cadre du chantier de la plateforme Atlas-4300t vise à compenser l’impact des travaux. Les gros travaux en mer (dragage et déroctage) étant terminés, la nurserie peut dès à présent accueillir les premières colonisations de poissons qui trouveront refuge immédiatement dans un habitat qui se bonifiera au fil du temps. «Le système a été conçu pour être modulable. Si les résultats sont satisfaisants, nous pourrons tout à fait l’agrandir», complète Philippe Vincensini, directeur général de La Ciotat Shipyards.

Des projets similaires ont été déployés dans les ports de Porquerolles, Menton, Agde, La Seyne, Marseille et Monaco qui ont déjà fait leur preuve tant sur la performance écologique que sur la longévité de l’équipement. «Ce type de solution nécessite peu de maintenance. Un contrôle visuel sera régulièrement effectué pour vérifier l’état des roselières et l’évolution des populations», explique Sandra Servière, responsable d’opérations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles récents
A la Une

L’ancien ministre Alain Griset jugé à Lille pour abus de confiance

Alain Griset, qui a exercé pendant plus de 30 ans la profession de chauffeur de taxi, doit répondre d’abus de confiance au dépens de la …

Lire la suite →
A la Une

Aix-Marseille Université et le Fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la Fonction publique perpétuent leur engagement en faveur de l’emploi des personnes en situation de handicap.

La convention, en faveur de l’emploi des personnes en situation de handicap, initialement signée en 2018 pour une durée de quatre ans, a permis d’initier …

Lire la suite →
A la Une

Governatori et Lepage associent leurs actifs face à Nupes

Il a les troupes, elle a la notoriété, ils ont décidé de faire basculer la politique française. Hier à Paris s’est concrétisée une fronde anti …

Lire la suite →