Le magazine de la vie politique dans la région Sud

870x489_img_20190921_153442

Une marche pour une vraie loi climat a rassemblé prés de 800 manifestants le 28 mars à Nice

Entre 600 et 800 manifestants ont marché sous le soleil pour le climat. Le cortège s’est élancé en début d’après-midi ce samedi de la place du marché dans le quartier Libération. Ils ont ensuite défilé sur l’Avenue Jean Médecin jusqu’à la place Masséna de Nice.

À l’appel de “Citoyens pour le climat”, plusieurs associations, organisations et collectifs s’unissent pour une marche pour le climat le 28 mars 2021 à Nice. Plusieurs associations, organisations et collectifs s’étaient donnés rendez-vous à 14 heures au marché de Libération pour se rendre jusqu’à la place Masséna.

Habituellement cette marche est surtout une manière de faire de la sensibilisation, dans une ambiance festive avec un village des alternatives à la fin, mais cette année elle prend une dimension plus politique.

Cette manifestation se tenait à la veille de l’arrivée de la loi Climat et résilience à l’Assemblée nationale. «Cette loi est pour nous de la poudre aux yeux», estime Francis Lalanne, chanteur et militant écologiste engagé.

«Sur les 149 propositions issues de la concertation citoyenne, il ne reste aujourd’hui plus grand chose inscrit dans le texte, d’autant plus qu’initialement Emmanuel Macron s’était engagé à tout présenter à l’Assemblée sans filtre», estime Jean-Marc Governatori, co-secrétaire général de Cap Ecologie. L’élu communautaire note également l’une des propositions rejetées pour laquelle Nice était directement concernée : l’interdiction d’extension des aéroports.

L’objectif est donc d’alerter l’opinion publique et d’appeler les députés à déposer des amendements pour redonner du sens à cette «loi climat qui n’en porte que le nom».

Le Collectif citoyen pour le climat 06 avait tenu à préciser que la manifestation se fera dans le respect des gestes barrières, avec distanciation physique et port du masque. «Cette pandémie est d’ailleurs un symptôme de ce que l’on combat dans notre lutte contre le changement climatique», a rappelé un militant.

Alors que le projet de loi “climat et résilience” doit être examiné le 29 mars à l’Assemblée Nationale, les citoyens qui participaient à la marche pour le climat ce samedi à Nice ont demandé “une vraie loi climat. Au niveau de la Gare Thiers de Nice, deux hommes grimpent sur une grue de chantier. À plusieurs mètres de hauteur, ils tendent une banderole avec la mention pour une vraie loi climat. “Changeons le système par le climat”, peut-on lire sur certaines pancartes.

La convention citoyenne laisse un goût amer au Collectif citoyen pour le climat 06. «La convention citoyenne de base c’était une très bonne idée, le problème, c’est que le gouvernement n’a pas tenu ses promesses et livre un projet au rabais. À propos des 40 % de baisse de gaz à effet de serre d’ici, les scientifiques estiment que nous obtiendrons seulement 15 à 20 % de réduction avec la loi telle quelle est proposée, c’est la moitié de ce qu’on avait ambitionné à la base. Il y a beaucoup de propositions qui sont passées à la trappe, la réglementation de la publicité sur les objets polluants en fait partie. Ce qu’il reste, c’est des vols d’avions de moins de deux heures alors qu’on avait réclamé moins de 4 heures.»

Selon les organisateurs, les rassemblements pour le climat ont réuni au moins 110.000 personnes partout en France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles récents
A la Une

Elections : le vote par procuration rendu un peu plus aisé avrec Maprocuration

Avec l’entrée en service de la télé-procédure “Maprocuration” et la possibilité d’être porteur de deux procurations, le vote par procuration est désormais un peu facilité …

Lire la suite →
Actualités

Raymond Bartolini, l’un des prévenus au procés Guérini, est décédé.

Il n’aura pas assisté au résultat du procès le 28 mai 2021. Raymond Bartolini, âgé de 74 ans, l’un des onze prévenus dans le procès …

Lire la suite →
A la Une

Emmanuel Macron va supprimer l’ENA et la remplacer par un “Institut du service public”

Emmanuel Macron a annoncé le 8 avril 2021 qu’il allait “supprimer l’ENA” (Ecole nationale d’administration) pour la remplacer par un “Institut du Service public” (ISP), …

Lire la suite →