Le magazine de la vie politique

61d814fda6c78_cannes-ecole-de-maraichage-1-bd-c-mairie-de-cannes

Une première école de maraîchage urbain biologique à Cannes

Installée dans la vallée de la Siagne près de Cannes sur une parcelle municipale de 14 000 m2, une nouvelle école de maraîchage biologique permettra de produire en circuit court des légumes pour les écoliers de la ville.

À Cannes, dans les Alpes-Maritimes, sur la basse vallée de Siagne, la campagne se situe en pleine agglomération. Dans cet espace naturel de 75 hectares, poumon vert de la ville, il ne peut y avoir de construction car le Plan Local d’Urbanisme l’interdit expressement.

Dans ce lieu dédié à l’agriculture, la mairie de Cannes a créé fort judicieusement une école de maraîchage biologique, appelé l’Institut Moreau Daverne. Il s’agit d »un terrain municipal de 14 000 m2, à proximité des jardins familiaux (48 potagers et 3 jardins potagers) qui est exploité par une coopérative, appelé les petites fermes d’Azur.

Depuis septembre 2021, cette école accueille deux apprentis, Romane, 20 ans, fille d’horticulteurs et Fabien, 38 ans, boucher en reconversion. Quatre autres élèves sont attendus en juin 2022.

Christian Carnavalet, Meilleur Ouvrier de France, qui préside la coopérative « Les petites fermes d’Azur » assume la responsabilité de cette entité. Il est pour l’instant le seul enseignant.

Les élèves n’ont pas besoin de connaissances préalables. L’objectif est de former des personnes afin qu’ils deviennent agriculteurs, des chefs d’entreprise déclarés à la MSA (La Mutualité sociale agricole) à la fin de leur formation. Un terrain et une clientèle leurs sont allouées. Ils cultiveront en agriculture biologique et vivront de leur métier. Et pendant le temps de l’apprentissage, les légumes seront réservés aux cantines de la ville et celles de l’agglomération Cannes-Lérins. Le reste de la production sera destiné au grand public avecl’AMAP (Association pour le maintien d’une agriculture paysanne de Cannes).

L’Institut Moreau-Daverne met à disposition 1000 m2 de terre par personne, le matériel d’exploitation et de distribution, le réseau de commercialisation, l’apprentissage de la French Method, les réseaux des connaissances du monde paysan local. Chacun cultive une soixantaine d’espèces à l’année.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles récents
A la Une

L’ancien ministre Alain Griset jugé à Lille pour abus de confiance

Alain Griset, qui a exercé pendant plus de 30 ans la profession de chauffeur de taxi, doit répondre d’abus de confiance au dépens de la …

Lire la suite →
A la Une

Aix-Marseille Université et le Fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la Fonction publique perpétuent leur engagement en faveur de l’emploi des personnes en situation de handicap.

La convention, en faveur de l’emploi des personnes en situation de handicap, initialement signée en 2018 pour une durée de quatre ans, a permis d’initier …

Lire la suite →
A la Une

Governatori et Lepage associent leurs actifs face à Nupes

Il a les troupes, elle a la notoriété, ils ont décidé de faire basculer la politique française. Hier à Paris s’est concrétisée une fronde anti …

Lire la suite →